Jour de ma vie...

416Report
Jour de ma vie...

C'est ma premiere histoire. Alors s'il vous plaît, laissez-moi un peu de répit. Si je ne fais pas le bien, je comprends. Merci si vous avez choisi de lire cette histoire...



Je m'appelle Matthew Colister et je mesure 5' 11". J'ai 15 ans et la plupart des gens me disent que je suis vraiment grand pour mon âge. Mais ce n'est pas la seule chose. J'ai une longue bite qui mesure 4 pouces quand elle est boiter et 8 pouces quand c'est dur. Je n'ai jamais eu de véritable expérience sexuelle sauf avec ma main mais tout cela a changé quand j'ai rencontré Mme Warren....

Un jour, par une chaude journée d'été, je faisais un travail pénible que ma mère m'avait demandé de faire pendant son absence. Je nettoyais la piscine dans mon jardin et cela commençait à m'énerver à cause du temps chaud. Je transpirais beaucoup et je devais m'essuyer toutes les 5 minutes environ...

Du dessus de la fenêtre de la maison de Mme Warren, Mme Warren regardait à quel point le pauvre Matthew souffrait. Pourtant, elle avait le béguin pour lui. Elle était plutôt en forme pour son âge. Elle a 34 ans et mesure 5' 6'' et avait de gros seins énormes. Elle pensait à Matthew à chaque fois qu'elle se masturbait et rêvait de sa bite et de ce qu'elle ressentirait en elle. Elle voulait surtout savoir quelle était sa taille. Elle avait envie de le sucer et de le faire jouir dans sa bouche. Alors elle a eu une idée. Elle descendit chercher une tasse de thé glacé et se dirigea vers la maison de Matthew.

Elle sonna à la porte et attendit que Matthew réponde. Matthew est arrivé à la porte et il a ouvert et a vu que c'était Mme Warrnen. Il admira son corps sexy et répondit finalement.

"Bonjour Mme Warren. Qu'est-ce qui vous amène chez moi ?"
"Bonjour Matthew. S'il vous plaît, ne m'appelez pas Mme Warren. Appelez-moi Erika. Je suis juste venue vous offrir une tasse de thé glacé."
"Qu'est-ce qui t'a poussé à faire ça ?"

Elle lui tendit la tasse de thé glacé et il la but.

"Oh, rien... je viens de te voir travailler dur..."
"Tu me surveillais ?"
"Eh bien, pas vraiment... Je suis juste venu à ma fenêtre et je t'ai vu..."
"Je vois, alors tu me surveillais..."
Erika rougit furieusement. "Ouais, je suppose que j'étais..."
Matthew la vit rougir. "C'est bon Erika. Cela ne me dérange vraiment pas. En fait, je trouve ça attirant."
"M-m-m-je te regarde ?"
"Ouais. C'est le cas..."
Matthew réfléchit rapidement.
"Erika, tu veux venir chez moi ?"
"Euh... bien sûr."

Erika est entrée dans la maison et Matthew a adoré son odeur. Elle sentait merveilleusement bon. Il devenait dur rien qu'en la sentant. Elle remarqua qu'il reniflait en quelque sorte. Elle sourit mais pas assez pour se faire remarquer.

"Asseyez-vous Erika."
"Merci Matthieu.

Il devait la rejoindre, pensa Matthew… mais comment allait-il pouvoir faire ça. Une fois qu'elle s'est assise, il s'est assis juste à côté d'elle. Ils se regardèrent tous les deux tranquillement pendant un moment puis il se rapprocha d'elle. Elle remarqua qu'il se rapprochait et elle en espérait davantage. Il dut la prendre au dépourvu alors il posa sa main sur sa jambe et elle baissa les yeux. Une fois que sa tête releva, il entra et l'embrassa. Erika n'arrivait pas à y croire. Était-ce un rêve ou une réalité ? Elle pensait. Elle l'accompagna et lui rendit son baiser.
Il a réussi à passer sa langue entre ses lèvres et il sondait sa bouche. Elle en adorait chaque instant. Il parvint à poser sa main sur son sein et le serra doucement. Cela envoya un picotement électrique dans tout son corps.

Ils arrêtèrent finalement de s'embrasser et elle gémit alors qu'il lui serrait la poitrine. Elle en voulait plus. Elle enleva sa chemise et son soutien-gorge. Matthew était fasciné par cette vue. Il n'en croyait pas ses yeux. Il voyait le sein d'Erika. La femme à laquelle il pensait toujours. Celui dont il rêvait et ses rêves devenaient réalité. Il ôta sa chemise et posa ses mains sur son corps mince. Puis il avait le sein dans sa main et le serrait pendant qu'il suçait l'autre.

Elle gémissait doucement mais ils devenaient de plus en plus forts à mesure qu'il suçait plus fort et serrait plus fort également. Elle appréciait ça et il le savait. Il voulait lui faire encore plus plaisir et il avait la parfaite idée sur la façon de le faire. Il se leva et commença à défaire son pantalon. Il déboucla sa ceinture et baissa son pantalon. Elle fut émerveillée par ce spectacle. Elle fit de même et ôta son pantalon. Elle était sur le point de voir sa bite ! Tout ce dont elle rêvait jour et nuit en se masturbant.

Il a laissé tomber son boxer et elle est alors devenue la femme la plus heureuse du monde. Devant elle se trouvait une bite de 8 pouces appartenant à Matthew. Elle a enlevé sa culotte, s'est mise à genoux et a regardé sa bite et a commencé à la caresser, puis elle a avancé et a commencé à la sucer et à faire tournoyer sa langue sur toute la tête de sa bite. Il lui a attrapé l'arrière de la tête et a commencé à lui tirer et à la pousser. Il a commencé à gémir.

"N'arrête pas Erika. Suce ma putain de bite. Suce-la fort." Tout en disant cela, il a commencé à lui frotter le visage alors qu'il était sur le point de jouir. "Oh merde. Plus vite Erika. Plus vite ! Je suis si près d'éjaculer. TELLEMENT PUTAIN DE PRÈS. JUSTE UN PEU PLUS ! COM'N !!!!"
Il grogna et c'est à ce moment-là qu'elle comprit ce qui allait arriver. Elle se prépara et sentit un liquide chaud dans sa bouche. Il est venu vite aussi.
"OHH PUTAIN ÇA SE SENT TELLEMENT BON !!!"
Elle a essayé d'en retenir la majeure partie mais l'a versé sur son menton pendant qu'il continuait à pomper de plus en plus de sperme.
"Merde... ça fait du bien"
Après ce qui lui parut une éternité, son orgasme s'apaisa et elle le traita et nettoya sa queue avec sa bouche. Elle sortit sa queue de sa bouche avec un pop.

"Merci Erika... Je pense qu'il est temps de te rendre la pareille..."






À suivre.




S'il vous plaît, dites-moi ce que vous pensez. Si c'était bon ou mauvais. Des idées pour une deuxième partie ? Je veux juste répondre à vos besoins pour faire une bonne histoire. Devrait-il même y avoir une deuxième partie ? Mon histoire était-elle bonne ?

Merci d'avoir lu mon histoire...

~SexBuddy~

Articles similaires

Un Fuck-Bike pour Wendy

Wendy sourit en passant devant le champ de départ. Le soleil brillait déjà sur la foule animée, les chemises colorées et les bavardages nerveux surchargeaient ses sens. Merci d'avoir fait ça, Luke ! Je me rattraperai bientôt. Pas de soucis, Wendy. Laisse-moi juste gagner cette fois. Aucune chance, ma chérie. Tu verras mon derrière du début à la fin. Comme toujours. Alors j'exige une baise compensatoire après, fit-il en faisant la moue, les yeux pétillants de désir. Avec plaisir, Luke, avec plaisir. Trouvons une place pour se garer, il ne nous reste que 10 minutes. Êtes-vous sûr que vous réussirez les...

864 Des vues

Likes 0

Prendre Sarah, deuxième partie

Prendre Sarah, deuxième partie Aide d'un ami. Au cours des quelques semaines qui se sont écoulées depuis que j'avais enregistré Sarah dans la salle de bain, j'ai essayé à plusieurs reprises de la revoir, en vain. J'ai eu une occasion de la voir de près rapidement. Elle s'était endormie sur son lit, le lit du haut après l'école un jour et Anne a appelé à l'étage pour dire que le dîner était prêt et que je réveillerais Sarah. En entrant dans sa chambre, j'ai vu qu'en effet elle dormait profondément. En m'approchant d'elle, j'ai vu que son short était très lâche...

759 Des vues

Likes 0

Sam et Alicia 9

J'ai écrit ceci en supposant que vous avez déjà lu Sam & Alicia 1 à 8. Quand je me suis réveillé le lendemain matin, Katrina était appuyée sur un coude et me regardait. Elle avait l'air heureuse. Bonjour tête endormie. Avez-vous bien dormi? Oui, j'ai dormi comme une bûche. Vous avez l'air heureux. Voulez-vous une autre baise? Oui, je me sens très heureux. Je devrais être choqué par tout ce que j'ai appris sur toi hier soir, mais je ne le suis pas. Au lieu de cela, je suis fier que vous m'ayez inclus dans tout votre sexe. Mes parents seraient...

692 Des vues

Likes 0

Le bois

C'était froid. Je me cachais derrière le buisson près du chemin herbeux bordant le bois sombre, c'était ma cinquième nuit d'attente. Souvent, un homme ou un groupe passait devant, mais ce n'était pas pour ça que j'étais là. Ce ne serait pas long - peut-être que ce soir serait ma nuit. Je me suis assis patiemment, impatient d'entendre des pas. J'ai vérifié l'heure... 12 h 54. Ça semblait calme pour une fois. Mais ensuite j'ai entendu le bruit montant de pas légers suivi du craquement de quelques brindilles. Puis je l'ai vue. En bas du chemin à ma droite se trouvait...

630 Des vues

Likes 0

Une journée dans le parc

Ch.1 10 heures et je regarde par la fenêtre en me demandant quel jour il est. Ma sœur frappe à la porte et l'ouvre doucement. Eh bien, cela va certainement à l'encontre du but d'être silencieux si vous allez frapper à la porte, dis-je avec un soupçon d'amusement. Eh bien, au moins, je suis prêt à venir te réveiller ! cria-t-elle en me lançant mon oreiller. Elle descendit les escaliers en courant, me laissant faire ma routine. « Salut chérie, comment vas-tu ? Votre ami a appelé ! Merci maman, répondis-je Tu fais quelque chose aujourd'hui Sarah? NON! Et pourquoi devriez-vous vous...

429 Des vues

Likes 0

Formé pour servir

J'étais dans ma chambre à l'étage pendant que mes parents organisaient leur fête annuelle du Nouvel An en bas. Les seules salles de bain étaient à l'étage et la salle de bain des invités était juste au bout du couloir de ma chambre, alors j'ai entendu des gens monter et descendre les escaliers. Je venais d'enfiler mon pyjama et j'étais assise sur le côté de mon lit en train de regarder des publicités dans Popular Mechanics lorsque la porte de la chambre s'est ouverte. C'était Mme Smythe qui vivait de l'autre côté de la rue. Elle portait une robe bleu tafata...

1.4K Des vues

Likes 0

Le nouveau cabanon

Je construisais un nouvel atelier et j'avais besoin d'aide. J'ai appelé quatre amis qui avaient des compétences en menuiserie et qui me rencontraient régulièrement. Nous savions tous que nous étions des partenaires sexuels, mais nous gardions les choses discrètes car aucune de nos épouses n'était au courant de nos activités parascolaires. Le béton du sol avait déjà été coulé par deux messieurs très énergiques, mais c'est une autre histoire. Le bois avait été livré il y a quelques jours avec tout le matériel. La station de sciage a été installée dans une zone ombragée afin que les travaux puissent se dérouler...

1.4K Des vues

Likes 0

Kerri et Angie (Chapitre 2 - Au tour de Mel)

C'est le deuxième chapitre de ma série. Les noms d'écran inclus dans ce SONT FAUX. Kerri et moi étions les meilleures amies, mais deux nuits auparavant, nous étions amants, nous vivions toutes les deux notre première expérience lesbienne. Bien qu'il ait pu sembler que cela rendrait notre relation gênante, cela nous a presque rendus plus forts en ce qui concerne une amitié. Nous étions tous les deux tellement excités que lorsque nous nous sommes parlé au téléphone samedi soir, nous avons eu des relations sexuelles passionnées au téléphone, parlant de nos autres désirs profonds et planifiant la prochaine fois que nous...

1.3K Des vues

Likes 0

Commerce équitable

Il travaille un travail stressant. Les délais sont serrés et il est constamment sous surveillance. Le salaire est bon, mais parfois il se demande si ça vaut le coup. Sans son vélo, il y a de fortes chances qu'il ait perdu la raison depuis longtemps. Il y a plusieurs années, il s'est acheté une moto d'occasion. C'est un vélo de sport, ou une fusée d'entrejambe, bien que ce deuxième terme l'ait toujours ennuyé pour une raison quelconque. Il gère les virages comme rien d'autre, est stupide et rapide, et avec l'échappement personnalisé qu'il a mis, il produit un son incroyable. Il...

1.1K Des vues

Likes 0

Dominé par elle

J'avais 16 ans à l'époque et je n'étais pas un V, je faisais souvent le tour de la maison de mes amis pour boire et m'amuser. Au début, sa sœur beaucoup plus jeune ne m'attirait pas, mais après qu'elle ait commencé à se promener dans la maison avec des leggings serrés, mon attention s'est lentement déplacée vers sa silhouette fine et tonique. Sa culotte montrait à travers ses leggings serrés qui agrippaient la forme ronde de son cul de pêche. Elle était bien développée pour son âge et tout en portant un haut décolleté, j'ai pu jeter un coup d'œil rapide...

993 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.