Esclave sexuel_(1)

476Report
Esclave sexuel_(1)

Lillian Grey, cheveux blonds, yeux bleus, petite diablesse sexy en jeans moulants et tout petit haut de bikini. Courir le long de la clôture avec son petit poney blanc, ses petits seins rebondissant, aucune idée au monde de ce qu'elle fait à la main de son père. Big John, tout aussi grand que possible, énorme, sombre et musclé ; attire son attention. Elle se dit à quel point son membre doit être énorme et elle sent ce petit frisson dans ses cuisses. Il pense à lui-même, c'est dix à 20 juste là, alors qu'une grosse bite fléchit dans sa salopette.
Lorsque Lillian a terminé sa balade, elle a emmené son poney à son box et l'a brossé et lui a donné quelques friandises. Elle venait juste de fermer la porte principale de l'écurie quand elle réalisa qu'elle n'avait jamais fait ça auparavant. Elle savait qu'elle devait la fermer, elle était la dernière à partir. Cependant, elle n'était pas assez lourde pour abaisser la grande porte, elle se balançait juste de la corde, ne pesant que 82 livres. Lorsque la voix de Big John retentit juste derrière elle, elle sursauta et tomba au sol. Elle s'est sentie tellement gênée tout de suite. Il se contenta de sourire et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Elle a mis sa délicate petite main blanche dans sa main noire géante et il l'a tirée sur ses pieds.
"Je suis désolé de vous avoir fait peur, Miss Lillian." "C'est bon John, je suis désolé de m'être disputé. Tu ne me fais vraiment pas peur du tout, je veux dire je pense que tu es génial, je veux dire que tu es bon à voir. Je veux dire que j'aime te voir." Elle trébucha sur ses mots ne sachant pas quoi dire et ne voulant pas lui paraître nerveuse. "Ne vous inquiétez pas, Miss Lillian, vous ne m'avez pas offensé, je vous aime aussi. Mais vous me faites peur. Je ne pense pas que votre papa 'Mista Grey' voudrait de moi et que vous soyez seul à parler comme ça. Que diriez-vous de continuer à courir et je fermerai cette porte ici et je repartirai bientôt ? » "Parce que ma mère et mon père sont partis pour cette excursion en bateau fluvial dont ils ont parlé et je suis le seul 'Maître Grey' sur le domaine pour la semaine prochaine. Alors je ne veux pas que tu aies peur de me parler d'accord ? Peut-être que nous passons du temps ensemble, nous pourrions apprendre à nous connaître et être amis ?" Big John s'est dit qu'il aimerait passer du temps à la connaître, surtout ce que ce serait d'essayer de mettre sa grosse bite dans sa chatte serrée. "Maintenant, c'est gentil de ta part Miss Lillian mais j'ai vraiment l'impression que nous ne devrions pas nous connaître de trop près. Je te connais depuis que tu n'étais qu'une petite fille et que tu as grandi maintenant. Tu connais les hommes Je ne peux pas m'empêcher de ressentir ce qu'ils ont. Je pense que nous ne devrions pas essayer d'être trop à l'aise. Lillian ne savait pas quoi penser de ce qu'il avait dit mais il est son aîné et elle ne voulait pas être impolie alors elle a juste souri et a dit bonne nuit.
Plus tard dans la nuit, Lillian était la seule à la maison alors elle a pensé qu'elle allait s'amuser un peu. Elle a verrouillé la porte de sa chambre, par habitude ce soir puisqu'il n'y avait personne d'autre. Elle courut jusqu'à sa commode et au fond du tiroir à culotte elle sortit sa baguette en verre qu'elle avait achetée à Paris quand ses parents ne regardaient pas. C'était une toute petite baguette en verre lisse d'environ 4 pouces de long avec une petite ampoule à une extrémité. Elle se laissa tomber sur son lit et commença à frotter sa douce chatte vierge à travers sa chemise de nuit. Elle s'est mouillée tout de suite, elle était toujours si mouillée et elle se demandait si c'était normal ou si c'était un monstre. Puis elle entendit frapper à la porte de derrière. Elle sauta sur ses pieds et sa baguette sous son oreiller et courut jusqu'à la porte de la cuisine. Elle pouvait voir par la lumière du porche que c'était Big John, sa chatte tressaillit juste à la pensée de lui.
Big John se tenait sur le porche en se demandant pourquoi elle se tenait juste là et ne répondait pas à la porte, il espérait qu'elle savait que c'était lui et non un étranger. Puis la porte s'ouvrit et elle se tint là dans une vieille chemise de nuit qui la faisait ressembler à nouveau à une petite fille. Elle sourit et lui dit bonjour et il fit de même.
"Miss Lillian, je voulais juste vous dire que je serai votre amie et que nous pourrons passer un peu de temps à apprendre à nous connaître." Le cœur de Lillian battait et sa chatte tressaillait et était à nouveau inondée de jus. Elle espérait vraiment qu'il ne remarquerait pas la tache humide sur le devant de sa robe. elle a dit "C'est super John, on peut aller nager ou on peut regarder la télévision ou on peut aller dans ma chambre et jouer à des jeux." Le sang a bondi au bout de sa bite à la mention de sa chambre, il a immédiatement dit qu'il voulait jouer à des jeux dans sa chambre sans hésiter.
Ils s'assirent sur le tapis du sol de sa chambre pendant qu'elle lisait la liste des jeux qu'elle avait. Il ne savait pas lire et tous les jeux qu'elle avait nécessitaient d'être lus. Il ne savait pas quoi choisir. Il lui a dit de piocher et quand elle a décidé de jouer au scrabble, il ne savait pas quoi dire. Elle assit le tableau et divisa les tuiles. Lillian a joué un mot, puis ils se sont juste assis là. Il regarda attentivement les tuiles et dit ensuite qu'il n'avait rien à jouer. Elle comprit tout de suite qu'il ne savait pas lire. Alors elle l'attrapa par le had et l'emmena à la bibliothèque familiale. Elle l'a poussé vers le bas dans la chaise de lecture à dossier haut en cuir géant de son père.
Elle a couru vers une étagère et a demandé à John quel genre d'histoire il voulait entendre, elle a dit qu'elle avait besoin de lire à haute voix pour l'école et qu'elle avait envie de le faire maintenant. Il a dit qu'il ne savait pas quel type et qu'elle devait choisir. Étant la fille furtive qu'elle était, elle savait où son père avait caché un livre secret. Elle a couru et l'a récupéré de sa cachette et a couru vers John et l'a repoussé pour se détendre dans la chaise et elle s'est assise sur ses genoux et s'est allongée contre sa poitrine. Il ne savait pas quoi faire, elle était assise sur sa bite, elle allait le sentir. Elle a commencé à lire à haute voix...
"Le Seigneur a dit à sa femme de chambre d'enlever ton vêtement de ton corps et de baigner le mien de manière naturelle. Ne souille pas l'eau de mon bain avec ton vêtement paysan."
Big John n'a pas tout à fait compris ce qu'elle disait, mais il a compris l'essentiel, surtout quand il a remarqué la tache humide croissante entre ses jambes. Elle a continué à lire le livre de son père et elle a commencé à broyer son petit cul étroit sur sa bite en pleine croissance. Le stary est sorti du bon graff et sale. Il ne pouvait pas croire que ces mots passaient sur les douces lèvres vierges de Miss Lillian. Il voulait la toucher et il était sûr qu'elle le voulait, elle broyait son cul sur sa queue. Son sexe a commencé à lui faire mal et à se branler, étant limité par son pantalon. Elle pouvait sentir sa bite et elle adorait ça, elle ne pouvait pas croire ce qu'elle faisait. Son père la tuerait. Big John a été complètement surpris quand elle a attrapé sa main droite du bras ou de la chaise et l'a placée directement sur ses minuscules petits seins.
Big John savait comment saisir un indice, alors il posa son autre main sur son autre sein et commença à les masser tout en secouant un peu ses hanches et en l'écoutant lire cette sale histoire. Elle était tellement ravie de ce qui se passait, elle n'avait jamais été touchée comme ça par personne d'autre qu'elle-même, sans parler d'un homme noir énorme, chauve, musclé et pesant 300 livres. Elle en voulait plus alors elle attrapa sa main et la posa sur son cul. Une seule de ses mains était assez grande pour que tout son cul puisse s'y glisser. Il prit son cul en coupe pour que son index puisse frotter son clitoris à travers sa robe de nuit. Elle était tellement inquiète qu'il penserait qu'elle était un monstre avec la façon dont elle était mouillée. Il sentit sa chatte inonder et se fermer et tremper son doigt dans sa robe. Elle adorait ça et avait besoin de plus.
Elle a sauté sans s'y attendre et l'a ramené par la main dans sa chambre à coucher. Il y a marché péniblement avec sa bite dure coincée dans son pantalon. Elle le poussa sur son lit et sa baguette sortit de sous son oreiller. Il le ramassa et elle rougit. "Miss Lillian, qu'est-ce que c'est que ce truc ici ?" Elle rougit à nouveau et lui dit. Il lui a demandé si elle en avait consommé, et elle lui a dit qu'elle en avait consommé, mais qu'elle avait peur de le pousser au-delà de sa cerise. Il sourit et le posa sur le lit pour une utilisation ultérieure. Il s'allongea sur la sienne et la tira jusqu'à ce qu'elle soit assise sur sa poitrine. elle regarda le sien alors qu'elle sentait son cœur battre dans sa chatte, il tira sa chemise de nuit par-dessus sa tête et vit alors qu'elle n'avait pas de culotte.
Puis il l'a tirée pour chevaucher sa petite chatte sur sa bouche, il a attrapé ses hanches et est allé en ville sur son clitoris avec sa longue langue, elle s'est débattue et secouée sans savoir ce qu'elle a juste crié et gémi. John s'est arrêté et l'a embrassée sur la bouche lui faisant goûter elle-même. Puis embrassant un peu sa chatte moi mais il l'a lâchée pour voir ce qu'elle ferait et elle est restée là avec sa chatte coincée dans sa bouche désireuse, il a savouré son jus et lui a donné un orgasme incontrôlable, puis elle l'a laissée repose toi un peu.
Il lui a dit "maintenant tu me déshabilles". Elle s'exécuta et commença à déboutonner ses bavoirs et il l'aida avec le reste. Une fois ses vêtements enlevés, il la reposa sur sa poitrine comme avant mais cette fois il sentit la chatte mouillée sur lui. Sa bite secoua et se cabra. Il l'a tirée pour qu'elle s'allonge sur lui, poitrine contre poitrine et a commencé à l'embrasser, elle embrassait bien et suçait ses lèvres et sa langue. Elle a bossé sa chatte sur sa poitrine dure, il a tenu le bas de son dos d'une main et l'a tirée près de lui et avec son autre main, il a commencé à frotter l'intérieur de ses cuisses et les lèvres de sa chatte. Elle était si mouillée que des gouttelettes coulaient sur ses flancs, ce qui lui faisait mal au sexe. Il a frotté son petit clitoris et cela l'a fait commencer à gémir et il s'est arrêté puis a confirmé qu'ils étaient les seuls dans la maison avant qu'il ne continue. Elle aimait vraiment se faire frotter le clitoris, elle gémissait et secouait la tête et frottait son chat humide contre sa poitrine et sa main.
Il la serra plus fort par la taille et la serra contre lui et il essaya d'insérer son petit doigt, il ne voulait tout simplement pas entrer, elle poussait et il se tortillait et poussait mais elle était trop serrée, même son petit doigt était énorme. Il se souvint de la baguette de verre et saisit qu'elle faisait environ la moitié de la taille de son petit doigt. il l'a frotté autour de son clitoris et de son trou et l'a bien lubrifié puis l'a poussé dans sa chatte, il aurait souhaité que ce soit sa bite lancinante. Il la poussa dedans et dehors jusqu'à ce qu'elle bouge librement, elle gémit et pressa son corps contre le sien. Elle se sentait si bien qu'elle n'avait jamais été touchée de cette façon et il savait vraiment comment faire fonctionner sa baguette. Il a sorti la baguette et a recommencé à frotter son petit doigt autour de sa chatte et rapidement il l'a baisée avec la baguette puis l'a remplacée par son petit doigt, elle se sentait si pleine et sa chatte s'étirait. Il a juste tenu le sien immobile et l'a laissée s'habituer à sa taille jusqu'à ce qu'elle bouge ses hanches et veuille qu'il bouge à nouveau sa main. Il a frotté son hymen, ça l'a rendue folle.
Il l'a baisée avec son petit doigt un peu plus longtemps tout en la laissant couler sur son index, qui était gros comme le pouce de son père. Non pas que cela ait jamais été sur le point de s'immiscer dans sa chatte serrée. Il a rapidement changé de doigt et elle s'est figée. Il remua son doigt, elle gémit et son corps commença à trembler et à se fermer. Ses hanches se sont secouées et, par inadvertance, se sont enfoncées davantage sur son énorme doigt. Il passa à son majeur de plus en plus gros et elle s'affaissa sur sa poitrine et il la tint immobile et la laissa reprendre son souffle. Il a recommencé à l'embrasser et elle l'a embrassé avec passion pour qu'il sache qu'elle voulait continuer. Il l'a baisée avec son doigt et elle a gémi et a chevauché son doigt. Il savait qu'elle allait rompre son hymen et sa queue était jalouse. Il n'avait jamais fait éclater une cerise comme ça auparavant, donc il était toujours excité de le faire.
Lillian se débattit sur son doigt immobile et poussa dessus. Il a déplacé sa main un peu plus haut à chaque fois qu'elle est montée, puis elle est descendue, puis s'est arrêtée net et a crié. Elle s'allongea sur sa poitrine en s'accrochant à lui et il la serra à nouveau contre sa poitrine alors qu'elle tremblait et commençait à enfoncer son doigt plus profondément dans sa chatte vierge. Elle était touchée là où elle n'avait jamais été touchée auparavant et cela l'envoya dans un orgasme sauvage et hurlant. Il la tenait fermement pour qu'elle ne se blesse pas. John bougea son doigt dedans et dehors, alors que sa chatte serrée s'accrochait à son doigt et se serrait, se serrait et tremblait. Son sexe dansait et dansait douloureusement. Elle a commencé à avoir le rythme des choses alors il l'a lâchée et a tenu sa main immobile à nouveau et l'a laissée monter sur son gros majeur. Elle montait et descendait son doigt, osant aller de plus en plus profondément. Frotter son clitoris sur le côté de son doigt à chaque coup. Elle adorait ça et sa chatte coulait maintenant.
Big John eut une idée et lui retira sa main. Il l'a attrapé par la taille et l'a attristée sur le manche de sa bite géante, elle ne savait pas quoi faire avec cette grosse bête violette sur laquelle elle était assise mais il faisait chaud et ça palpitait et elle se sentait si bien. Elle a frotté sa chatte sur son arbre veineux. le jus de chatte coulait sur sa bite et elle n'arrêtait pas de se frotter de haut en bas sur sa longueur de 9 pouces. Il avait l'impression qu'il pourrait jouir, mais il ne voulait pas. Il devait la faire ralentir. John voulait être en elle. Il l'a fait asseoir un peu haut et l'a fait chevaucher sa tête de bite épaisse pointée directement dans son petit trou. Immédiatement, Lillian a commencé à pousser et à pousser contre elle. Cela lui faisait mal alors il tenait sa bite stable pour elle. Il a tenu par sa petite taille maigre et l'a aidée à essayer de monter sur sa queue. Sa tête de bite est devenue vraiment lisse avec son jus et a commencé à s'immiscer et tout d'un coup est apparue.
Elle laissa échapper un cri et se transforma en pierre, des larmes coulèrent sur son visage. John l'a réconfortée et a tenu très immobile sa tête blessée et s'est sentie pincée. Il pourrait remplir sa chatte de convulsions et de fermetures. Elle avait un autre orgasme. Elle s'effondra sur sa poitrine et ses yeux roulèrent dans sa tête et elle gémit et cria. Quand elle a cessé de bouger, John lui a caressé le dos, lui a frotté le cul et a fléchi son énorme tête de bite à l'intérieur d'elle, la faisant gémir et avoir des répliques de son dernier orgasme. Ils restèrent allongés comme ça pendant un long moment et juste au moment où John commençait à s'endormir, il sentit sa chatte inondée d'humidité et elle commença en fait à essayer de chevaucher sa bite. Son flash s'est ouvert et il a frotté son corps et l'a caressée d'une manière encourageante. Il resta silencieux, il voulait entendre chaque son qu'elle faisait pour s'assurer qu'elle ne se faisait pas mal.
John pensait qu'ils devaient avoir l'air drôle putain. Avec lui étant un géant virtuel si noir qu'il est presque violet et qu'elle n'est pas beaucoup plus grande que votre adolescent moyen, elle a toujours été petite et elle le serait probablement toujours. Elle était la plus petite fille de son collège de filles. Et maintenant, elle débarrassait la grosse bite noire de son papa. Ça lui faisait mal à la chatte et l'étirait si large mais elle se sentait si bien et elle ne pouvait pas s'empêcher de se cogner les hanches et de laisser l'intrus glisser plus profondément, ça faisait mal et brûlait, puis elle a tremblé avec un autre orgasme et a chevauché sa bite durement pendant juste quelques coups tombèrent alors à nouveau sur sa poitrine et s'immobilisèrent. John lui a frotté le dos et l'a tenue immobile et a baisé sa bite de plus en plus profondément très lentement.
Elle ferma les yeux et gémit, elle la serra un peu plus fort puis il se leva du lit. Les yeux de Lillian s'ouvrirent d'un coup et elle le serra fort avec ses bras et ses jambes mais c'était dur parce qu'il était si grand. C'était comme s'agripper à un mur pour se soutenir. Elle a glissé plus bas sur sa grosse bite, elle a crié et l'a supplié de la tenir debout. Dès qu'il sentit le bout de sa bite sortir, il la tint juste là. Elle a essayé de se retirer en utilisant ses mains pour pousser contre, mais il l'a maintenu stable et serré complètement impliqué sur sa bite qui est plus grande que son bras. Elle ne savait pas quoi faire, ça faisait tellement mal et il ne voulait pas l'aider. elle luttait contre lui mais il la tenait fermement. Bien que de sa lutte, elle ait trouvé que son mouvement semblait gratter un pouce à l'intérieur, elle ne savait pas qu'elle l'avait fait.
Elle a de nouveau inondé et a eu un orgasme spastique, pendant celui-ci, il s'est effondré et s'est mis à genoux et l'a laissé se tenir debout sur le sol. Il la retourna rapidement sans jamais sortir sa bite alors elle était appuyée contre son dos avec sa bite enfouie en elle. Elle pouvait à peine se tenir debout, elle ne comprenait pas pourquoi il la faisait se lever, puis elle a réalisé que sa bite était toujours en elle, elle a paniqué. John la tenait fermement contre sa poitrine, elle n'osait pas laisser ses jambes céder parce que la seule chose qui la retiendrait serait sa bite s'enfonçant dans son col de l'utérus. Ils étaient tous les deux tellement en sueur et elle pouvait s'accrocher à n'importe quoi avec ses mains et elle se força un peu mais elle tomba en arrière, ses jambes étaient gelées. Elle n'arrêtait pas d'essayer de se soulever de sa queue, mais elle ne pouvait jamais atteindre toute la longueur avant que ses jambes ne cèdent. Mais heureusement, en faisant cela, elle s'est donné un autre énorme orgasme secouant le corps.
John voulait tellement jouir qu'il s'est retourné en la soulevant avec sa bite, elle a crié et a atterri sur son lit à quatre pattes, sa bite toujours enfoncée profondément dans son chat dégoulinant. John l'attrapa par la taille, ses mains encerclèrent tout autour, il n'y avait pas moyen de s'enfuir. Il la poussa si fort et si vite qu'il la souleva du lit, alors il la serra plus fort et la pénétra lentement, profondément et durement. Elle a pleuré et a enterré son visage et a crié et s'est accrochée à son couvre-lit. Big John a poussé chaque morceau de son énorme bite violette monstrueuse dans cette petite fille blanche de 80 livres de son patron et a poussé et grogné en elle alors qu'il remplissait sa chatte avec son lait. Elle a crié et pleuré alors qu'elle était coincée dans un orgasme sans fin qu'elle ne pouvait pas arrêter d'avoir.
Elle a finalement arrêté de jouir quand il a sorti sa bite complètement d'elle. quand il a vu sa bite au-dessus de son ventre blanc, il n'arrivait pas à croire qu'elle rentre même à l'intérieur de cette petite chose. Il a enfoncé son index et son majeur dans sa chatte, ils sont entrés un peu plus facilement maintenant mais sa chatte s'accrochait toujours à ses doigts, il a frotté son clitoris avec son pouce et elle a gémi et pleuré alors qu'elle la forçait à jouir une fois de plus . Elle souriait et il l'a enveloppée dans une couverture et ils sont tombés ensemble...

Articles similaires

Rencontrer les ténèbres - Partie I

Rencontrer les ténèbres Alors qu'elle rentrait chez elle le long du raccourci, un chemin de terre entre deux immeubles abandonnés, elle entendit des pas derrière elle. Elle s'est rapidement tournée vers ses médecins qui soulevaient la poussière, personne là-bas. Accélérant le rythme, elle se dépêcha le long du chemin, son ombre devant elle de la pleine lune ce soir. De nouveau, elle entendit les pas suivre son rythme ; elle s'est arrêtée, ils se sont arrêtés. Se retournant toujours, elle ne vit personne. Mettez-vous en main si vous êtes Laura ! dit-elle à voix haute en secouant la tête et en...

858 Des vues

Likes 0

Baisée brutalement par mon colocataire hétéro: un autre niveau de bromance_ (1)

Kareem est une étudiante de 22 ans. Il a une sorte de visage de joli garçon; il garde ses poils faciaux bien alignés. Il mesure environ 5 pieds 10 pouces, avec une carrure légère et sa peau est de la couleur du café légèrement crémeux. Kareem a depuis longtemps accepté qu'il était gay depuis son adolescence, mais il n'est pas le type de gay pédé qui marche et parle drôlement et porte des vêtements féminins. C'est juste un type de voyou qui aime vraiment la bite; un commerce, pour ainsi dire. Eh bien, dans sa première année d'université, il est bien...

581 Des vues

Likes 0

Une journée inoubliable_(3)

Tout a commencé quand j'ai pu aller dans un bed and breakfast facultatif de vêtements dans le Maine que mes yeux étaient ouverts sur ce qui m'attendait. La visite du Maine m'a en quelque sorte pris par surprise, alors que lors d'un voyage d'affaires, j'ai décidé de séjourner dans un B&B au lieu d'un hôtel. C'était en novembre donc c'était un peu frais mais ils ont une piscine couverte et dans un bâtiment à côté de la piscine un sauna. En entrant dans le sauna, cela ne m'a pas surpris de trouver des hommes et des femmes nus assis. Il y...

616 Des vues

Likes 0

Partie 5 - Sue devient une star_(0)

Partie 5 suite de la partie 4… Sa tête pendait de honte, son sein palpitait et lui faisait mal et était maintenant presque noir, puis à sa grande horreur, le gars a dit. Eh bien, si vous ne le maintenez pas enfoncé, les balles rentrent. Il a mis toutes les balles dans le sac et a ensuite commencé à le balancer comme un pendule. Sue a laissé échapper un cri de gouttière et a dit non s'arrêter, s'il vous plaît. Pouvons-nous te baiser dans le cul, le gars a dit: 'Oui, oui, enlève-le. 'Es-tu sûr'. ‘Oui, enlevez-le.’ Lentement, il enleva le...

529 Des vues

Likes 0

Leila obtient son premier souhait d'anniversaire

Elle s'appelait Jess. C'était une fille typique de 16 ans. De beaux cheveux bruns jusqu'à la taille, des yeux bleus perçants et un bronzage doré. Ses seins bien plus qu'une poignée et son cul tout aussi beau. Je ne me suis jamais considérée comme une lesbienne, mais je la regardais souvent et je me demandais à quoi ressemblait son beau corps nu. Quel goût elle aurait, quelle sensation sa peau douce aurait contre la mienne. J'étais moi-même une fille geek de 15 ans, la bouche pleine de métal, des lunettes à monture épaisse ringardes. Poitrine plate, petit corps, cheveux blond sale...

505 Des vues

Likes 0

Fête mère-fille (3 sur 12)

Fête mère-fille (Partie 3 - Trio maman, papa et Anna) Dès la fin du film, j'attire la bouche de Tom vers la chatte de sa fille et lui dis qu'il doit décider si elle a un orgasme aujourd'hui. Qu'est-ce que tu aimerais que papa fasse ? J'apprends rapidement qu'il existe plus d'un type de torture pour ma chatte. Gardez ma chatte sur le bord aussi longtemps que vous le pouvez sans lui permettre de produire du sperme. Quand vous aurez terminé, maman me taquinera la chatte avec elle. bouche de la même manière. Nous maintenons Anna au bord de l'orgasme pendant...

336 Des vues

Likes 0

Ma première fois avec Cindy

L'histoire: Sur le chemin du retour de l'hôpital, après avoir déposé ma femme pour une opération du dos très sérieuse, Cindy, me disait comment elle allait faire toutes les choses que maman faisait dans la maison, comme faire la vaisselle et faire la lessive et ça elle s'occupera de son papa comme maman le fait. C'était dit dans une sorte de murmure doux et elle avait sa main sur mon bras, me touchant doucement et me regardant dans les yeux. J'ai senti un frémissement dans mon pantalon et j'ai regardé les jambes galbées de Cindy et la petite minijupe qu'elle portait...

1.6K Des vues

Likes 0

« Voulez-vous que deux de moi ? »

« Voulez-vous que deux de moi ? » Cela se passe dans un futur très proche….. ….Je suis Lisa, et j'ai fait un grand pas et j'ai secrètement mis ensemble un clone et une combinaison robotique de moi-même. Mon entreprise pensait que c'était juste la dernière fille robot que j'avais créée. J'ai attendu que le bon gars pour le tester. J'ai enfin trouvé ce que je cherchais. Il était beau, sexy et jeune. Parfait…. --------- …Ron…. … J'ai reçu des informations sur une entreprise qui souhaitait que quelqu'un essaie sa dernière fille robot. J'ai regardé et ça m'a semblé intéressant. Je les ai contactés...

1.6K Des vues

Likes 0

Le nouveau cabanon

Je construisais un nouvel atelier et j'avais besoin d'aide. J'ai appelé quatre amis qui avaient des compétences en menuiserie et qui me rencontraient régulièrement. Nous savions tous que nous étions des partenaires sexuels, mais nous gardions les choses discrètes car aucune de nos épouses n'était au courant de nos activités parascolaires. Le béton du sol avait déjà été coulé par deux messieurs très énergiques, mais c'est une autre histoire. Le bois avait été livré il y a quelques jours avec tout le matériel. La station de sciage a été installée dans une zone ombragée afin que les travaux puissent se dérouler...

1.4K Des vues

Likes 0

La lutte nous a lancé....

Quand j'avais 18 ans, j'avais un ami proche avec qui je traînais tout le temps. Il s'appelait David. Bien que nous nous intéressions tous les deux aux filles et que nous ayons des amies stables à l'époque, nous avons passé beaucoup de temps ensemble et avons réussi à nous retrouver avec des expériences sexuelles l'un avec l'autre. La première fois que nous avons fait quoi que ce soit, nous avions plaisanté sur la taille de la bite et il n'arrêtait pas d'insister sur le fait que la sienne était plus grosse que la mienne. Nous avions vu les bites de l'autre...

1.4K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.