Toman du Cherokee 5

717Report
Toman du Cherokee 5

« Le fils de Drenna ? J'entendis soudain le mage murmurer. Puis il m'a regardé plus fort comme pour voir quelque chose qu'il avait raté. "Mon Dieu!" dit-il soudain. "Je me souviens de toi quand tu étais tout petit." Baissant la tête, je l'entendis dire. "Je suis tellement désolé pour vous, mère et père. Je n'en ai entendu parler qu'un mois après leur départ. Si j'avais su, j'aurais peut-être pu faire quelque chose."

J'ai regardé le mage avec une bouche ouverte même si je n'étais pas sur le point de baisser ma défense, non je savais mieux. J'avais fait ça avec le seul ami que j'avais eu à l'école quand il avait essayé de me prendre ce qu'il pouvait. Bien sûr, cela m'a sérieusement énervé. Le résultat final étant qu'il était mort, j'étais vivant et tout le conseil était maintenant après moi et Pops.

J'ai regardé durement le mage devant moi, je pouvais réellement sentir son pouvoir, putain, comment diable le tenais-je à distance. Merde, celui-ci avait un pouvoir sérieux par rapport à presque tous ceux que j'avais combattus ou ressentis.

"Vous pouvez libérer Toman, je le connais, il va bien." J'ai entendu Pops dire derrière moi.

"C'est très bien Pops mais je ne le fais pas. Merde, il pourrait être un métamorphe voulant faire un siphon de puissance sur moi. Non, je pense que je vais continuer jusqu'à ce qu'il prouve qui il est." J'ai dit à Pops.

"Tu es très fort, plus fort que je ne me souviens de ton père à ton âge. Si je l'avais voulu, j'aurais pu te joindre facilement jeune homme. Tu peux me faire confiance." dit le mage en avançant vers le bord de mon bouclier.

"Non, je ne pense pas que tu puisses ou tu l'aurais déjà fait !" J'ai failli lui crier dessus.

Les yeux du mage se rétrécirent alors qu'il commençait à avancer en agitant tout son bras, puis avec un sourire il s'avança devant mon bouclier ! En grognant, je lui fis signe de le regarder alors qu'il était repoussé de quelques pas. L'expression étonnée sur son visage m'a fait tomber béat pendant un instant, juste un instant puis il a recommencé à avancer comme s'il était au ralenti.

En grognant, j'ai eu l'impression que quelque chose en moi s'ouvrait comme une porte puis il volait en arrière. Puis il a été épinglé à un arbre luttant pour se libérer. Avec un grognement, non seulement il s'est libéré, mais il a de nouveau volé vers moi. Ok maintenant j'étais énervé car je sentais presque tout en moi s'ouvrir alors que les yeux du mage s'écarquillaient et qu'il tombait au sol.

<"TOMAN ! ARRÊTEZ ! S'IL VOUS PLAÎT!"> J'ai entendu dans ma tête avec force. En me retournant, je ne pouvais que fixer l'autre bout de la bulle. Naci se tenait là, les larmes coulant de ses yeux. <« S'il vous plaît, Toman, ne blessez pas mon père. Je sens qu'il pousse maintenant, s'il continue beaucoup plus, il sera blessé ! »>

Avec un soupir, je me suis retourné vers le père de Naci en hochant la tête, j'ai soudainement tout éteint. En tombant au sol, je pouvais sentir le pouvoir presque infini en moi alors que j'essayais de fermer la même porte que j'avais sentie s'ouvrir. Je respirais difficilement, c'était beaucoup plus difficile à fermer qu'à ouvrir. Un instant plus tard, j'ai senti une main douce sur mon dos, "concentrez Toman, sentez-le, sentez la frontière, sentez-le rétrécir."

Hochant la tête, j'ai regardé à l'intérieur, sentant l'ouverture se refermer à un rythme plus rapide. En me tournant vers Naci, je l'ai remerciée puis ma bouche s'est ouverte car je pouvais sentir que son pouvoir était presque aussi élevé que le mien !. "Tu es aussi un utilisateur de magie sauvage ?" J'ai demandé.

Naci regarda son père qui décollait pas si content que ça. Quand il a juste haussé les épaules, elle m'a regardé et a hoché la tête. "J'ai deux cent cinquante ans. Je sais que je suis un peu jeune mais je serais quand même honorée d'être ta femme Toman." Regardant le sol, elle a refusé de lever les yeux en attendant que je réponde.

"Avant que je puisse répondre à ça Naci, dis-moi. Quel âge penses-tu que j'ai?" demandai-je alors que j'essayais de voir son visage.

"Aussi fort que tu sois, je pensais que tu avais au moins quatre, quatre cent cinquante ans." Naci me l'a dit en toute honnêteté.

Je la regardai, choqué, essayant oh si fort de le retenir. Finalement n'en pouvant plus je me mis à rire puis par erreur je la regardai à nouveau. Le regard sérieux sur son visage m'a vraiment fait rire alors que je tombais par terre.

Tendant la main, elle m'a tapé dans le bras, "Je ne vois pas ce qui est si drôle, Toman!" Elle a crié. En regardant autour de moi, j'ai vu que Tall Bear avait un air confus sur le visage, même si Pops souriait d'une oreille à l'autre.

En me frottant le bras, j'ai finalement cessé de la regarder dans les yeux. "Naci, je n'ai que deux cents ans!"

Me regardant d'abord, puis Pops qui hochait la tête oui, puis son père dont la bouche était également grande ouverte. « Un si jeune avec ce genre de pouvoir. Seul mon frère Merlin a été capable de faire ce que tu as fait aujourd'hui ! Par tout cela est sacré ! Pas étonnant que le conseil soit après toi ! vous. Étant donné la chance que vous pourriez tous les prendre avec plus d'entraînement !"

Naci hochait également la tête, puis tout aussi soudainement, elle a tendu la main et s'est à nouveau posée dans mon bras. « Aïe ! Merde ! Qu'est-ce que tu fous ? J'ai crié.

« C'est pour avoir failli tuer mon père ! Puis elle m'a encore frappé, "c'est pour ne pas me l'avoir dit ! Je sais que tu peux voir mon pouvoir même avec tout ce que j'ai." Puis elle m'a frappé une troisième fois ! Même si cette fois ce n'était pas difficile du tout. "C'est pour m'avoir fait tomber amoureux de toi après que tu m'aies sauvé la vie ! ARGH ! Je te déteste !" Avec un grognement, elle se retourna et sortit de la bulle d'un pas déterminé.

Pops souriait comme s'il avait reçu la permission de faire tout ce qu'il voulait. Tall Bear roulait des yeux alors qu'il commençait à rire. Je suis juste resté là à la regarder s'éloigner. J'ai juste secoué la tête, super, elle me détestait, j'avais presque tué son père. Elle pensait que je cherchais toujours le pouvoir des autres quoi qu'il arrive. En plus, elle a commencé à m'aimer après que je l'ai sauvée. Qu'est-ce que j'étais... J'ai arrêté, secouant la tête, elle QUOI !?

Tall Bear aidait Pops à se lever car ils avaient tous les deux un énorme sourire sur le visage. Puis Pops a poussé Tall Bear sur le côté en me pointant du doigt. "Ecoute Mordaf, je pense qu'il commence juste à réaliser ce qu'elle a dit."

"En effet ah redevenir jeune, en sachant si peu qu'on en est presque un idiot." Puis ils commencèrent à rire tous les deux alors que le mage aidait Pops à se lever. "Il semble que Reg que votre pouvoir de guérison ait augmenté."

Pops secoua la tête en me désignant, "c'était Toman. Il n'a qu'à voir une fois alors il peut le faire aussi." dit Pops avec une pointe de fierté dans sa voix. "Il a montré un niveau d'apprentissage depuis quelques jours maintenant. Je vous suggère de faire attention à Mordaf, il apprend en regardant."

La bouche de Mordaf s'ouvrit, « il a la troisième vue ? Extraordinaire ! Je n'en connais que deux autres et l'un d'eux prend beaucoup plus de temps pour apprendre à regarder qu'il n'y paraît à Toman. Je suppose que tu connais mon frère aîné Merlin ? Lorsque Pops a hoché la tête, Mordaf a seulement hoché la tête : "Je pensais que vous le connaissiez." Quand Pops secoua la tête, la bouche de Mordaf ne s'ouvrit pas. « V... tu connais vraiment mon frère ?

"Tu sais ? S'il te plaît ! C'est le meilleur ami que j'aie jamais eu. C'est lui qui m'a aidée à traverser la mort de ma fille et de son mari." dit Pops, une larme s'échappant de son œil.

« Alors Reg, tu ne me reconnais toujours pas ? dit Mordaf. Lorsque Pops fit non de la tête, le mage commença soudainement à changer de forme. Alors qu'il commençait à régresser en âge, la bouche de Pop s'ouvrit soudainement alors qu'il attrapait l'autre mage dans une étreinte d'ours.

« MORDY ! Pops hurlait. « Par la grande puissance ! Je ne t'ai pas vu depuis plus de mille ans ! Mordaf hocha la tête puis retourna rapidement à son âge d'origine. En me regardant, il soupira. "Donc tu peux voir le pouvoir, Merlin pourrait faire ça. Je suppose que tu peux aussi les éteindre ?"

"Oui, je peux. Bien que je ne trouve pas ça aussi agréable que d'autres pourraient le faire." Ici, j'ai regardé l'idiot chiant qui était derrière nous. "Je trouve aussi désagréable d'essuyer un esprit." Je leur ai dit à tous les deux avec un regard de dégoût. "Dans son cas, j'ai le sentiment d'avoir rendu un immense service aux deux mondes."

Mordaf hochait la tête quand Pops a dit, "ha, ce n'est rien. Regarde-moi, peux-tu dire quelque chose de différent ?"

Mordaf a étendu sa main en la passant au-dessus de Pops, puis sa bouche était restée ouverte. "Quand diable avez-vous développé la capacité de ressentir les niveaux de pouvoir des autres." Il a demandé.

"Je ne l'ai pas fait", a déclaré Pops. "Toman l'a fait."
La bouche de Mordaf s'ouvrit en me regardant. Puis encore plus dur. "Bon Dieu fils, dis-moi, quelle quantité de mon pouvoir suis-je actuellement capable d'utiliser ?"

J'ai regardé Pops, cela ne me semblait pas être une bonne idée. < Je te laisse Toman. Je lui fais confiance pour ma vie, nous sommes allés à l'école ensemble bien qu'à l'époque les choses étaient très différentes.> Vinrent ses pensées.

"Je ne te connais pas aussi bien que Pops, et la dernière fois que j'ai parlé à quelqu'un d'une capacité que j'avais, ils ont essayé de me siphonner. J'ai repoussé en sentant leur cœur s'arrêter puis exploser. Je veux juste être laissé seul malheureusement, après aujourd'hui, j'ai peur qu'ils s'en prennent encore plus à moi. Je ne suis pas encore assez fort, presque mais pas encore. Alors, s'il vous plaît, pardonnez-moi si j'ai peur que vous essayiez de me siphonner aussi. J'ai dit à Mordaf en attendant honnêtement sa réponse pour déterminer jusqu'où je pouvais aller.

Mordaf réfléchit un instant puis hocha la tête, "Je vois ce que tu veux dire, pardonne-moi, je ne te demanderai plus. Je me souviens juste que ce frère pouvait faire quelque chose comme je l'avais demandé."

J'ai hoché la tête en sentant chaque mot qu'il avait dit. Je n'ai ressenti aucune méchanceté, haine ou désir de pouvoir. Mordaf était sur le point de se tourner vers Pops quand j'ai dit, "tu as à peine dépassé les trois quarts d'ouverture. Tu as plus de capacités que tout autre mage que j'ai jamais vu. Presque je vois en toi que je peux aussi faire, je n'en vois que trois qui Je ne peux pas encore faire."

La bouche de Mordaf s'ouvrit car il ne pouvait que me fixer. Puis il hocha la tête, "Attends ! Tu as dit à peine les trois quarts. J'étais plus loin une fois." Avec un soupir, il hocha la tête. Souriant, j'ai tendu la main sans bouger à l'endroit que j'ai vu avoir été ouvert. Soudain, ses yeux s'écarquillèrent alors qu'il tombait à genoux. "Par la grande puissance ! Vous êtes un utilisateur total !" Se tournant vers Pops, il a déclaré. "Tu dois l'amener à mon frère ! C'est le seul autre utilisateur total que j'aie jamais entendu ou vu !"

La bouche de Pop s'ouvrit puis il fit non de la tête. "Ton frère est sur une île où je ne suis allé qu'une seule fois. Même si je pouvais la retrouver, je serais mort bien avant de l'atteindre. Même avec les niveaux supplémentaires que Toman m'a donnés, je n'aurais aucune chance. Il essaie de se reposer depuis un siècle, la dernière fois que je l'ai vu, il en avait marre du bruit et des idiots d'utilisateurs d'élite comme il l'a dit."

"Je pourrais toujours l'appeler", a déclaré Mordaf. "Je ne suis pas aussi puissant que lui mais je suis toujours son frère que je dois traverser."

Pops regarda Mordaf, ses yeux s'agrandirent puis il secoua la tête. "Tu as du pouvoir, je te l'accorde mais même toi tu te ferais botter le cul avec les choses que j'ai vu que Merlin a mises là."

Mordaf se pencha en avant en chuchotant : « Par la grande puissance joue-t-il toujours avec des lézards et des insectes ? Pops hocha simplement la tête puis gloussa un instant.

"Il a toujours dit qu'ils étaient ses meilleurs amis, je me souviens de l'araignée qu'il a fait pousser chez lui. Il a fait peur à tout le monde autour de lui. Les voisins ont failli se révolter jusqu'à ce qu'il s'en débarrasse. C'était un vrai gâchis."

Mordaf hocha la tête puis sourit, "Cela ressemble à Merl. Je pourrais quand même essayer surtout après que Toman m'en ait rouvert."

"Je ne sais pas si c'est une si bonne idée, je pense qu'ils pourraient être à l'écoute de quiconque essaie de le contacter. De plus, il a dit qu'il allait me chercher dans quelques décennies. Ce ne sera pas long, je suis sûr qu'il est j'en ai marre du silence maintenant."

"Je dois retourner à la tribu", ici Mordaf claqua des doigts en prenant soudainement l'apparence de Tall Bear.

Nous le regardâmes tous les deux s'éloigner, pops se tournant vers moi. "Je pense qu'il est temps que je commence à t'apprendre quelques sorts. Je..." Pops cessa de me regarder puis il sourit. "Regarde juste fils, puis je veux que tu le répètes. Après, nous devons faire quelque chose à propos de cet idiot qui bave là-bas." dit Pops en désignant l'ex-mage qui essayait de lécher l'herbe.

C'était quelques heures plus tard que Pops avait traversé presque tous les sorts qu'il connaissait. Puis, avec ce que j'avais ouvert en lui, j'en ai fait quelques autres qu'il ne connaissait pas il y a quelques jours. Je me suis assis quand nous avions fini ma tête martelant mes tempes lancinantes. "Je suis désolé, Toman, je sais que ça fait mal, ça devrait s'arrêter dans quelques heures. C'est à peu près tout ce que j'ai, même si je sais que tu as appris ce que Mordaf a essayé de faire. Je n'ai aucune idée de comment faire. pour t'en apprendre quelques-uns."

"Ça a l'air d'être une bonne idée Pops quand ? Il a l'air si occupé avec la tribu aurait-il le temps ?" J'ai demandé à Pops d'y réfléchir.

« Pourquoi ne lui demandons-nous pas ? Pops a répondu "Je suis sûr qu'il est beaucoup plus doué pour la réflexion que je ne l'ai jamais été."

J'y ai réfléchi un moment puis j'ai hoché la tête. ["Grand Ours ?]

Un instant plus tard, ses pensées nous vinrent à tous les deux. [Est-ce que tout va bien pour vous deux ? Aucun de vous n'est réapparu, je commençais à m'inquiéter, tout comme votre épouse. Elle est dure mais je le sais..]

[C'est impoli de parler de moi quand je suis ici Père !] Vinrent les pensées furieuses de Naci. [Peut-être aimeriez-vous vous réessayer à la cuisine ? Si je me souviens bien, la dernière fois que tu as failli brûler le Tipi !]

Il y eut un gémissement que nous supposions tous les deux être celui de Tall Bear. Puis nous avons entendu un rire après.

[Alors qu'est-ce qui ne va pas?] Demanda Tall Bear.

[J'ai montré à Toman tout ce que je pouvais. Je suis content d'avoir appris autant que moi. De plus, j'ai quelques choses que je peux faire maintenant grâce à lui. Nous avons besoin que vous lui montriez plus; J'ai bien peur que tu sois le seul à pouvoir le faire. C'est après que nous nous sommes débarrassés de l'idiot bavard ici.] Pops a dit en prenant le relais.

[J'en serais ravi, bien que j'aie peur qu'il faille encore deux jours avant que je puisse le faire.] Vint la réponse de Tall Bear.

[Nous essaierons de revenir dès que possible.] Pops leur a dit.

[Vous feriez mieux tous les deux !] J'ai entendu les pensées de Naci nous crier dessus. [Je te déteste peut-être mais je ne veux toujours pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Tu es la seule avec qui je peux m'entraîner !] J'ai dégluti difficilement lorsque ces pensées m'ont traversé. [Vous les hommes pensez toujours au sexe ! Je pourrais utiliser ma magie ! Je ne l'ai pas utilisé très longtemps.]

J'ai ri d'un air penaud, puis je me suis mis en colère. [Tu as évidemment oublié que je suis vierge comme TU L'ES !] pensai-je en la sentant crier avec force alors qu'elle était renversée.]

En grognant, elle dit : [Je t'en dois une maintenant. Vous attendez juste jusqu'à ce que vous reveniez !]

En riant, j'ai regardé Pops se concentrer puis ouvrir un portail. En parcourant, j'ai vu que nous étions plus loin dans le futur. En regardant autour de lui, j'avais l'impression d'avoir encore deux cents ans. "Nous devons faire attention Toman, bien qu'ils n'aient pas de magie, ils ont des armes puissantes. Toute magie que nous utilisons ici attirera non seulement le conseil mais aussi les humains. Vous vous souvenez du sort ?"

"Oui Pops," dis-je d'un sérieux mortel. "Aussi vite que je peux." Pops hocha la tête alors que j'ouvrais environ la moitié de mon pouvoir. En me concentrant sur les chambres du conseil des mages, j'ai ouvert un portail jetant littéralement l'ex-mage maintenant idiot à travers puis le refermant.

"Maintenant vite !" dit Pop alors même que j'ouvrais le portail. Soudain, un éclair a frappé mon bouclier. Bon sang! Ils avaient des agents ici aussi !

« Ah ! te voilà salaud ! Qu'est-ce que tu t'étonnes de me voir ? Tirant un autre éclair, il a été choqué quand il s'est réfléchi et l'a fait tomber dans les airs. "Ha coup de chance ! Aw ! Tu as ton pitoyable papy pour t'aider !" Riant plus fort, l'idiot ne m'a même pas senti quand j'ai arraché la moitié de sa puissance. Hurlant à tue-tête, il m'a lancé un regard meurtrier.

"Quel connard !" dis-je en commençant à rire. "Vous remarquerez peut-être que vous ne pouvez pas vous téléporter, que vous ne pouvez pas voler et que vous appelez certainement à l'aide."

"Qu'est-ce que c'est ? Il n'y a aucun moyen que tu aies autant de pouvoir !" Le mage criait.

Marchant vers lui, je passai une main sur lui. Hmmm un autre faible laquais du conseil. Passant à nouveau ma main, je m'arrêtai devant son visage. Fermant mon poing, je le tirai vers moi, sentant le reste de ses pouvoirs alors qu'ils se détachaient, pas trop doucement ou lentement. En criant plus fort cette fois, j'ai attendu un moment puis je l'ai figé.

« Comme le dernier qu'ils ont envoyé », ai-je atteint en scellant d'où venait tout son pouvoir. "Tu es maintenant un humain, pas de volonté, pas de pouvoir, pas de chance. Comme je l'ai dit au dernier, je vais te renvoyer au conseil pour que tu puisses faire l'expérience de leur marque spéciale de miséricorde !" En le passant à nouveau, j'ai compris le peu qu'il avait entendu des plans du conseil. Puis, avec une grimace, j'ai nettoyé son esprit.

J'ai regardé Pops qui était presque blanc comme un drap. « Tu es sûr que tu n'apprécies pas un peu ça ? Il a demandé.

"Non Pops je ne le suis pas, je me sens aussi sale que possible dans leur esprit. Tous les deux n'étaient que des tueurs, ayant fait beaucoup de choses horribles. Bien que je sache que je devais le faire, je le regrette toujours. Malheureusement, c'est une guerre maintenant . Surtout quand je renvoie celui-ci. C'est le cousin du chef du conseil. En tendant la main, j'ouvris à nouveau le portail, jetant l'ex-mage en le claquant à la hâte.

"Il est temps d'y aller", m'a conseillé Pops. J'ai hoché la tête en sentant les humains approcher rapidement. En regardant devant moi, un portail différent s'est ouvert, je le fermais alors que nous rentrions.
______________________________________________

À l'intérieur de la salle du conseil, il y eut plusieurs halètements lorsque le premier corps arriva en volant. Tendant leurs mains, la plupart des membres sifflèrent quand ils sentirent l'humain devant eux.

"Un humain je devrais..." Le chef regarda l'humain le reconnaissant. "C'est l'un de nos chasseurs, un membre mineur du conseil ! Que diable s'est-il passé ?"

"Débarrassez-vous en !" Plusieurs des autres membres sifflaient. "C'est une présence immonde qui déstabilise l'air même !"

En hochant la tête, le chef passa une main sur l'humain alors qu'il s'enflammait puis se transforma en cendres en quelques secondes. Tous les membres ont poussé un soupir jusqu'à ce que le chef attire l'attention sur le fait que le chasseur était après la semence bâtarde. "Je sais que ce n'était pas le grand-père il était bien en dessous de celui-ci. Nous devons supposer que le bâtard commence à prendre le contrôle. C'est mauvais très mauvais ! Contrôle total et nous ne mettrons jamais fin à sa vie ! Nous avons .. ."

À peu près à ce moment-là, un autre portail s'ouvrit alors qu'un autre corps volait à travers. Cette fois, la plupart des membres ont reconnu le cousin du chef. Sifflement rapide revenant derrière le leader.

Le chef était sur le point de lire son cousin quand la bouche de l'homme s'ouvrit. "Bonjour, connards. Comme vous l'avez deviné ou peut-être craint, j'ai énormément de contrôle."

"Tu es une abomination tu vas être détruit nous..." commença le chef.

« Tu ne feras rien ! Je gagne plus chaque jour. Je ne suis plus le petit garçon que tu as essayé de cadrer avec le pitoyable fils de l'un de vous. Le corps a dit.

"Il venait juste d'émerger, vous n'aviez pas le droit de..." Un autre membre criait.

"PAS DROIT ! Votre progéniture illégitime a essayé de me siphonner ! De toute évidence, j'aurais dû faire plus que le tuer. Ah, mais c'est pour bientôt. Voir, c'est croire, tout comme entendre." Du coup le conseil s'entendit discuter de la mort de sa famille, sa mère, son père, son grand-père puis enfin lui-même la semence bâtarde. « Sachez ceci ! Le temps que vous me trouviez, j'aurai le contrôle total. Oh, vous voudrez peut-être vous dépêcher ! Merlin doit revenir à tout moment. C'est un ami très proche de la famille !

Alors que la voix de Toman s'estompait, plusieurs membres du conseil inférieur tremblaient. Sortir ce bâtard et sa famille était une chose mais Merlin.

"Ne vous inquiétez pas", a déclaré le chef. « Il sera mort bien avant que cela n'arrive. Qui est le chasseur le plus fort ?

"Je crois que ce serait votre fils monsieur." Un mage inférieur lui a dit.

En hochant la tête, le chef a dit, envoyez-le chercher puis envoyez-le là d'où viennent les humains. » Passant sa main sur son cousin, le chef a chuchoté.

Articles similaires

Rencontrer les ténèbres - Partie I

Rencontrer les ténèbres Alors qu'elle rentrait chez elle le long du raccourci, un chemin de terre entre deux immeubles abandonnés, elle entendit des pas derrière elle. Elle s'est rapidement tournée vers ses médecins qui soulevaient la poussière, personne là-bas. Accélérant le rythme, elle se dépêcha le long du chemin, son ombre devant elle de la pleine lune ce soir. De nouveau, elle entendit les pas suivre son rythme ; elle s'est arrêtée, ils se sont arrêtés. Se retournant toujours, elle ne vit personne. Mettez-vous en main si vous êtes Laura ! dit-elle à voix haute en secouant la tête et en...

858 Des vues

Likes 0

Une journée inoubliable_(3)

Tout a commencé quand j'ai pu aller dans un bed and breakfast facultatif de vêtements dans le Maine que mes yeux étaient ouverts sur ce qui m'attendait. La visite du Maine m'a en quelque sorte pris par surprise, alors que lors d'un voyage d'affaires, j'ai décidé de séjourner dans un B&B au lieu d'un hôtel. C'était en novembre donc c'était un peu frais mais ils ont une piscine couverte et dans un bâtiment à côté de la piscine un sauna. En entrant dans le sauna, cela ne m'a pas surpris de trouver des hommes et des femmes nus assis. Il y...

615 Des vues

Likes 0

Baisée brutalement par mon colocataire hétéro: un autre niveau de bromance_ (1)

Kareem est une étudiante de 22 ans. Il a une sorte de visage de joli garçon; il garde ses poils faciaux bien alignés. Il mesure environ 5 pieds 10 pouces, avec une carrure légère et sa peau est de la couleur du café légèrement crémeux. Kareem a depuis longtemps accepté qu'il était gay depuis son adolescence, mais il n'est pas le type de gay pédé qui marche et parle drôlement et porte des vêtements féminins. C'est juste un type de voyou qui aime vraiment la bite; un commerce, pour ainsi dire. Eh bien, dans sa première année d'université, il est bien...

581 Des vues

Likes 0

Leila obtient son premier souhait d'anniversaire

Elle s'appelait Jess. C'était une fille typique de 16 ans. De beaux cheveux bruns jusqu'à la taille, des yeux bleus perçants et un bronzage doré. Ses seins bien plus qu'une poignée et son cul tout aussi beau. Je ne me suis jamais considérée comme une lesbienne, mais je la regardais souvent et je me demandais à quoi ressemblait son beau corps nu. Quel goût elle aurait, quelle sensation sa peau douce aurait contre la mienne. J'étais moi-même une fille geek de 15 ans, la bouche pleine de métal, des lunettes à monture épaisse ringardes. Poitrine plate, petit corps, cheveux blond sale...

504 Des vues

Likes 0

Mon professeur sexy_(0)

La cloche sonna. Mon professeur s'appelait Ella maya. Elle était si chaude. Elle avait des seins énormes qui sortaient, J'ai adoré quand elle se penchait. On pouvait voir son cul. « Lewis, s'il vous plaît restez derrière vous pouvez partir ! » Tout le monde s'est précipité. Je n'ai rien fait de mal ? « Tu veux de l'aide supplémentaire ? On peut aller chez moi maintenant si tu veux ? Je vais téléphoner à tes parents ? Ouah. O-oui s'il vous plaît dis-je. Elle sourit. Elle a ensuite téléphoné à mes parents et nous nous sommes rendus chez elle en voiture. *l'aide est...

1.5K Des vues

Likes 0

Leur monde partie 3

Je ne sais toujours pas combien d'heures j'ai passé à l'intérieur de ce terrible hangar de stockage en aluminium, ligoté comme un porc... . Qu'avais-je fait de mal ? Qu'avais-je fait pour mériter cette torture inhumaine ? C'était le pire. Je n'avais rien fait de mal. Tout ce que j'ai fait, c'est aider ma femme Monica et son amant Randy à se préparer pour une fête à laquelle ils allaient. Puis, alors qu'ils étaient presque prêts à partir, Randy a commencé à me gifler comme une poupée de chiffon, sans aucune raison. J'avais été parfaitement respectueux envers lui et ma femme...

1.6K Des vues

Likes 0

Les 120 jours de sodomie - 17 - part1, LE SEIZIÈME JOUR

LE SEIZIÈME JOUR Nos héros se levèrent aussi brillants et frais que s'ils venaient d'arriver de confession ; mais à y regarder de près, on aurait pu remarquer que le duc commençait à se fatiguer un peu. Le blâme pour cela aurait pu être attribué à Duclos; il ne fait aucun doute que la jeune fille avait entièrement maîtrisé l'art de lui procurer du plaisir et que, selon ses propres mots, ses décharges étaient lubriques avec personne d'autre, ce qui corroborerait l'idée que ces questions ne dépendent que du caprice, de l'idiosyncrasie , et que l'âge, l'apparence, la vertu et tout...

1.5K Des vues

Likes 0

Juste un trajet en bus ... Honnête 3

Le monde semblait juste se figer. Je ne pouvais pas y croire, j'avais l'impression qu'elle m'avait complètement trahi, même si nous ne nous connaissions que depuis un jour et un peu, c'était comme un poignard dans le cœur, pourquoi était-elle si dragueur aujourd'hui, elle doit savaient ce qu'elle faisait, mais elle le faisait quand même même si elle avait un petit ami. Ne voulant pas y penser un instant de plus, j'ai fermé la page et le monde a recommencé à tourner. « RALPH ÉCOUTEZ-VOUS ? Cria le professeur depuis le devant de la classe comme ils le font. « Ouais » ai-je crié sans...

1.6K Des vues

Likes 0

S.S.Shotguneagle (Partie Six)

Ce ne serait pas tout à fait vrai si Leah disait que son esprit n'était pas fêlé. Même après s'être répété à plusieurs reprises comment elle allait aller, le doute était toujours au fond de son esprit. Son esprit est peut-être encore intact pour le moment, mais sa volonté de rester forte et positive s'effondrait. Elle se demandait combien de temps il faudrait avant qu'elle ne perde complètement la tête. Cela n'aidait pas non plus que Leah se battait mentalement. Elle détestait la façon dont elle laissait ces animaux faire son chemin avec elle. Leah n'a jamais voulu être une autre...

1.6K Des vues

Likes 0

« Voulez-vous que deux de moi ? »

« Voulez-vous que deux de moi ? » Cela se passe dans un futur très proche….. ….Je suis Lisa, et j'ai fait un grand pas et j'ai secrètement mis ensemble un clone et une combinaison robotique de moi-même. Mon entreprise pensait que c'était juste la dernière fille robot que j'avais créée. J'ai attendu que le bon gars pour le tester. J'ai enfin trouvé ce que je cherchais. Il était beau, sexy et jeune. Parfait…. --------- …Ron…. … J'ai reçu des informations sur une entreprise qui souhaitait que quelqu'un essaie sa dernière fille robot. J'ai regardé et ça m'a semblé intéressant. Je les ai contactés...

1.6K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.