Courtiser un vampire 7

386Report
Courtiser un vampire 7

Par : Storm Herald


Chapitre 7

J'ai dansé la majeure partie de la nuit, ne prenant une pause que pour prendre de l'eau ou de l'air frais
avec les trois Lycans. Ils m'ont passé l'un à l'autre, et Damien
n'est intervenu que deux fois de plus avant qu'ils ne me monopolisent entièrement. Ce
était après minuit quand j'ai agité le drapeau de la capitulation et leur ai dit
que j'étais épuisé.

Ils ont ri et ont passé des pièces à William avant de me faire savoir que
ils campaient dans la forêt et seraient de retour vers
demain après-midi. Je les ai remerciés et les ai regardés bondir hors de
la salle de bal et juste à côté du balcon. Ma tante était à mes côtés le
moment où ils ont disparu.

"Tu semblais t'amuser."

J'ai hoché la tête : "Ils ont l'air pires qu'ils ne le sont, ou du moins ils cachent le
pire de leur nature autour de moi."

Ma tante plissa les yeux vers le ciel nocturne, "Je n'aime pas la façon dont le grand
l'un et le petit rebondissant vous regardent."

J'ai hoché la tête, "Ils sont les deux seuls sérieux au sujet de la cour et le plus sombre
on n'est pas intéressé. C'est drôle que tu dises ça, parce que c'est,
plus ou moins, ce que Damien a dit."

"Oh vraiment?" Ma tante a souri d'un sourire très diabolique et je l'ai regardée avec méfiance,
"Qu'est-ce que vous prévoyez."

Elle secoua la tête, "C'est mon affaire, tu vas t'asseoir et m'attendre,
J'ai quelque chose à régler."

Et là-dessus, elle attrapa sa jupe et se dirigea vers les quatre
membres du conseil apparemment furieux. Elle agita les bras et pointa
à moi plus souvent que je ne le voudrais et enfin les membres du conseil
a hoché la tête et elle m'a souri en signe de victoire. J'ai été rapidement saisi par mon
tante et tiré à travers les couloirs et dans la chambre.

Elle m'a fait déshabiller et mettre de la lingerie en soie blanche très révélatrice, la
dont la longueur couvrait à peine mes fesses. Tiré bas bleu foncé jusqu'à
mes cuisses puis enroulé une robe autour de moi et m'a sorti et
m'a poussé en protestant dans la chambre de Damien. J'ai soupiré alors qu'elle fermait le
porte et j'ai regardé autour de moi en repérant une couverture familière qui m'attendait
le canapé.

Je ne savais pas combien de temps Damien serait au bal mais les vampires pouvaient
faire la fête toute la nuit alors j'ai choisi une comédie romantique amusante et j'ai mis le
film en regardant les personnages familiers commencer à tomber amoureux. Demi
tout au long du film, je me suis endormi, épuisé de la soirée de
dansant. Je me suis réveillé avec le sentiment d'être soulevé et regardé maintenant
yeux gris familiers et se blottit contre lui.

Il gloussa, "Tu aurais dû dormir dans le lit. Tu vas avoir trop froid
là dehors."

"Pardon." Il rit à nouveau en m'allongeant sur le lit et en tirant le
couverture sur moi seulement pour m'envelopper dans les couvertures de son lit.
Je me suis étiré et je l'ai regardé se déshabiller lentement en se transformant en lâche
ajuster une paire de survêtements noirs avant de se glisser dans le lit avec moi. je lentement
est sorti du lit et a utilisé les toilettes, et est retourné au lit,
attraper le regard argenté dans les yeux de Damien alors qu'il me regardait.

"Tu me tues Lilly."

Je me suis regardé et j'ai rougi, "Désolé, ma tante."

Il a attrapé mon poignet et m'a ramené dans le lit, tirant sur le
couvre-moi, "Oui, je connais bien les motivations de ta tante."
J'ai souri et me suis blottie en remarquant la distance intentionnelle entre
Damien et moi. Je soupirai et levai la tête sur mon bras pour le regarder,
"Tu fais dormir le Lycan dehors ?"
Il renifla, "Non, ils préfèrent ça là-bas. Tu semblais avoir un
bon moment quand même."

J'ai hoché la tête, "Ouais, ils sont vraiment drôles à propos de certaines choses."

"Par exemple?" J'ignorai le côté dur de ses yeux et haussai les épaules.
"Les femmes les gouvernent principalement. Comme s'il y avait sept frères et quatre
sœurs, mais celles qui dominent l'endroit sont leurs sœurs. Et alors
ils parlaient d'où ils venaient. Ils ont dit que c'était juste
l'océan."

Je me suis retourné sur le ventre et j'ai posé ma tête sur mes bras en regardant
à Damien, "Je n'ai jamais vu l'océan que dans un avion. Ils
ont dit qu'ils n'auraient aucun problème à me le montrer, et ils ont décrit
comme il devient vert quand son printemps."

J'avais l'air à la dérive et quand j'ai regardé Damien j'ai vu le regard d'acier dur
dans ses yeux et je fronçai les sourcils, "Quel est le problème?"

"On dirait qu'ils vont te rendre heureux."

J'ai grimacé au ton froid, j'ai jeté les couvertures et me suis levé, "Je suis
essayant de tirer le meilleur parti d'une situation pas si géniale. Qu'est-ce que tu veux
de moi?"

Il s'est assis lentement et m'a lancé un regard noir, le muscle de sa joue tendu : "Je
Je ne veux rien Lilly."

J'ai soupiré et me suis retourné en croisant mes bras sur mon corps et je me suis levé
regardant dans son placard. J'ai dû essayer d'écraser le sentiment que j'avais pour lui,
la possessivité, le besoin de le voir, être heureux quand j'ai du plaisir
lui. J'avais besoin que tout ça s'en aille, je m'étais trompé en pensant
que je pouvais l'avoir, mais son plan était solide. Desmond serait son
femme dans six mois et je serais vendu aux Lycans.

J'ai senti ses mains sur ma taille et il m'a tourné pour lui faire face, mais j'ai refusé
le regarder et il a laissé tomber ses mains, "Je suis obligé à bien des égards
Lily. Ce serait bien de dire que vous avez autant de chances que le
trois autres d'être ma femme et ma reine, mais ce serait un mensonge. Au
à la fin de la journée, vous êtes toujours humain."

Je l'ai regardé en sentant la douleur alors qu'il disait ce que je savais tout
"Vous savez, les trois Lycans disent que les vampires sont des idiots.
n'a pas été un humain né entre deux vampires depuis près d'un millier
ans, c'est mieux que ton siècle. Et que si vous avez vraiment prisé rare
choses, je ne serais pas en compétition pour ce qui devrait légitimement m'appartenir."

Il s'est levé et je me suis retourné et je suis sorti de la chambre en attrapant mon
robe et la mettre, "Peut-être que je serai au moins valorisé là-bas, avec eux."
J'ai entendu un fort craquement et je me suis retourné pour voir des yeux d'acier très sombres, Vampire
Prince me harcèle avec colère. J'ai reculé d'un pas et dans un souffle il
me tenait par la taille et me jetait, durement, sur le lit.
Il s'est penché sur moi, "Où vas-tu ?"

"Ce n'est pas ton affaire."

Il a grincé des dents et s'est agenouillé sur le lit, "Allais-tu
leur?"

J'ai caché ma surprise par le saut qu'il avait fait en partant simplement et
aller dans ma chambre, sauter vers les Lycans. Mais j'étais en colère et
blessé et je voulais le voir blessé, même un peu.
"Encore une fois, ce ne sont pas tes affaires."

Il a attrapé mes mains et les a tirées au-dessus de ma tête en les épinglant
et se penchant sur moi nos nez se touchant presque, "Voulez-vous aller
à eux habillés comme ça ?"

J'ai haleté en tenant mes deux poignets d'une main et j'ai attrapé un
main pleine de satin blanc dans l'autre, "Qu'est-ce que tu te soucies de ce que je fais?"
Il a serré la main sur le tissu et j'ai écouté le tissu se déchirer et
il me l'a lentement arraché. Il s'est arrêté et a regardé mon corps
faisant courir ses mains le long de mon côté et au milieu de ma poitrine,
s'arrêtant à la culotte en dentelle noire.

"Est-ce que tu les laisserais te toucher ?"

Il a attrapé un de mes seins et a commencé à le masser en effleurant et
pincer le mamelon jusqu'à ce qu'il devienne un caillou rose.

"Tu ne t'en soucierais pas s'ils le faisaient." J'ai haleté quand il a pincé mon mamelon,
envoyer de l'électricité directement au centre de mon corps.

"Tu n'iras pas vers eux comme ça." Je me tordais sur le lit alors que sa main
est passé à mon autre mamelon et a commencé à le tordre et à le pincer.

"À quoi tu tiens?" Il approcha sa bouche du mamelon et
aspiré dessus, le mordillant brusquement.

J'ai gémi et il m'a chuchoté à l'oreille : « Ça ne te regarde pas.
J'ai légèrement arqué mon dos alors qu'il suçait l'autre mamelon, la chaleur
bâtiment à l'intérieur de moi, ma fente trempée en réponse, "Tu as
Desmond, et vous l'avez dit...très...clair."

Il a continué à sucer mon mamelon et j'ai senti sa main libre commencer à frotter
sur mon monticule couvert de dentelles. Je perdais le fil de mes pensées et quand j'ai
regardé dans ses yeux, ils devenaient plus d'argent que d'acier.

Il a lâché mon mamelon et mes mains et a commencé à embrasser mon corps, "Je suis
content que tu sois clair, parce que je ne suis pas si sûr."

J'ai lacé mes mains dans ses cheveux et me suis tordu contre sa bouche douce alors qu'elle
embrassé tout le long de ma culotte, "Pourquoi n'êtes-vous pas sûr?" j'ai haleté
en dehors.

Il s'est arrêté me laissant froid et je l'ai regardé, voyant de l'argent
avait complètement remplacé toute autre couleur dans ses yeux, "A cause de ça."
Sa main a glissé dans ma culotte et a doucement fait courir son doigt sur ma fente
me faisant gémir bruyamment.

"Et ça."

Ses lèvres se sont verrouillées sur les miennes, sa passion le rendant vorace alors qu'il
dévoré ma bouche et j'ai gémi dans sa bouche alors que ses mains à la fois
attrapa mes seins et les massa à nouveau.

"Dis-moi d'arrêter Lilly."

J'ai regardé dans ses yeux, ses beaux yeux argentés et brillants et j'ai secoué mon
tête, "Dis-moi d'arrêter, parce que je ne le ferai pas. Je te ferai mienne, même si je
ne peux pas te garder."

J'ai tiré ses cheveux libres et j'ai enveloppé ses cheveux noirs soyeux dans mes doigts et
l'a attrapé à moi, "Non, ne t'arrête pas."

Il a gémi et a repris ma bouche, son corps pressé contre le mien
et ses mains se sont promenées le long de mes courbes en accrochant le bord de mes
culottes et les arrachant. Il m'a relâché et m'a saisi
jambe et en descendant jusqu'à ce qu'il puisse la jeter par-dessus son épaule.

Je l'ai regardé et il a souri brièvement avant de verrouiller sa bouche sur mon
dégoulinant de sexe, léchant le jus et la chair, évitant bêtement l'endroit
cela me ferait exploser. Il a continué à sucer et à lécher. je
J'ai cambré le dos en essayant de le faire se concentrer sur ma libération.

Il a ri et a continué à refuser jusqu'à ce que je me penche en avant et lui dise
d'une voix rauque, "Cher Hadès Damien, s'il te plait arrête de me tourmenter."

Il a léché toute la longueur de ma fente avant de finalement verrouiller sur le
petit bourgeon et le travailler rapidement. J'ai crié et j'ai cambré le dos
explosion me faisant me tendre et gémir profondément, il a continué à
attaquer la petite partie jusqu'à ce que je sois devenu mou, et il a recommencé à téter le
jus de moi.

Quand il a fini, il a embrassé mon corps jusqu'à la nuque
où il a commencé à pincer la zone sensible. J'ai senti la chaleur commencer à
reconstruire alors qu'il continuait à embrasser mon corps et à pincer mes mamelons.
Bien trop tôt, je me cambrai à nouveau contre lui, le besoin brûlant de retour avec un
vengeance. J'ai réalisé que ce n'était pas seulement sa bouche que je voulais sur moi, je
Je le voulais en moi, je voulais qu'il me marque comme sien pour le reste de ma vie
vie et me sentir aussi proche de lui que possible.

Je l'ai attrapé et l'ai attiré vers moi en l'embrassant profondément, goûtant le
légère saveur à sa bouche. J'ai regardé dans ses yeux d'argent et j'ai chuchoté à
lui.

« S'il te plait Damien… s'il te plait… j'ai besoin de te sentir en moi.
Un regard inquiet remplit ses yeux, "Je ne peux pas Lilly."

Je l'ai embrassé et caressé son visage, "S'il te plait Damien... j'ai besoin de toi."

Il caressa mon visage, passant son pouce sur ma lèvre inférieure, "Ça va
faire mal."

J'ai hoché la tête en embrassant son pouce, "Je sais... mais j'ai besoin de toi, je te fais confiance."
Il se leva et enleva son pantalon, son beau membre jaillissant vers
attention. Je n'ai pas pu m'en empêcher et je me suis assis et j'ai enveloppé ma main
autour d'elle, léchant le liquide sucré qui s'accumule au bout avant d'envelopper mon
lèvres autour d'elle et l'avalant tout entier. Il gémit et attrapa mon
cheveux me retenant contre lui, m'empêchant de bouger. J'ai atteint et
pris ses couilles en coupe, les caressant, obtenant un halètement de Damien.

"Arrête Lily..."

Je l'ai libéré de ma bouche et il m'a repoussé et
écarta mes cuisses avec l'une des siennes. Il se pencha et courut un
doigt sur ma fente et je gémis et me cambrai contre lui.
Il a attrapé sa queue et a commencé à broyer la tête contre moi. j'ai haleté
à quel point il faisait chaud, puis il l'a positionné à mon entrée. Il a attrapé
ma main et a entrelacé ses doigts avec les miens et nous avons croisé les yeux alors qu'il
lentement entré.

Je me suis senti étiré comme la tête est entrée et une fois c'était dans Damien
embrassa la paume de ma main, puis commença à avancer lentement jusqu'à ce que
il a atteint la résistance de ma virginité. Il a attrapé ma main fermement
et poussée. J'ai ressenti une déchirure puis une douleur insupportable. J'ai haleté et
tourné la tête en essayant de cacher la douleur de Damien.
Il a attrapé mon visage et m'a doucement forcé à le regarder, "Ne te cache pas
de moi."

Je hochai la tête et sentis une larme couler sur mes cheveux. Il m'a embrassé doucement alors
pouce plus loin jusqu'à ce qu'il m'ait rempli. Les parois de ma chatte se sont serrées et
desserré essayant de s'adapter à la taille et à la sensation de lui à l'intérieur de moi.
Il n'a pas bougé jusqu'à ce que j'arrête de convulser sur lui, puis il s'est retiré
seulement légèrement et repoussé légèrement.
J'ai haleté à la sensation, ça faisait mal et je voulais qu'il arrête de bouger mais il
embrassé mon cou et chuchota doucement, "Détends-toi, ça fait mal mais je te promets
ça ira mieux."

J'ai hoché la tête en lui faisant confiance et je l'ai regardé dans les yeux alors qu'il prenait de petites
s'enfonce en moi. Une sorte de chaleur plus profonde a commencé à remplacer la douleur et je
relâcha un gémissement alors qu'il poussait une fois de plus. Il sourit et commença à
allonger ses coups.

Bientôt, je gémis à chaque coup, chaque mouvement ressemblant à
une chaleur fondue se déversant sur chaque centimètre de moi. J'ai commencé à rencontrer son
coups et il gémissait bientôt à l'unisson avec moi. j'ai gémi son
nom et a attiré ses lèvres sur les miennes, l'embrassant avec la même passion
que je ressentais à chaque poussée de lui.

Il a gémi dans ma bouche et j'ai haleté dans la sienne jusqu'à ce que la chaleur du bâtiment
j'ai explosé et j'ai arqué mon dos et enfoncé mes doigts dans son dos,
criant son nom. Il a crié comme moi et nous avons tous les deux convulsé
nos passions ensemble jusqu'à ce que je me détende épuisé. Il s'est enterré à
la poignée en moi et m'a souri en m'embrassant, "J'espère que ton endurance
s'améliore."

Je lui ai ronronné une réponse à moitié consciente et je me suis endormi.

Articles similaires

Brianne

Elle était toujours aussi belle aujourd'hui. Elle portait une jupe bleue, elle était assez courte, et un t-shirt vert. Elle était assez petite elle-même, seulement environ 5'4 . Elle avait des cheveux mi-longs, bruns, légèrement bouclés, qui lui arrivaient jusqu'à l'épaule. Ses seins étaient de taille moyenne, probablement un bonnet C. Elle avait aussi une belle crosse, elle était légèrement large sur sa petite carrure. Ses yeux étaient étonnamment verts et son sourire était toujours aimable et chaleureux. J'avais le béguin pour elle depuis aussi longtemps que je me souvienne, depuis le retour à l'école primaire. Elle s'appelait Brianne. Je l'ai...

777 Des vues

Likes 0

La grande guerre 3033 partie 2

Quand Jack venait de terminer sur le champ de tir quand Jack, comment pouvez-vous tirer avec cette arme, tous ceux qui ont tiré avec cette arme ont été brûlés de l'intérieur vers l'intérieur ou ils ont juste été tués. Jack a maintenant remarqué qu'il avait été découvert et a juste dit J'ai ramassé les armes et j'ai juste commencé à tirer. Pourquoi est-ce que quelque chose ne va pas. Jack a demandé. John était maintenant au téléphone pour dire au président qu'ils avaient trouvé l'un des deux Umbra et qu'il ne sait pas ce qu'il est. OK, merci pour...

688 Des vues

Likes 0

Ma première fois avec Cindy

L'histoire: Sur le chemin du retour de l'hôpital, après avoir déposé ma femme pour une opération du dos très sérieuse, Cindy, me disait comment elle allait faire toutes les choses que maman faisait dans la maison, comme faire la vaisselle et faire la lessive et ça elle s'occupera de son papa comme maman le fait. C'était dit dans une sorte de murmure doux et elle avait sa main sur mon bras, me touchant doucement et me regardant dans les yeux. J'ai senti un frémissement dans mon pantalon et j'ai regardé les jambes galbées de Cindy et la petite minijupe qu'elle portait...

574 Des vues

Likes 0

Salope

J'ai été gangbangée par 37 hommes dans une sale salle VIP au sommet d'un bar à New York, mon mari m'a emmenée à une fête et est partie avec une autre fille blonde, je me suis assise au bar toute seule quand 15 hommes m'ont approché, ils m'a dit que j'étais très belle et a demandé s'ils pouvaient prendre des photos de moi, j'ai dit ok, mais ils ont dit qu'il y avait trop de monde dans le bar pouvons-nous aller dans une pièce où c'est un peu plus calme, j'ai dit ok, une des les hommes m'ont emmené à l'étage...

398 Des vues

Likes 0

Leur monde partie 3

Je ne sais toujours pas combien d'heures j'ai passé à l'intérieur de ce terrible hangar de stockage en aluminium, ligoté comme un porc... . Qu'avais-je fait de mal ? Qu'avais-je fait pour mériter cette torture inhumaine ? C'était le pire. Je n'avais rien fait de mal. Tout ce que j'ai fait, c'est aider ma femme Monica et son amant Randy à se préparer pour une fête à laquelle ils allaient. Puis, alors qu'ils étaient presque prêts à partir, Randy a commencé à me gifler comme une poupée de chiffon, sans aucune raison. J'avais été parfaitement respectueux envers lui et ma femme...

690 Des vues

Likes 0

A Fantasy Too Far Chapitre 3

CHAPITRE 3 Elle se ressaisit à temps pour aller travailler comme si de rien n'était. Juste un lundi matin normal. Elle supposait que tout bien considéré, elle n'était pas vraiment faite pour être une esclave de sous-sol pour le reste de sa vie après tout, mais vivre son fantasme aurait été mieux si cela avait duré plus longtemps. Bien que tout comme les contes de fées et les comédies romantiques se terminant au mariage, les histoires et les jeux de rôle de briser la volonté d'un esclave kidnappé s'arrêtent toujours après les parties passionnantes. La routine monotone de la vie quotidienne...

696 Des vues

Likes 0

My Sex Life Épisode 6 La soeur de la meilleure amie

Revenons donc à mes jours d'école où j'étais avec mon amie/copine Amy, je suis à peu près sûre que nous n'étions pas exactement amis à ce moment-là parce que j'étais dans une relation engagée mais que j'ai fini par sortir tout récemment de je ne vais pas mentir, cette relation m'a frappé fort normalement, je m'en sors d'une et d'une certaine manière, je suis heureuse parce que maintenant je peux à nouveau baiser d'autres filles, mais cette fois, il m'a fallu un certain temps pour rebondir. Cela fait environ 2 semaines depuis ma mauvaise rupture et à l'époque, la sœur de...

643 Des vues

Likes 0

S.S.Shotguneagle (Partie Six)

Ce ne serait pas tout à fait vrai si Leah disait que son esprit n'était pas fêlé. Même après s'être répété à plusieurs reprises comment elle allait aller, le doute était toujours au fond de son esprit. Son esprit est peut-être encore intact pour le moment, mais sa volonté de rester forte et positive s'effondrait. Elle se demandait combien de temps il faudrait avant qu'elle ne perde complètement la tête. Cela n'aidait pas non plus que Leah se battait mentalement. Elle détestait la façon dont elle laissait ces animaux faire son chemin avec elle. Leah n'a jamais voulu être une autre...

625 Des vues

Likes 0

Le dilemme de Donnie

TOUT LE MONDE DANS CETTE HISTOIRE A AU MOINS DIX-HUIT ANS OU PLUS. Donnie Hamilton est le petit frère adolescent ennuyeux typique. Il n'y avait que deux ans de différence d'âge entre lui et sa grande sœur, Lucy. La façon immature dont il a agi, on pourrait penser qu'il y avait beaucoup plus d'écart d'âge. Elle tolérait le comportement juvénile de Donnie parce qu'elle l'aimait. Elle a appris à supporter ses farces parce qu'elle a compris que Donnie était en pleine puberté et commençait à s'intéresser aux filles. Elle savait aussi qu'il était trop jeune et inexpérimenté pour comprendre pourquoi il...

605 Des vues

Likes 0

Courbes : un véritable entraînement

Ben venait d'avoir 26 ans lorsqu'il a pris le poste. Sa mère et sa sœur avaient vraiment commencé à faire de l'exercice après les excès des vacances et, début février, elles s'entraînaient cinq fois par semaine. Ni la mère ni la fille n'étaient particulièrement en surpoids, mais elles ont apprécié le temps passé ensemble et elles ont remarqué presque immédiatement qu'elles avaient plus d'énergie. Les deux ont fait une routine et s'y tenaient. Barbara et Torey Reynolds étaient membres de Curves, un centre d'exercice basé sur un circuit réservé aux femmes. Il y en avait plusieurs près de chez eux, dont...

532 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.