Uniquement naturel

477Report
Uniquement naturel

Le dimanche matin, cette journée et cette heure heureuses où il n'y a ni travail ni école où aller, le téléphone est généralement silencieux et vous pouvez prendre un peu plus de temps au lit avant de vous lever, ce qui était exactement ce que faisait Laura. Les draps s'étaient tordus pendant la nuit chaude, mais elle se fichait qu'ils soient mal à l'aise sous elle. Elle inspira profondément alors que son vibromasseur bourdonnait autour de son clitoris, rendant sa chatte plus humide à chaque seconde. Elle leva un peu la tête, et dans le miroir en face d'elle, elle vit sa chatte avec la touffe de poils noirs au-dessus de la fente. Elle adorait se regarder, c'était une énorme excitation pour elle.

Le vibromasseur se glissa à l'intérieur et elle écarta les jambes en même temps, gémissant doucement alors que le jouet la rapprochait de l'orgasme. Ses ongles s'enfoncèrent dans les draps et elle bougea la tête d'un côté à l'autre tandis que son dos se cambrait dans les derniers instants de plaisir. Avec un long soupir, elle sortit le jouet et lécha son jus avant de le placer sur la table de chevet. Elle s'allongea, fixant le plafond, appréciant le moment.

"Laura, ramène tes fesses ici et aide-moi avec le petit-déjeuner," cria sa belle-mère, brisant le silence.

« Putain, maman, j'arrive. elle sourit à son propre jeu de mots et sortit du lit. Elle attrapa un short et un haut par terre et s'habilla en se dirigeant vers la porte menant au couloir. Elle donna un coup de pied dans la deuxième porte à sa droite, durement.

"Hé, connard, réveille-toi !"

"Va te faire foutre, salope," cria son frère Silas de l'intérieur.

"Maman appelle."

"Baise-la aussi."

Silas avait de sérieux problèmes avec leur belle-mère, c'était certain. Depuis qu'elle avait emménagé sept ans plus tôt, Silas n'avait jamais cliqué avec Mary. Leur père, Tom, c'était une autre histoire, lui et Silas étaient aussi gros que des voleurs et travailleraient dans le hangar jusque tard dans la nuit. Les voitures RC étaient leur truc et ils ont concouru sur le circuit local. Laura n'était pas dedans, elle préférait le centre commercial avec ses amis et acheter des vêtements ou regarder les gars.

Mary se tenait près du lavabo quand Laura entra. Ses bras croisés sur ses seins, et elle avait un air en colère sur son visage.

"Quoi?" demanda Laure.

"Tu n'as pas fait la vaisselle hier soir comme je te l'avais demandé."

"Désolé j'ai oublié."

"Bien, eh bien, maintenant tu les fais aujourd'hui et demain."

"Ce n'est pas juste, c'est au tour de Silas."

"Peut-être que cela t'aidera à te souvenir."

Laura s'assit à table avec un soupir et posa sa tête entre ses mains. Mary servit son petit-déjeuner puis alla chercher Tom dans le hangar.

« Yo, salope, pourquoi ce regard maussade ? » demanda Silas en entrant.

"Mary me fait encore faire la vaisselle."

Il rit. "Eh bien, tu l'avais prévu. Je sais que tu n'as pas seulement oublié, mais que tu as préféré discuter avec une de tes copines salopes."

Elle lui tira la langue et lui fit un doigt. Il avait raison, cependant. Certaines de ses amies étaient un peu salopes, mais à quoi vous attendiez-vous ? Elles avaient toutes entre 16 et 18 ans, bourrées d'hormones et dans le berceau de la féminité. Seule Vera était encore vierge, et c'était peut-être parce qu'elle avait un cas grave d'acné. A part ça, c'était une jolie fille avec un bon corps. Karla et Lena étaient les reines salopes de sa ruche. Ils avaient plusieurs bites à leur actif et Karla en était la maîtresse. Elle avait même couché avec un de leurs voisins alors que sa femme était à une réunion pour enfants handicapés. Quelle salope, pensa Laura quand elle en eut entendu parler.

"Hey, chérie, comment vas-tu ?" demanda Tom quand sa femme entra. Il démontait l'une des petites voitures et avait toutes les pièces soigneusement alignées sur son établi. Ses lunettes étaient perchées sur le bout de son nez et quelques mèches de cheveux pendaient sur son visage. Il avait besoin d'une coupe de cheveux, décida Mary.

Elle l'embrassa sur la joue. "Allez-y, le petit-déjeuner est prêt."

« Je serai là dans une minute.

Elle l'a quitté et il a allumé la radio pour les nouvelles du matin.

"Ceci est un rapport de Wormington", a déclaré le présentateur et a poursuivi. "Nous entendons parler de deux adolescents qui ont été arrêtés pour avoir eu des relations sexuelles. Ce qui rend cette histoire si fantastique, c'est qu'ils étaient frère et sœur. Selon la police, cela dure depuis des années sous le nez de leurs parents sans qu'ils le sachent. ."

Tom l'a éteint. Il était content de ne pas avoir à s'occuper de quelque chose comme ça. Quelle chose horrible que vos enfants aient des relations sexuelles entre eux. Il n'était pas prude et savait qu'au moins Laura n'était plus vierge. Peut-être que Silas était des garçons de cet âge qui étaient plus lents que les filles. Il s'en fichait et faisait confiance aux choix de sa fille. Certains pères seraient horrifiés, sachant qu'un homme avait enfoncé leur bite dans leur fille, pas Tom. C'était un réaliste, et tant que Laura ne tombait pas enceinte ou n'attrapait pas une MST, il était d'accord.

Quand il entra dans la cuisine, Laura et Silas étaient sur le point de partir.

« Tu ne veux pas me tenir compagnie ? Il a demandé.

"Désolé, papa, je rencontre des amis au centre commercial," dit Laura.

"J'ai un entraînement de football", a déclaré Silas en mâchant une banane.

"D'accord, à plus tard et amusez-vous."

oOo

Laura entendit ses amis avant de les voir assis autour de la fontaine près de l'aire de restauration. Ils riaient et riaient de quelque chose.

"Qu'est ce qu'il y a de si drôle?" elle a demandé Karla.

"Hanna était avec Jonas hier soir, et apparemment il est venu dès qu'elle a mis sa main sur sa bite.

Hanna hocha la tête. "Je jure devant Dieu, je l'ai à peine touché quand il a tiré sa charge. Je ne savais pas quoi dire ou faire. Alors, je lui ai juste demandé si ça faisait du bien."

"Où était-ce?"

"Dans sa voiture. Je pensais le caresser puis lui faire une pipe avant qu'il ne me ramène à la maison, mais cela ne s'est jamais produit. Après son arrivée, il m'a rapidement ramené à la maison et ne m'a pas appelé."

"Pauvre petit, il doit avoir tellement honte de ce qui s'est passé."

"C'est un cas parfait pour expliquer pourquoi je préfère les gars plus âgés", a déclaré Karla.

"Je comprends, mais je m'attends quand même à ce que les gars de mon âge n'arrivent pas si vite", a déclaré Laura.

"Pourquoi risquer ça ?"

Hanna soupira et se leva. "Allons faire du shopping, j'ai besoin de nouveaux sous-vêtements."

Les trois filles se sont levées et, alors qu'elles traversaient le centre commercial, des hommes se sont arrêtés pour les regarder. Karla, grande, ronde avec un short moulant et un T-shirt noué au-dessus du nombril. Hanna, plus courte, mini jupe, sandales et soutien-gorge de sport. Laura, juste un peu plus petite que Karla mais plus grande que Hanna, portait un pantalon serré en spandex et un soutien-gorge de sport assorti. Elles savaient qu'elles avaient l'air bien et s'imprégnaient de l'attention que les hommes leur accordaient.

Pendant qu'Hanna cherchait des sous-vêtements, Karla a tiré Laura sur le côté. « Comment va le jouet ? »

"Oh mon dieu, c'est incroyable. Je l'ai utilisé ce matin et ça m'a fait jouir si fort."

« Vraiment ? Est-ce mieux que le vrai ?

Laure a ri. "Non, bien sûr que non, mais c'est sympa à sa manière. Tu devrais en avoir un, tu sais."

"Peut-être, mais je préfère quand même une vraie bite."

"Bien sûr, je comprends, mais le jouet est un excellent moyen de se détendre au lit quand vous n'avez pas d'homme avec vous."

"Qu'est-ce qui se passe avec Silas, avec qui sort-il ces jours-ci?"

"Personne à ce que je sache."

"S'il n'était pas ton frère, je sortirais avec lui. C'est un bel exemple de jeune homme."

"Silas? Tu dois me chier. C'est un abruti et un connard la plupart du temps.

Karla inclina la tête. "Peut-être pour toi, mais pour moi, eh bien, disons simplement que je pense qu'il a du potentiel."

Laura éclata de rire et elles partirent à la recherche d'Hanna.

Silas s'appuya contre l'encadrement de la porte et regarda Mary passer l'aspirateur dans le salon. Elle portait un short et un T-shirt long et fin qui lui collait au dos à cause de la sueur. Les portes de la cour étaient ouvertes, mais il n'y avait pas de vent, juste une chaleur étouffante.

Il venait de rentrer de l'entraînement et il avait de l'herbe sur les genoux et les coudes après être tombé plusieurs fois. Il essuya la sueur de son front et laissa tomber ses chaussures de football sur le sol.

Le bruit sourd était assez fort pour que Mary se tourne vers lui. Quand elle l'a fait, un sourire a grandi sur son visage et elle a éteint l'aspirateur.

"Tu es en avance," dit-elle, venant vers lui.

"Je sais, j'ai dit à l'entraîneur que j'avais l'église."

"Espèce de vilain garçon."

Quand elle l'a atteint, ils se sont embrassés profondément, et elle a caressé sa bite dressée. Il aimait la façon dont elle sentait et frottait son cou.

"Je te veux tellement, Mary."

"Et je te veux."

Ils ne montèrent pas à l'étage mais se déshabillèrent dans le salon puis Mary se pencha sur l'accoudoir du canapé, offrant son cul rond à son beau-fils.

Silas a attrapé sa bite et a glissé la tête de haut en bas de sa fente plusieurs fois avant de pousser en elle. Sa chatte agrippa sa bite comme toujours, il fut surpris de voir à quel point elle était serrée. Ses couilles ont claqué dans sa chatte alors qu'il la baisait fort, la faisant se balancer d'avant en arrière. Elle glissa une main entre ses jambes et frotta son clitoris tout en le repoussant, alors il la pénétra encore d'un demi-pouce.

« Oh putain, oh putain, Silas, tu es si bon avec moi !

Il lui a giflé la fesse droite, ce qui l'a fait gémir plus fort. "Où le voulez-vous," demanda-t-il.

"Sur mon dos."

Il s'est retiré et a envoyé une cascade de sperme chaud le long de sa colonne vertébrale, qui a ensuite coulé sur ses côtés pendant qu'il essuyait les gouttes de sa tête de bite contre son cul.

Elle se leva et le serra contre elle. Silas sentit son cœur battre contre sa poitrine, et quand ils se séparèrent, il dit : « Tu ferais mieux de nettoyer, Laura pourrait être de retour d'une minute à l'autre.

Il regarda Mary monter à l'étage puis remonta son short. Un sourire grandit sur ses lèvres alors qu'il repensait au moment où Mary était entrée pour la première fois dans leur maison. Il était alors un enfant, mais alors qu'il entrait dans la puberté et devenait plus conscient de sa sexualité, il avait découvert que Mary était le meilleur matériel de fessée qu'il avait. Les filles à l'école, bien que mignonnes, ne l'ont jamais vraiment fait assez bander. Mary avait un peu moins de 40 ans. Elle était un excellent exemple du MILF. Chaud, serré et sexy. Elle avait surpris Silas en train de se branler en la regardant bronzer au bord de la piscine. Elle l'avait confronté plus tard dans la journée alors qu'ils étaient seuls et lui avaient fait sa première pipe. En fin de compte, ce n'était pas la première fois qu'elle en donnait un à un jeune homme.

Son précédent mariage avait pris fin lorsque son mari l'avait surprise en train de sucer son fils. Heureusement pour elle, il avait décidé de ne pas la dénoncer si elle signait les papiers du divorce et ne demandait pas d'argent. Elle ne s'est pas plainte, a signé et a quitté la ville. Son fils avait essayé de la contacter au fil des ans, mais elle ne lui avait pas répondu. Tom n'en savait rien, il pensait que Mary n'était qu'une femme normale qui avait quitté son mari et l'avait épousé.

Silas se tenait sous l'eau froide caressant sa bite, il se demandait ce qui avait poussé Mary à faire une pipe à son fils, elle ne lui avait jamais dit les détails à ce sujet, et il était si curieux. Peut-être qu'un jour elle lui dirait. Pendant ce temps, ils continueraient à baiser et à faire très attention. Tom et Laura pensaient qu'il détestait Mary, ce qui était exactement ce qu'ils voulaient qu'ils pensent.

Mary a rasé sa chatte lentement, en s'assurant qu'elle était belle et lisse. Tom et Silas adoraient la manger au restaurant, alors elle voulait être jolie pour eux. Père et fils étaient si différents au lit. Là où Silas était le jeune mâle, Tom était un amant doux qui lui tirait lentement l'orgasme. Elle les aimait tellement tous les deux et avait toujours peur que Tom découvre Silas.

Après s'être séchée, elle s'est maquillée et s'est habillée d'une robe fine. Elle voulait bien paraître pour son mari quand il rentrerait à la maison. Sa chatte avait été bien baisée et elle était détendue. Elle alla dans la chambre de Silas et ramassa son panier à linge puis chez Laura pour faire de même. Elle s'arrêta net et fixa la chose sur la table de chevet. C'était un vibromasseur en forme de bite. Elle le ramassa et l'alluma. Il bourdonnait dans sa main, et quand elle l'éteignit, elle sourit. Après l'avoir remis là où elle l'avait trouvé, elle ferma la porte de la chambre de Laura et se demanda à quoi elle ressemblait lorsqu'elle se baisait, chaude elle pariait.

Quand Laura est entrée dans sa chambre, elle a noté deux choses et a juré dans sa barbe. Son jouet gisait toujours sur la table de chevet et le panier à linge était vide. Il était impossible que Mary l'ait vidé sans voir le vibromasseur. Elle le remit dans le tiroir et s'assit sur le lit. Elle savait qu'il n'y avait pas de quoi avoir honte d'en avoir un, beaucoup de femmes le faisaient. À 17 ans, elle apprenait sa sexualité et jouer avec elle-même lui avait appris ce qu'elle aimait et n'aimait pas. Elle a parié que Silas, qui avait un an de plus, se branlait régulièrement, tout le reste serait étrange. Elle n'avait pas encore rencontré un gars qui ne le faisait pas au moins un par jour.

En y réfléchissant, Mary pourrait posséder un jouet. Elle savait que son père et Mary baisaient, elle les avait entendus tard dans la nuit, mais Mary pourrait aussi se faire plaisir ou même l'utiliser avec son père. Eww, pensa-t-elle, alors que l'image d'un Tom nu flottait brièvement dans son esprit. Elle avait vu son père nu plusieurs fois au fil des ans. Au fur et à mesure qu'elle et Silas grandissaient, ils avaient pris plus soin de ne pas être nus l'un autour de l'autre.

Silas avait un beau corps grâce au football et Laura comprenait en quelque sorte comment et pourquoi Karla serait attirée par lui. Elle a essayé d'imaginer son ami et son frère en train de baiser, mais c'était dur. Karla mesurait quelques centimètres de plus que Silas avec de longues jambes. S'ils essayaient la levrette, Silas n'arriverait pas, pensa-t-elle. Cela la fit rire en pensant que son frère était frustré.

Ils n'auraient qu'à faire le missionnaire ou Karla le chevauchant. Elle n'avait jamais vu Karla baiser mais compte tenu de ce qu'elle savait de son amie, elle pariait qu'elle était une sauvage dans le sac. Laura était encore un peu timide et restait immobile pendant que le mec la faisait entrer et sortir comme un marteau-piqueur.

Elle avait monté quelques fois et avait aimé ça. Le sentiment d'être en contrôle était excitant. Doggy était cool aussi, un peu porno peut-être mais sympa. Le seul problème était que certains mecs pensaient qu'avoir son anus à portée de main c'était bien d'essayer d'y pousser leurs bites, ce qu'elle n'aimait pas.

Eh bien, elle ne savait pas vraiment si elle aimait ça puisqu'elle ne l'avait jamais fait. Hanna avait été foutue dans le cul, et elle a dit que ça allait, même si un frottement dur du clitoris était nécessaire si vous vouliez jouir en même temps. Elle préférait être sur le dos avec un oreiller sous les hanches. De cette façon, elle avait facilement accès à sa chatte.

Toutes ces pensées sur le sexe avaient rendu Laura excitée, et elle pensait à verrouiller la porte et à se faire plaisir. Mais avec Mary et Silas à la maison, elle a changé d'avis. N'importe lequel d'entre eux pourrait venir frapper à la porte, et ça gâcherait le moment. Elle raccrocha quelques hauts qu'elle avait achetés puis descendit dans le salon où elle trouva Silas allongé sur le canapé, en train de discuter au téléphone.

"A qui parles-tu?" dit-elle en s'effondrant à ses pieds. Il les a mis sur ses genoux. C'était quelque chose qu'ils avaient toujours fait quand ils étaient enfants. Elle masserait ses pieds.

"Chad, il me demande si je veux aller au cinéma."

"Es-tu?"

"Non, je ne peux pas être dérangé. Il y a un bon film à la télé plus tard ce soir."

"Où est Marie?"

"Elle est allée chez les Johnson pour un café."

Ils restèrent silencieux et Silas continua à discuter avec son ami pendant que Laura lui massait les pieds. Elle était sur le point de dire quelque chose quand elle s'arrêta, la bouche entrouverte. Silas portait un short et ne portait aucun sous-vêtement. Elle pouvait clairement voir sa bite d'où elle était assise.

Puis quelque chose de bizarre s'est produit. Pendant qu'elle le regardait, il grandit lentement en taille et en longueur. Le prépuce s'étira et sa tête de bite sortit comme une cerise. Elle arrêta de le masser et se contenta de le fixer. Il était maintenant complètement en érection et le sexe essaya de se redresser, mais le tissu l'en empêcha. Il ne parlait pas du tout avec Chad, réalisa-t-elle. D'un mouvement rapide de la main, elle lui ôta le téléphone et regarda l'écran.

« Qu'est-ce que c'est que ce bordel ! » cria-t-elle et se leva.

« Rends-le-moi, salope !

"Non, non, pas de putain de moyen. C'est juste fou."

Silas se leva et courut après elle. Laura est sortie dans la cour et a couru à l'autre bout de la piscine, de sorte que l'eau était entre eux. Silas a feint à gauche, mais a couru à droite, elle a contré, et encore une fois ils étaient de chaque côté de la piscine.

"Tu es un putain de chiot, Silas," dit-elle en agitant le téléphone au-dessus de sa tête.

"Tais-toi et rends-le-moi."

« Depuis quand Mary t'envoie-t-elle ce genre de photos ?

"Ce n'est pas vos affaires."

Elle s'est moquée. "Alors, c'était une arnaque, tu faisais semblant de la détester tout en prenant son pied ?"

Silas s'assit sur l'une des chaises de la table. "S'il te plaît, Laura. Rends-le-moi et je te le dirai."

Elle attendit un moment pour s'assurer qu'il n'avait pas l'intention de courir après elle à nouveau, puis se dirigea vers l'endroit où il était assis. Elle lui rendit le téléphone et s'assit sur le bord de la table. "Renverse le."

Silas soupira et lui raconta comment Mary l'avait attrapé et ce qui s'était passé. Quand il eut fini, Laura dit : "Alors, ça dure depuis quoi, deux ans environ ?"

"Ouais je suppose."

"Pas étonnant que je ne t'ai jamais vu sortir avec quelqu'un. Tu te fais baiser ici même dans la maison. Quelle putain de mise en scène. Et si papa le découvrait ?"

Silas soupira. "J'espère qu'il ne le fera jamais, nous essayons d'être prudents."

"Je viens de le découvrir. Au fait, tu dois utiliser des sous-vêtements."

"Pourquoi?"

"Maintient votre bite en place."

« Oh, putain, tu l'as vu ? »

"Mm," dit-elle en hochant la tête.

"Désolé."

"C'est bon, j'ai déjà vu des bites." Dans sa tête, pensa-t-elle, mais pas aussi épaisse et longue que la tienne.

« S'il te plaît, ne le dis pas à papa. Je ferai savoir à Mary ce qui s'est passé.

"D'accord, je te le promets. Mais s'il te plaît, fais attention. Papa aime vraiment Mary, et il aurait le cœur brisé s'il le découvrait."

Elle le quitta et retourna à l'intérieur. Silas baise leur belle-mère, qui aurait pensé ? Karla devrait travailler très dur pour que Silas soit avec elle. Laura ne pensait pas que son amie avait l'expérience de baiser Mary, ce serait presque impossible pour une fille de son âge.

"Laura, il y a quelque chose dont je veux te parler", a déclaré Mary plus tard dans l'après-midi.

Les deux femmes partageaient un pot de limonade au bord de la piscine tandis que les hommes étaient dans le hangar à travailler sur leurs voitures.

"Quoi?"

"Ce matin, j'ai vu votre jouet, et je voulais juste vous faire savoir que je pense que c'est merveilleux que vous exploriez votre sexualité. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser."

Laura resta silencieuse un moment puis dit : « Je sais pour toi et Silas.

Elle entendit Mary haleter mais ne la regarda pas. Après quelques secondes, Mary a dit : « Oh, alors la vérité sort.

"Ne t'inquiète pas, je ne le dirai pas à papa."

« Merci, ça lui briserait le cœur.

"Pourquoi le faire ? Je veux dire, si tu aimes les hommes plus jeunes, il y en a plein autour. Pourquoi mon frère ?"

"Honnêtement, je ne sais pas. Je me sens juste attirée par les hommes plus jeunes. Il y a quelque chose dans leur corps dur, leur jeunesse. Peut-être que je vieillis et être avec Silas me fait me sentir à nouveau jeune."

"Je peux l'obtenir, bien sûr. Mais encore une fois, pourquoi lui et pas quelqu'un d'autre ?"

"Accès facile, je suppose," sourit-elle. "C'est pratique d'avoir un amant qui vit sous le même toit. Pas besoin de se faufiler et d'aller dans les hôtels."

« Avez-vous déjà fait cela ? Je sais que vous étiez marié avant de rencontrer papa.

Marie a bu dans son verre. "Oui, et Silas sait en partie ce qui s'est passé. J'ai couché avec mon fils, et mon mari l'a découvert."

« Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? » Pourquoi fais-tu ça?"

"C'est juste arrivé. Je ne peux pas vous dire ce que j'ai pensé à l'époque. Il n'avait que 17 ans, votre âge et c'était après sa fête d'anniversaire. David, qui est son nom, n'avait pas beaucoup d'amis et pas de petite amie. Il ne s'intégrait pas tout à fait à ses pairs. Cette nuit-là, je l'ai trouvé en train de pleurer dans son lit parce que personne n'était venu à sa fête. Je l'ai tenu contre moi et, comme je l'ai fait, il m'a embrassé le cou, et ça m'a fait du bien. Son père et je n'ai pas eu de relations sexuelles, c'était un peu un connard et un buveur."

"Alors, tu pensais que baiser ton fils, c'était bien ?"

"Bien sûr que non, mais j'avais bu aussi, et je suppose que ma tête n'allait pas bien. Dave a commencé à m'embrasser davantage, et tout à coup, nous nous sommes embrassés. Il a baissé la tête et a dit : "S'il te plaît, maman, offrez-moi un cadeau d'anniversaire que je n'oublierai pas."

"Je me sentais tellement désolé pour lui, alors j'ai fait ce qu'il m'a demandé, pensant que faire venir mon fils le jour de son anniversaire était acceptable. Ce sur quoi je n'avais pas compté, c'était mon mari qui nous rejoignait pendant que j'avalais le sperme de David. Là Il n'y avait aucun moyen de me dissuader, alors j'ai juste fait ce qu'il m'a demandé et je suis parti."

Laura était silencieuse, absorbant tout. Une histoire triste et Mary avait visiblement honte de ce qu'elle avait fait. Combien elle devait aimer son fils pour lui faire une pipe dépassait Laura. Si Silas lui en demandait un, elle lui dirait de se faire foutre.

"Maintenant tu sais, et j'espère que ça restera entre nous."

« Bien sûr, tu peux me faire confiance. Puis-je te demander quelque chose ?

"Bien sûr."

« Comment te sentirais-tu si Silas sortait avec une autre femme, disons quelqu'un de notre âge ?

"Rien, c'est à lui de décider. Il décide ce qu'il veut faire. Attendez une minute, vous ne pensez pas..."

« Jamais ! Qu'est-ce qui ne va pas avec toi, Mary ? Je ne te ressemble en rien.

"Désolé, mais je pensais juste que tu savais, apprendre ensemble..."

"Pas question, c'est juste malade."

Laura se leva et entra pendant que Mary terminait sa limonade. Elle sourit en repensant à la fausse protestation de l'adolescent. Elle savait très bien que Laura avait vu la bite de Silas, il lui avait envoyé un texto sur ce qui s'était passé. La petite salope avait probablement la chatte toute mouillée maintenant et se dirigeait vers sa chambre pour jouer avec son jouet.

Silas était assis à son bureau et faisait des recherches sur Internet. Il consultait des forums sur l'inceste et ce qu'il lisait le faisait se sentir un peu mieux dans sa peau. Il n'était pas le seul à penser à sa sœur.

De nombreux messages parlaient de sentiments similaires aux siens. La différence était que Laura avait en fait vu son érection alors que les gars du forum espéraient juste qu'ils le feraient. Il avait parlé à Mary après le dîner, et elle lui avait raconté sa conversation avec Laura.

Jusqu'à ce jour, Silas n'avait jamais pensé à avoir des relations sexuelles avec elle. Cela ne lui était tout simplement pas venu à l'esprit. Bien sûr, Laura était sexy et il savait qu'elle était populaire à l'école. Elle avait le bon corps avec des seins pointus et un cul de pomme que ses amis lorgnaient à la cafétéria.

Mais maintenant, tout à coup, il était à la place de ses amis. Il se rendit compte qu'au fond de lui il avait toujours été attiré par elle et plus il y pensait, plus sa queue devenait plus dure. Il avait besoin de baiser, mais Mary était avec Tom, donc tout ce qu'il pouvait faire était de se branler.

Il a cliqué sur le forum et est allé sur Facebook. Il a trouvé la page de sa sœur et a parcouru ses photos jusqu'à ce qu'il en trouve une qui avait l'air sexy. Elle portait un petit bikini et s'assit sur une chaise avec une jambe sur l'accoudoir. Le tissu du bikini était serré contre sa chatte, et il pouvait distinguer la ligne de sa fente. Sortant sa bite, il commença à la caresser lentement, ne voulant pas précipiter les choses.

Dans son esprit, il était entre ses jambes, écartant le bikini et lui léchant la chatte. Il était à peu près sûr que Laura s'était rasée. Sa bite devint encore plus dure et il gémit un peu alors que son esprit la baisait durement.

Il y eut un bip et ses yeux s'ouvrirent. La boîte de message était ouverte.

« Qu'est-ce que tu fais, pervers ? C'était de Laura.

Elle était de l'autre côté du couloir et elle avait bavardé au lieu de frapper à sa porte.

"Rien," tapa-t-il et mentit.

« Bien sûr ? Ne pas se branler sur les photos de Mary ? »

"Va te faire foutre !"

"MDR"

"Arrête de m'ennuyer."

Un écran vidéo s'ouvrit, et il y avait Laura, au lit avec son ordinateur portable sur ses jambes. "Pouvez-vous m'entendre?"

« Ouais, je t'ai dit d'arrêter de m'embêter.

Elle se pencha en avant et déconnecta le micro.

"C'est parti, maintenant personne ne peut nous entendre," tapa-t-elle.

Elle a lentement remonté son haut, exposant ses seins.

"Aimez-vous?"

Silas était assis la bouche ouverte, fixant les deux beaux seins devant lui.

"Je parie que tu es vraiment dur en ce moment."

"Oui"

Elle a pris ses seins en coupe et a léché un mamelon avant d'éteindre le flux vidéo.

"C'est tout. Bonne nuit."

Silas fixa l'écran vide, ne comprenant pas entièrement ce qui venait de se passer. Il baissa les yeux sur sa bite et, à sa grande surprise, elle était couverte de sperme. Il avait tiré sa charge sans s'en rendre compte. Il attrapa la boîte de mouchoirs qu'il gardait sur son bureau et essuya sa queue. Puis il a éteint l'ordinateur et est allé se coucher. Il ne savait pas quoi dire à Laura le matin.

Laura gloussa et posa l'ordinateur portable sur le sol et décroisa ses jambes. Le vibromasseur a glissé d'un pouce et elle l'a repoussé. Elle n'était pas sûre de savoir pourquoi elle avait flashé son frère, peut-être était-ce parce qu'elle était vraiment excitée en ce moment. Elle se recula un peu et écarta ses jambes pour qu'elle puisse glisser le jouet dedans et dehors. Elle regardait un clip porno quand elle a vu Silas se connecter. Il s'agissait de trois filles en train de baiser. Laura avait fantasmé de le faire avec Hanna et Karla, mais elle n'oserait jamais leur dire. S'ils n'étaient pas dedans, elle pourrait perdre ses amis.

L'orgasme montait, et elle se mordit la lèvre inférieure et ferma les yeux pendant qu'il coulait sur elle. Détendue, elle resta allongée dans son lit, le jouet à côté d'elle. Elle se demanda ce que faisait Silas, peut-être qu'il se branlait en pensant à ses seins. Puis ça l'a frappée, il aurait pu fantasmer sur elle pendant des années, qui savait ce qui se passait dans sa tête.

En y repensant, elle ne se souvenait de rien de ce qu'il avait fait qui constituerait un comportement obscène envers elle. Peut-être qu'il était énervé au lieu d'être excité après avoir vu ses seins. Putain, putain, putain, qu'avait-elle fait, se gronda-t-elle ?

Mary sentit la tension dans la cuisine pendant qu'ils prenaient tous le petit déjeuner ensemble. Tom ne semblait pas le remarquer, mais il était toujours un peu perdu dans ses pensées. Elle regarda Silas et Laura, qui étaient assis la tête baissée, mangeant machinalement. Quelque chose s'était passé, mais quoi ?

Quand Laura est allée chez Karla et que Tom est allé faire ses courses, elle a coincé Silas dans sa chambre et a fermé la porte. "Ce qui s'est passé?"

Il n'a rien dit. "Allez, je sais qu'il s'est passé quelque chose, parle-moi, Silas."

Il soupira et lui raconta la nuit précédente. "Maintenant, je suis tout confus, tu sais. Une partie de moi adorait ses seins, mais une autre me dit que c'est mal de le faire."

Elle s'assit à côté de lui sur le lit. « Tout va bien. Même si c'est ta sœur, tu peux accepter qu'elle avait de jolis seins, moi aussi. Cela ne veut pas dire que tu fais quelque chose de mal.

« Je sais, mais et si je veux les toucher ?

"Oh, eh bien, ce serait quelque chose de complètement différent."

"Mm, je sais, et le problème c'est que j'en ai envie."

"Silas, écoute-moi attentivement. Ne fais pas ou ne dis pas quelque chose que tu pourrais regretter, crois-moi, ça peut vraiment foutre en l'air ta vie."

"Je sais, et je ne le ferai pas. Je suppose que je dois m'en tenir à fantasmer."

Elle lui prit la main et la mit sous son haut. Il le glissa sous son soutien-gorge et massa doucement ses seins, jouant avec le mamelon entre ses doigts.

"Voilà, joue avec le mien."

Il la tira vers le bas et l'embrassa profondément. Elle avait un goût de café et autre chose. Il la voulait, et sa bite était dure contre son pantalon.

"Attends, pas maintenant, nous ne pouvons pas risquer que ton père rentre à la maison," soupira-t-elle alors que ses doigts trouvaient sa chatte.

"S'il vous plaît, juste un peu."

"Ah, d'accord, juste un peu, mais pas de putain."

Elle roula sur le dos et il remonta sa jupe. Tirant sa culotte sur le côté, il commença à lécher et à sucer son clitoris. Silas s'en fichait qu'elle ne le touche pas, tout ce qu'il voulait c'était l'entendre venir le chercher. Elle l'a fait, rapidement et bruyamment.

"Putain, Silas, tu me fais jouir si vite, j'adore ça," dit-elle quand il s'allongea avec sa tête sur sa poitrine. Elle embrassa sa tête. "Maintenant, redressons-nous afin que nous puissions aider Tom avec les sacs."

Le dîner ce soir-là était similaire au petit-déjeuner. Seul Tom remarqua quelque chose. « Que se passe-t-il, les gars ?

"Rien papa, j'ai juste mes règles", a déclaré Laura.

"Oh je suis désolée de l'entendre."

"Je pense que c'est une excellente nouvelle. Cela signifie qu'elle n'est pas enceinte", a déclaré Silas.

"Va te faire foutre," gronda Laura et Silas sourit.

« Sois gentil avec ta sœur, d'accord.

Mary pensa qu'il était temps d'alléger un peu la conversation. "Il y a une tarte aux pommes pour le dessert."

"Génial, je vais t'aider à faire la vaisselle," dit Tom en se levant.

Après le dessert, Silas est allé dans sa chambre et Laura a passé une heure à regarder la télévision avec ses parents. Puis, avec un soupir, elle se leva et alla affronter son frère.

"Puis-je entrer?" demanda-t-elle et frappa.

"Bien sûr."

Silas était à son bureau, jouant à un jeu vidéo. Laura s'assit sur le lit et dit : « Je suis désolée pour la nuit dernière, je ne sais pas ce qui m'a pris.

Silas ne répondit pas, alors elle continua. "J'ai dit que j'étais désolé, d'accord. Ne sois pas idiot à ce sujet."

Son frère a éteint l'ordinateur et s'est retourné. "Il n'y a pas besoin d'être désolé. Honnêtement, je pense que tes seins sont mignons. C'était juste le choc de les voir."

Laura rougit et regarda ses pieds. "Vraiment?"

"Ouais, ils sont parfaits, tellement pleins et ces petits tétons sont sexy."

Elle leva les yeux vers lui et demanda dans un murmure : « Veux-tu les toucher ?

"Mm."

Elle a lentement tiré son haut sur sa tête et a défait son soutien-gorge et l'a enlevé. La lumière du lampadaire tomba sur elle, et alors que son frère se levait, un frisson d'excitation la parcourut.

Silas baissa les yeux vers elle, et lentement, ses mains se déplaçaient vers ses seins. Quand ils touchèrent la peau douce et tendue, elle ferma les yeux et se redressa un peu. Ses seins poussèrent vers l'avant et Silas tomba à genoux entre ses jambes. Il se pencha et à tour de rôle, lécha chaque mamelon, ce qui fit rire Laura.

"Oh, ça fait du bien."

"Ouais?"

« N'arrête pas, s'il te plaît.

Silas a doucement massé ses seins tout en suçant et en léchant ses mamelons. Elle mit ses mains derrière sa nuque et l'attira plus près, enroulant ses jambes autour de son dos. Puis elle a commencé à se pencher plus en arrière tout en tirant Silas avec elle jusqu'à ce qu'elle s'allonge sur le dos avec lui sur le dessus.

Elle le regarda dans les yeux et murmura. « Tu veux me baiser ?

Ses yeux bleus étaient si innocents, et Silas se demandait à quoi ils ressembleraient avec sa bite dans sa chatte. « Est-ce que ça te va ?

"Je ne suis pas sûr, mais je suis prêt à essayer."

Il l'aida à enlever ses vêtements puis enleva les siens pendant que Laura bougeait, alors elle avait la tête sur son oreiller.

Silas s'agenouilla entre ses jambes et regarda sa sœur. Ses cheveux ressemblaient à une auréole autour de sa tête et elle respirait rapidement, faisant monter et descendre sa poitrine. Sa bouche était légèrement ouverte, et il vit le bord de ses dents blanches alors que sa langue rose glissait, et elle lécha sa lèvre supérieure.

« Allez-y », a-t-elle dit en attrapant sa queue. "Je ne suis plus vierge."

"Je sais, c'est juste que nous sommes sur le point de faire quelque chose qui va changer nos vies et je veux en être sûr."

Son pouce jouait autour de son gland, étalant le liquide pré-éjaculatoire qui suintait. "Il me semble que ton corps veut ça." Elle porta son pouce à sa bouche et le suça. "Tu as bon goût."

C'était ça, Silas ne pouvait plus se retenir, alors il chevaucha sa poitrine, donc sa queue toucha ses lèvres. Elle regarda la tête enflée et la lécha. "Putain, c'est bon," murmura-t-elle et prit sa bite dans sa bouche.

C'était parfait, pensa Laura. Elle avait sucé des petites bites qui lui donnaient l'impression d'avoir une paille entre les lèvres et des grosses qui lui faisaient mal aux mâchoires. Celle de son frère était parfaite, assez pour que ses mâchoires se détachent mais ne lui fassent pas mal.

Assez longtemps pour remonter loin dans sa gorge et sa bite était tout simplement délicieuse. Leurs yeux se rencontrèrent et il lui sourit. Pendant un instant, Laura pensa que c'était la preuve que la nature avait voulu que les membres de la famille se livrent à l'inceste. Il n'y avait aucun moyen qu'une bite puisse tenir aussi parfaitement dans sa bouche.

Silas n'avait jamais été aspiré comme ça auparavant. Laura savait ce qu'il aimait sans le lui dire, ça devait être le lien avec un frère, pensa-t-il. Ses couilles lui disaient qu'il était proche, mais il ne voulait pas venir dans sa bouche.

« Tu prends la pilule, n'est-ce pas ? »

Elle hocha la tête, et il sortit et descendit pour pouvoir la pénétrer.

"S'il te plait, lèche-moi," supplia-t-elle.

Il s'allongea entre ses jambes et goûta la chatte de sa sœur. Les petites lèvres étaient gonflées et elle perdait du jus de chatte. Son clitoris était de la taille d'un pois, et quand il le suçait, elle se tortillait et il devait la maintenir en place.

"Maintenant, baise-moi, Silas, baise-moi fort," gémit-elle.

Laura haleta alors que sa tête de bite glissait à l'intérieur, puis quand sa tige étira sa chatte à ce point parfait entre plaisir et douleur, elle gémit : "Oh, Silas, je te veux tellement."

He slowly moved back and forth holding her tight in his arms. Her boobs pressed against his chest and then they kissed, slowly and gently at first then harder and deeper. Laura thought her brother was the best kisser she had ever had. She pressed her hips against his and wrapped her legs around his waist and met every thrust.

Silas sighed as her pussy began to tighten around his cock. Her breathing increased, and her nails dug into his back at the same time, his balls hardened between his legs.

She tensed and held him tight as her orgasm went from heavy breathing to her saying, "Oh god, yes, yes, fuck me, Silas, fuck me hard," which he did.

He placed her legs over his shoulders and fucked her so her boobs bounced and her eyes glazed over, he fucked her like he had never fucked before, deeper and harder than he had thought possible.

Laura looked at her brother's face and loved him so much. He tilted his head back and with one last deep thrust came hard and long deep inside her. She felt his cock jerk and how his cum made her pussy even warmer.

She reached up, wanting him to be close and he did what she asked, laying down on top of her. They lay in silence, their bodies slowly relaxing, their breathing became normal, and as Silas' cock went limp he slid out of her followed but his cum dripping out, wetting his mattress.

"That, was something else," said Laura after a while.

They lay on their sides facing each other. Silas caressed her cheek, which was moist from sweat and then moved some hair that had fallen across her face. "Yeah, it was amazing and felt so right."

She smiled at him, leaned in and gave him a kiss on the mouth. "Yes, it did. I have never felt so complete as I do now. It's like we were one for a moment and I loved it."

Il a souri. "We should have done this years ago."

Elle gloussa. "Yeah, but I think now, was the right moment and we can do it again, if you want, that is?"

Silas held her tight against his chest and breathed in the smell of her shampoo. "Laura, I love you so much."

"Then make love to me again," she whispered.

Articles similaires

Ma petite soeur_(0)

Ma petite soeur J'ai grandi dans une ferme avec seulement mes parents, ma petite sœur et bien sûr de nombreux animaux. Ma mère nous a fait l'école à la maison, donc nous n'avons pas vraiment pu voir grand-chose au-delà de la ferme. C'est devenu solitaire, quand je ne m'occupais pas des animaux ou ne faisais pas de corvées, mais depuis que j'avais treize ans, j'avais des livres et ma main droite pour me masturber. Cela a commencé quand j'ai vu les animaux s'accoupler pour la première fois. Ma bite est devenue dure et glissante et j'avais l'impression qu'elle avait besoin d'être...

651 Des vues

Likes 0

Empire perdu 62

0001 - Tempro 0003 - Conner-Thomas 0097 - As - Zimmel 0098 - Lucie 0101 - Shelby (vaisseau-mère) - Lucie 0125 - Lars 0200 - Hélène 0301 - Rodrick 0403 - Johnathon 0667 - Marco - Marron 0778 - janvier 0798 - Céleste - Shelby (humaine) 0908 - Tara-Mara -------------------------- Non cultivé - non numéroté ------------------------ 3 - à bord de Shelby 2 en re-gen 1000 - Sherry - perdu pour le moment 0999 - Zan - également perdu -------------------------------- Connu et OR numéroté ------------------------------- 0501 - Thaddée ???? - Léna --------------------------- Derrick regarda Jonathon apparaître du portail avec Ace en...

616 Des vues

Likes 0

Cousine blessée

Dès que j'ai vu ma cousine Ashley, j'ai su que j'étais sous le charme. Cela faisait deux ans que sa famille ne lui avait pas rendu visite, et depuis lors, elle était passée d'une petite fille maigre et couverte de taches de rousseur à la plus belle beauté de seize ans que j'aie jamais vue. D'une part, il était difficile de ne pas l'imaginer comme la petite fille mignonne, bien qu'un peu geignarde, dont je me souvenais si bien quand elle n'était qu'une enfant. D'un autre côté, on ne pouvait plus nier sa beauté maintenant. C'est la première chose que j'ai...

560 Des vues

Likes 0

Après la fête_(0)

La fête était finie pour moi depuis longtemps. J'allais pêcher le matin, alors je m'étais excusé de mes invités et je me suis couché. Et ma femme était une excellente hôtesse, alors j'ai pensé qu'elle pourrait recevoir n'importe quel cintre. Mais je ne dormais pas. Je pouvais entendre les bavardages alors que les invités commençaient à partir. À chaque fois, je ris et m'empêche de dormir. C'est incroyable tout ce que les gens ont à dire au moment où ils partent. Et ces stupides klaxons alors qu'ils s'éloignaient à toute vitesse. Le calme s'est finalement calmé dans la maison et je...

473 Des vues

Likes 0

Lettre d'amour_(0)

Lettre à un amour. Nous avons tous eu quelqu'un dans notre vie que nous avons vraiment aimé, certains d'entre nous l'ont encore dans notre vie, d'autres, comme moi, l'ont perdu. À ma très chère chérie, Eh bien, cela fait trois ans depuis la dernière fois que je t'ai vu. Trois ans que je n'ai pas entendu ton rire. Trois ans que je ne t'ai pas fait un câlin. Trois des années les plus longues et les plus misérables de ma vie. Il n'y a pas un jour qui passe sans que je ne pense à toi, ne te parle, même si...

341 Des vues

Likes 0

Une exécution indécente

Edith n'avait que 12 ans lorsque les soldats du nouveau roi attaquèrent le hameau de sa famille. C'est en représailles de leur soutien à un prétendant au trône que le vieux roi mourut sans enfant. Elle s'était promenée à l'orée du bois pour cueillir des fruits lorsque les soldats sont arrivés. Elle s'accroupit, terrifiée, dans le bosquet de ronces où abondaient les mûres, regardant les soldats forcer tout le monde à entrer dans le bois et la chaumière de ses parents à la pointe de l'épée puis y mettre le feu. Alors que les flammes se propageaient rapidement sur les murs...

427 Des vues

Likes 0

Harry Potter Adventures : Chapitre 4 - Partie 2 sur 3 - La récompense de Ron

Cette histoire ne reflète pas les attitudes ou les personnages de la série Harry Potter, ni n'a d'affiliation avec l'auteur. Chapitre 4 – partie 2 Harry, Ginny, Katie et Demelza entrèrent tous dans la salle commune de Gryffondor pour découvrir que les célébrations de la fête battaient leur plein. La pièce était sombre à l'exception des lumières vives qui émanaient du bout des baguettes des gens, alors qu'ils les agitaient comme des bâtons lumineux. La musique jouait fort de la chaîne stéréo et quelqu'un était allé dans les cuisines et avait apporté des boissons à la fête. Des filles de 4ème...

1.6K Des vues

Likes 0

Courtiser un vampire 7

Par : Storm Herald Chapitre 7 J'ai dansé la majeure partie de la nuit, ne prenant une pause que pour prendre de l'eau ou de l'air frais avec les trois Lycans. Ils m'ont passé l'un à l'autre, et Damien n'est intervenu que deux fois de plus avant qu'ils ne me monopolisent entièrement. Ce était après minuit quand j'ai agité le drapeau de la capitulation et leur ai dit que j'étais épuisé. Ils ont ri et ont passé des pièces à William avant de me faire savoir que ils campaient dans la forêt et seraient de retour vers demain après-midi. Je les...

1.4K Des vues

Likes 0

Ma présentation_(0)

Bonjour, j'ai maintenant 54 ans et je voudrais vous raconter ma vie. Quand j'avais sept ans, j'ai été placée dans un orphelinat par le tribunal. Non pas que j'aie fait quelque chose de mal, c'est là que mes parents qui ont perdu la garde de moi et de mes deux frères. Cette fois-là, je ne le savais pas, c'est pourquoi j'ai voulu rentrer chez moi. Alors je fuyais assez régulièrement. Ce n'est que plusieurs années plus tard que j'ai su la vérité. Quoi qu'il en soit, parce que j'ai l'habitude de fuir parfois, j'ai été dans plusieurs orphelinats. Là où les...

796 Des vues

Likes 0

Nika et son père

Nika est entrée dans la chambre à la recherche de son père. Elle s'inquiétait pour lui, qu'il buvait beaucoup de vodka et de whisky. Depuis que son frère a été tué dans un accident, il pouvait à peine quitter son lit pour aller travailler, il n'a jamais quitté la maison, sauf pour prendre plus de bouteilles afin de pouvoir boire pour évacuer le chagrin. Il avait subi trois tragédies, d'abord, sa femme a été assassinée, puis sa fille (elle, Nika), a été violée, et maintenant son frère. L'alcool semblait être le seul moyen d'apaiser la douleur. Elle souffrait aussi, son oncle...

751 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.