Trompé ma copine 3

526Report
Trompé ma copine 3

C'était un samedi soir et ma copine était chez moi.
Nous avions fait l'amour plus tôt dans la journée et elle avait décidé de prendre une douche
pendant que je préparais le dîner. Après être sortie, elle est venue à la cuisine et s'est assise avec moi.
Elle voulait en savoir plus sur mon fétiche.
Les choses à faire et à ne pas faire, et toutes ces autres conneries.
Elle m'a demandé si je devais être là pendant que les gens la baisaient.
Je lui ai posé la même question, tu sens que j'ai besoin d'être là ?
Eh bien, la seule raison pour laquelle j'ai baisé K sur ton lit, c'était parce que je savais que tu nous entendrais et que tu nous trouverais en train de baiser, a-t-elle dit. Je suis tellement excitée quand je pense que c'est de la triche, mais tu es d'accord avec ça. Je veux dire, je ne veux pas te tromper, mais l'idée que tu me trouves en train de te tromper et que je devienne dur à ce sujet m'excite, a-t-elle continué.
Alors tu es comme un exhibitionniste ? J'ai demandé.
Qu'est ce que c'est? elle sourit.
C'est quand tu aimes que les gens te voient te faire baiser, dis-je.
Oh! alors oui, ça m'excite.
Mais et si je baise quelqu'un d'autre pendant que tu n'es pas là ? elle m'a interrogé.
Je ne sais pas. Voudriez-vous?
Personne ne regarderait, donc il ne ferait pas chaud, a-t-elle avoué.
Mais le feriez-vous ?
Non, à moins que vous ne l'ayez découvert ou que vous soyez là. Sinon, ça ne m'attire pas.
Je veux dire, si tu veux, nous pourrons l'essayer plus tard. Je lui ai assuré.
D'accord, dit-elle.
Ouah! et si j'étais violée ?
Et ça ? J'ai demandé.
Est-ce que ce serait excitant ?
Je ne sais pas. Si j'étais là, je deviendrais probablement dur mais je ressentirais le besoin d'arrêter.
Elle sourit timidement et dit que tu m'aimes.
Bien sûr que oui, j'ai ri.
Après avoir fait la vaisselle, je me suis dirigé vers la pièce pour jouer à des jeux vidéo.
Elle a dit qu'elle se sentait grosse alors elle allait faire un léger jogging et s'est changée en un petit short et un débardeur.
Je lui ai dit d'aller faire du jogging demain matin car il était déjà minuit. Elle a dit qu'elle se sentirait vraiment grosse si elle n'y allait pas maintenant.
J'ai cédé et lui ai dit de faire très attention, de faire du jogging autour du complexe d'appartements et que je sortirais et la chercherais plus tard.
Sur ce, elle est partie et est sortie faire du jogging.
J'ai joué à mon jeu vidéo pendant environ 3 minutes avant de penser à la suivre et à ne rien lui dire.
Je doutais qu’elle soit sortie pour faire l’amour, mais et si ?
Après tout, nous venions d'avoir une discussion sur les limites et autres, sans parler de la façon dont elle était sexy.
J'ai enfilé des chaussures et un sweat à capuche et je suis parti la suivre.
Être sournois était difficile mais j'y arrivais.
Je l'ai attrapée, et bien je l'ai aperçue. Elle était là-bas pour faire du jogging et s'occuper de ses propres affaires.
Merde, pensais-je, je me suis habillé pour rien.
Je l'ai suivie patiemment et en restant cachée parmi les voitures garées, mais elle ne semblait avoir rien d'autre en tête que de faire du jogging.
Elle atteignait un trottoir quand je l'ai vu.
Deux noirs se tenaient là, et elle était sur le point de les dépasser en courant.
J'ai senti ma bite se durcir.
Ils l'ont regardée et ont dit quelque chose mais je n'ai pas vraiment entendu ce que c'était.
Ma copine a regardé en arrière et a souri, mais a continué à faire du jogging.
Ils ont commencé à la suivre et à l'appeler, la faisant ralentir et suivre leur rythme.
Elle marchait maintenant avec 2 gars de chaque côté d'elle.
Elle riait et souriait, je pouvais dire qu'ils flirtaient probablement avec elle.
Elle s'arrêta complètement et ils la regardèrent de haut en bas.
En se retournant, elle leur montra ses fesses.
Ma copine aimait vraiment cette attention.
Je pouvais dire qu'ils essayaient de la faire traîner avec eux ou quelque chose comme ça, ils n'arrêtaient pas de la surveiller, alors évidemment ils voulaient un morceau de ce cul.
Elle rigola et toucha le bras d'un des gars, disant peut-être "Pas aujourd'hui" ou "J'ai un petit ami".
À ce moment-là, l'un d'eux passa son bras autour de sa taille et la tira plus près, lui attrapant les fesses.
Elle ne s'y est pas opposée.
Ils ont parlé plus longtemps et finalement ma copine a commencé à marcher avec eux.
Ils prirent un raccourci et se dirigèrent vers une zone sombre derrière les appartements.
Je l'ai suivi, curieux de savoir ce qui allait se passer.
Elle était là ! marcher avec eux dans les bois.
Enfin, je m'arrête dans un endroit que je connaissais : l'endroit où K et moi l'avions baisée.
Le Noir A, appelons-le ainsi pour l'instant, sort ce qui ressemble à un joint et commence à l'allumer, tout comme le Noir B.
Ma copine est restée là.
Je pensais qu'ils lui avaient peut-être demandé de rester avec eux, qu'ils l'avaient suppliée et qu'elle avait accepté.
Le black B a passé le joint à ma copine et elle l'a frappé.
Toussant et presque étouffée, il était évident qu'elle ne savait pas comment s'y prendre.
Ils ont ensuite essayé d'être amicaux et de l'aider, en l'entraînant à fumer.
Une minute plus tard, elle était presque aussi parfaite qu'eux.
Pendant ce qui m'a semblé 10 minutes, ils ont juste parlé et fumé, posant parfois une main sur ma copine.
Elle pouvait dire qu'il se faisait tard, alors elle essaya de s'excuser.
Ils gémissaient et pleuraient bruyamment, car ils ne voulaient pas qu'elle parte encore,
Ils lui ont fait fumer encore un peu, puis l'un d'eux a dit quelque chose et elle est restée là, abasourdie.
J'ai tenté de me rapprocher mais le bruissement des feuilles rendait la tâche difficile.
Peut-être que je m'étais rapproché de 1,50 mètre à travers les buissons lorsque j'ai entendu "Cock".
Mes yeux se sont écarquillés et j'ai essayé d'ajuster mon audition pour pouvoir probablement comprendre de quoi ils parlaient... et je l'ai fait.
Tu as l'air d'être une fille plutôt cool, très sexy aussi, dit le black A.
Je t'ai fait passer du bon temps, n'est-ce pas ?
Ouais, ma copine a dit.
Alors pourquoi ne rends-tu pas la pareille ?
Quoi?! s'exclama-t-elle.
J'ai un petit-ami.
... mais il n'est pas là et il ne le saura pas.
Allez, bébé, je veux juste sentir ces mains, dit le Black B.
Juste mes mains, a demandé ma copine ?
Ouais, petite bébé, juste une petite branlette de quelques secondes.
Je ne sais pas, a-t-elle poursuivi.
Ne te sens-tu pas heureux et détendu, maintenant que nous avons partagé nos bonbons avec toi, le gars noir A, a essayé de persuader.
En plus, tu sais que tu es un peu excité, l'interrompit le Black B.
Ma copine a ri et a regardé autour d'elle nerveusement.
Le black A a commencé à défaire son pantalon et a sorti sa bite semi-dure, tandis que B s'appuyait contre un arbre.
Je ne peux vraiment pas, bégaya-t-elle et tenta de partir. Le type noir A lui a attrapé le bras et l'a arrêtée.
Tu vas vraiment partir maintenant ? Après avoir fumé mon herbe et m'avoir excité. Putain de taquinerie.
Je ne suis pas un taquin, lui lança-t-elle.
La tirant et la poussant à genoux, il lui dit de terminer le travail.
Mais..
Fais-le! Dit-il d'un ton colérique.
En lui serrant la main, ma copine a attrapé sa bite et a dit wow, moi aussi, ce type semblait un peu plus gros que ma bite semi-dure.
Elle commença à le caresser tout en le regardant.
Tu vois, tu veux cette bite, n'est-ce pas ?
Mais tu ne veux tout simplement pas l'admettre.
Peut-être qu'elle a souri un peu.
Tu es grand, dit-elle avec un sourire diabolique sur le visage.
Il était complètement dur maintenant et il était évident qu'il était plus grand que moi. Plus épais aussi.
Avez-vous eu quelque chose d'aussi gros ?
Non, a répondu ma copine en lui caressant toujours la bite.
Tu veux avoir quelque chose d'aussi gros ?
Sûrement pas! J'ai un petit ami, tu te souviens ?
Dit-il en gémissant, mais cela ne t'a pas empêché de te mettre à genoux et de jouer avec ma bite.
C'est parce que tu me pousses à genoux ! Elle a crié.
Qu'est-ce que j'étais censé faire d'autre ?
Éloignez-vous, dit le noir B.
Ouais, dit son partenaire, tu aurais pu partir, mais tu ne l'as pas fait.
Et tu ne l'as pas fait parce que tu veux passer un bon moment ici avec nous. Admet le!
Ce n'est pas vrai.!
Bien. Continue de le nier, mais et si je mets ma bite dans ta bouche ?
Et si? Elle le regarda droit dans les yeux.
Voudriez-vous le sucer ?
Non, admirant sa queue, elle fut prise au dépourvu par le fait qu'il poussait son membre contre ses lèvres.
Elle essaya de détourner la tête.
Arrêtez, ça ne rentrera pas.
Faites-le bien, il se poussa à nouveau dans sa bouche.
Elle avait raison, c'était trop gros pour sa bouche, trop épais.
Allez, qu'est-ce que tu es censé faire d'autre avec ma bite dans tes lèvres, il l'a frottée sur ses jolies lèvres.
Elle essaya de cacher son sourire et finit par céder. Ouvrant grand et prenant une partie de sa queue.
Espèce de petit enculé, gémit-il victorieux.
Je ne pouvais pas y croire, elle avait les lèvres enroulées autour des déchets de quelqu'un d'autre, les deux mains dessus.
Elle y allait lentement, prenant sa grosse bite petit à petit.
L'aspirer et le caresser, et respirer pendant quelques secondes.
Tu es vraiment grand, lui dit-elle.
Et tu es vraiment doué pour sucer des bites.
Continue, lui fit-il signe.
Mmmm, c'était tout ce qui sortait de sa bouche.
Elle utilisait ses deux mains avec lui, léchant le bout et riant tout en le faisant.
Ma bouche se fatigue, je sors la bite de sa bouche.
Et si tu essayais de mettre ma bite dans un autre trou ?, lui caressant les cheveux, lui dit-il.
Je ne peux pas, elle a recommencé à le sucer.
Tu es déjà à genoux en train de me sucer la bite, autant me laisser te baiser.
J'ai un copain, je lui caresse la bite et la lèche comme une sucette.
J'ai ma bite dans ta bouche !, a-t-il ri.
Je ne peux pas, je ne peux vraiment pas, s'il te plaît, je t'ai déjà fait une branlette et une pipe.
Mais bébé, je ne suis pas satisfait d'attraper sa propre bite.
Tu n'as même pas de préservatif !
Donc?
Donc je ne peux pas sans préservatif.
On aurait dit qu'elle avait eu raison de lui.
Et si j'en avais un maintenant ?
Tout de suite?
Oui, je rentre chez moi, j'en cherche un ou j'irai au magasin et j'en achète un.
Tout ce qu'il faut pour que je goûte cette douce chatte.
Mais ça va prendre beaucoup de temps... Et je devrais déjà être à la maison, elle baissa les yeux comme si elle complotait quelque chose.
Bien...
Très bien, je reviens tout de suite, dit-il en partant en courant.
Le black B est resté là avec elle.
Cela ne devrait pas tarder, lui assura-t-il.
Tu as l'air plutôt décontracté et pas intéressé à me baiser, elle s'est assise par terre.
Je ne vais pas mentir, tu es une salope sexy, avec les jambes et ce cul.
Je te baiserais en un instant, si je pouvais, je veux dire.
Je serais également patient et attendrais ma chance, si besoin est.
Tu penses que tu as une chance ? elle a ri.
Eh bien, vu que tu étais à genoux avec la bite de Lamar dans la bouche...
Et voyant que maintenant il est parti et que tu es seule avec moi dans les bois, il s'est dirigé vers elle.
À ce moment-là, j'ai réalisé que le gars à grosse bite, Lamar, n'était pas autant une menace que ce type.
Ce n'était pas seulement un coq ambulant attendant de baiser n'importe quoi, c'était un joueur rusé... et le pire de tout,
il semblait mettre ma copine entre ses mains.
Je suppose... ce ne serait pas juste...
Non, ce ne serait pas le cas, Lamar en a tiré une pipe et l'herbe n'était même pas la sienne.
Elle rit et se mit à genoux devant lui, sortant rapidement sa queue de son pantalon.
Je ne suis pas aussi grand que mon pote, mais je suis quand même assez gros, il s'est adossé à un arbre.
Il était à peu près de ma taille, un peu plus épais.
J'ai essayé de détourner le regard mais je n'ai pas pu m'empêcher de m'exciter et de regarder le spectacle qui se déroulait devant moi.
Fini le porno, c'était la vraie affaire.
Ma copine à genoux en train de sucer un black en pleine pénombre.
Ses gémissements et gémissements devinrent de plus en plus forts jusqu'à ce qu'il la relève et la pousse contre un arbre.
Que fais-tu?
Qu'en penses-tu? baissant son short et ses sous-vêtements.
Vous n'avez pas de préservatif !
Ai-je besoin d'un? Regarde-toi, tout mouillé, tu n'as même pas résisté.
Tu veux cette bite.
je.. pouah..
Baise-moi, elle a cédé et il l'a empalée d'un seul mouvement rapide.
Oh mon Dieu, elle s'accrochait fermement à l'arbre.
Tout est fini maintenant ! Plutôt épais, hein ?
J'adore ça, elle a gémi et il a commencé à bercer son corps.
Oooh, elle gémissait encore et encore.
Il lui étirait la chatte à chaque poussée, enfonçant profondément les couilles.
Sans m'en rendre compte, j'ai commencé à jouer avec ma bite... mais je ne l'aurais pas fait...
J'étais en colère et humilié.
Ma copine me trompait et c'était différent d'avant.
Ses gémissements résonnaient dans mon esprit,
Chaque poussée la faisait pousser un fort gémissement, suivi d'un Ooooh ou d'un ahh.
Il l'a mise à quatre pattes et a commencé à la percuter plus fort et plus vite, et bien sûr, elle est devenue plus bruyante.
Sa silhouette maigre et minuscule secouait chaque poussée, je pensais honnêtement qu'il allait la briser de tous ces claquements.
Je voulais que ça s'arrête, je ne pouvais pas continuer à regarder ça... autant j'aimais ça.
Je n’en pouvais plus.
Je me suis levé et j'ai décidé de rentrer chez moi, mais les gémissements résonnaient dans ma tête.
je me suis retourné et j'ai commencé à rentrer chez moi.
Ne regardant plus, je me suis arrêté juste pour entendre ma copine gémir et grogner de désir.
Je n'allais pas rester ici et la regarder se faire double pénétration par deux bites noires, me suis-je dit.
Évidemment, cela n'était pas encore le cas... mais si Lamar revenait... ce pourrait être le cas.
À cet instant, j’ai entendu quelqu’un crier : « Est-ce que quelqu’un est là ?! et a allumé une lumière autour.
C'était un voisin !
Il était venu jusqu'ici parce qu'il avait probablement vu ou entendu quelque chose.
J'ai peur pour mon propre bien, j'ai fait de mon mieux pour me cacher et j'espère qu'il ne me verra pas.
Ma copine et son amie noire pensaient la même chose.
Ils arrêtèrent rapidement la baise et se précipitèrent comme des singes fous essayant d'enfiler leurs vêtements.
Il les a vus et a crié : Que faites-vous si tard ?! leur lançant sa lumière.
Le type noir B s'est enfui et a laissé ma fille là, debout, avec juste son débardeur et ses sous-vêtements.
Elle ne courait pas et je ne savais pas pourquoi.
Je suppose qu'elle s'est probablement figée de peur.
Le gars s'est approché d'elle en lui montrant toujours sa lumière.
Maintenant, je pouvais le voir plus clairement.
Cheveux vieux, blancs et ridés.
Vous ne devriez pas être ici avec ces vêtements, a-t-il dit.
Elle s'est excusée d'une manière maladroite.
Tout va bien, il lui attrapa la main et la conduisit hors des bois.
Il l'interrogeait sur l'homme qui s'était enfui et sur l'endroit où elle habitait.
Mon Dieu, je voulais aller serrer la main de ce type.
Il venait d'empêcher un fantasme/cauchemar vraiment morbide de continuer.
..jusqu'à ce que je le remarque la surveillant.
Je suppose que c'était normal après tout.
Une fille en sous-vêtements.
Je l'ai suivi de près, la conduisant à son appartement.
lui demandant s'il voulait entrer.
Elle a refusé et a dit qu'elle devait rentrer chez elle, ce qui était mon signal pour rentrer à la maison.
Il posa sa main sur sa taille, lui assurant que ce n'était pas un problème, qu'elle pouvait même passer la nuit sur son canapé.
Elle s'est excusée et a dit qu'elle était reconnaissante mais qu'elle devait vraiment rentrer à la maison.
Il l'a ensuite suivi pour lui dire qu'elle pouvait passer n'importe quand... qu'elle était la bienvenue chez lui.
Elle hocha la tête et commença à rentrer chez elle.
Il gardait un œil attentif sur ses fesses, se déplaçant d'un côté à l'autre.
J'ai aperçu et je suis rentré chez moi aussi.
Ma petite aventure nocturne était terminée.
Ma copine avait sucé deux mecs, en avait baisé un et s'était vu proposer une autre baise par un vieil homme.
Moi aussi, je venais d'être témoin de tout cela, ce qui m'a épuisé.
Mon plan était d'attendre devant mon appartement et de donner l'impression que j'étais sur le point d'aller la chercher.
À ma grande surprise, j'étais déjà devant ma porte d'entrée et elle n'était toujours pas vue.
J'ai attendu encore un peu, puis j'ai vu ici dans le couloir, mais elle ne se dirigeait pas vers mon appartement.
Elle frappa légèrement à la porte de K.
Était-elle folle ? elle pouvait réveiller la mère de K et la façon dont elle s'habillait.
Mais ce n’est pas la mère de K qui a ouvert la porte.
K, lui-même l'a fait.
Il la regarda, puis commença à attraper son joli cul.
Je devais supposer qu'elle lui avait probablement demandé s'il pouvait passer la nuit.
Une idée absurde, vu que K ne vivait pas seul...
Ils entrèrent tous les deux...
Était-elle réelle ?
Je suis rentré chez moi.
À l’intérieur, je me dirigeai vers mon lit.
Je ne pouvais pas croire qu'elle avait décidé de passer la nuit chez un enfant.
Puis j'ai entendu la porte d'entrée s'ouvrir et rire.
Hah.. j'ai ri.
J'ai entendu encore des bruits, des bruissements de vêtements, puis des claquements et des putains.
Elle était allée demander à K de venir la baiser.
Des gémissements pouvaient être entendus jusqu'à ma chambre.
Je me suis levé doucement et j'ai ouvert ma porte, juste assez pour voir le salon.
Elle était là !
A quatre pattes se faire pilonner par K.
ooooohh, j'avais besoin d'une bonne baise, gémit-elle.
Je suis retourné sur mon lit et je me suis lentement endormi sous ses gémissements.
J'étais content qu'elle soit à la maison.

Articles similaires

Leila obtient son premier souhait d'anniversaire

Elle s'appelait Jess. C'était une fille typique de 16 ans. De beaux cheveux bruns jusqu'à la taille, des yeux bleus perçants et un bronzage doré. Ses seins bien plus qu'une poignée et son cul tout aussi beau. Je ne me suis jamais considérée comme une lesbienne, mais je la regardais souvent et je me demandais à quoi ressemblait son beau corps nu. Quel goût elle aurait, quelle sensation sa peau douce aurait contre la mienne. J'étais moi-même une fille geek de 15 ans, la bouche pleine de métal, des lunettes à monture épaisse ringardes. Poitrine plate, petit corps, cheveux blond sale...

617 Des vues

Likes 0

Collecte de fonds pour l'hôpital

Slavia a 31 ans, jamais mariée, c'est une belle femme russe sexy. Elle est à une collecte de fonds à l'hôpital, tous les grands donateurs de la fondation de l'hôpital sont là, rivalisant pour s'impressionner avec un lissage du plumage ainsi que des dons importants à mesure que la soirée avançait. Slavia se sentait mal à l’aise dans ce monde guindé de philanthropes fortunés. Elle avait tenté de sortir, mais avait été interceptée dans le couloir par une grande dame âgée de la société qui n'aimait rien de plus que de se remémorer à l'heure des histoires de sa longue jeunesse...

466 Des vues

Likes 0

Ma présentation_(0)

Bonjour, j'ai maintenant 54 ans et je voudrais vous raconter ma vie. Quand j'avais sept ans, j'ai été placée dans un orphelinat par le tribunal. Non pas que j'aie fait quelque chose de mal, c'est là que mes parents qui ont perdu la garde de moi et de mes deux frères. Cette fois-là, je ne le savais pas, c'est pourquoi j'ai voulu rentrer chez moi. Alors je fuyais assez régulièrement. Ce n'est que plusieurs années plus tard que j'ai su la vérité. Quoi qu'il en soit, parce que j'ai l'habitude de fuir parfois, j'ai été dans plusieurs orphelinats. Là où les...

842 Des vues

Likes 0

Memorial Daze, deuxième partie

Dans des circonstances différentes, avoir Joe entre mes jambes aurait été le paradis. Mais avec Keith et Rob se tenant chacun un bras et une jambe et l'odeur de bière et d'herbe dans l'air et s'en échappant, c'était comme un cauchemar devenu réalité. J'essaie de m'éloigner des lèvres de Joe alors qu'il s'apprête à embrasser ma chatte, seulement pour qu'il m'attrape par la taille et m'attire sur ses lèvres. Alors que ses lèvres touchent mes lèvres externes, je frissonne à cause de son souffle chaud touchant ma peau froide. Sa langue trace mes lèvres puis Oh, elle est plutôt douce et...

516 Des vues

Likes 0

Harry Potter Adventures : Chapitre 4 - Partie 2 sur 3 - La récompense de Ron

Cette histoire ne reflète pas les attitudes ou les personnages de la série Harry Potter, ni n'a d'affiliation avec l'auteur. Chapitre 4 – partie 2 Harry, Ginny, Katie et Demelza entrèrent tous dans la salle commune de Gryffondor pour découvrir que les célébrations de la fête battaient leur plein. La pièce était sombre à l'exception des lumières vives qui émanaient du bout des baguettes des gens, alors qu'ils les agitaient comme des bâtons lumineux. La musique jouait fort de la chaîne stéréo et quelqu'un était allé dans les cuisines et avait apporté des boissons à la fête. Des filles de 4ème...

1.7K Des vues

Likes 0

Ils jouissent en retour

Debbie était assise à une table en train de boire un verre au Halfway House Bar quand elle a entendu Cripes Deb, ça fait longtemps. Le propriétaire de la voix se laissa tomber sur le siège à côté d'elle. C'était quelqu'un que Debbie n'avait pas vu ni entendu depuis longtemps et qu'elle n'avait pas voulu voir. Il s'appelait Mick et c'était un ami de son fils. En grandissant, Debbie était à peu près une nympho. Si vous aviez de la drogue et une bite, vous aviez Debbie. Cela avait conduit Debbie à avoir un fils et à abandonner l'école. Elle avait...

1.5K Des vues

Likes 0

Maman m'a attrapé, moi et papa

Je suis journaliste d'investigation pour un journal de taille moyenne dans l'État de Californie. J'écris également des articles indépendants pour divers magazines. Je suis donc toujours à la recherche d’histoires d’intérêt humain. Je connaissais une histoire qui m'a fasciné et qui s'est produite il y a plusieurs années. Il n'avait été publié que dans des articles de journaux, mais je pensais que je pourrais peut-être vendre un article de fond à ce sujet. Mais pour être publié, il faudrait un récit extrêmement soigneusement rédigé. Il y a quelques années, un homme de ma ville natale a été condamné à plusieurs années...

482 Des vues

Likes 0

Court métrage sur le dispositif de contrôle de l'esprit : l'envie de sucer d'une mère

Court métrage sur le dispositif de contrôle de l'esprit Envie de pipe de la mère Par mypenname3000 Droits d'auteur 2020 Remarque : Merci à WRC264 pour la lecture bêta ! Dean Michaels était assis sur le banc du parc, tapant sur son ordinateur portable, son appareil de contrôle de l'esprit posé à côté de lui. Il était sur le point de le tester pour la première fois. Il a entré la première commande. et tous ceux de moins de dix-huit ans ont commencé à quitter les environs. Il avait voyagé loin de chez lui pour tester l'appareil. J'ai conduit deux heures pour qu'il...

1.2K Des vues

Likes 0

MA PREMIÈRE AFFAIRE SÉRIEUSE - PARTIE 1

À l'âge de 13 ans, j'ai subi une opération pour enlever une tumeur à l'arrière de mon cerveau. Après l'opération, je suis resté aveugle. Ce fut un grand choc et il m'a fallu des mois pour l'accepter. Parfois, je me rebelle encore contre le fait, mais bon sang, je profite de ma vie et c'est pourquoi j'écris ceci. Je suis restée à la maison pendant presque un an, mais ensuite j'ai été envoyée dans une école pour enfants aveugles. C'était loin de chez nous, j'ai donc dû rester dans l'internat de l'école. J'avais en fait terminé la 8e année, mais ils...

880 Des vues

Likes 0

Empire perdu 62

0001 - Tempro 0003 - Conner-Thomas 0097 - As - Zimmel 0098 - Lucie 0101 - Shelby (vaisseau-mère) - Lucie 0125 - Lars 0200 - Hélène 0301 - Rodrick 0403 - Johnathon 0667 - Marco - Marron 0778 - janvier 0798 - Céleste - Shelby (humaine) 0908 - Tara-Mara -------------------------- Non cultivé - non numéroté ------------------------ 3 - à bord de Shelby 2 en re-gen 1000 - Sherry - perdu pour le moment 0999 - Zan - également perdu -------------------------------- Connu et OR numéroté ------------------------------- 0501 - Thaddée ???? - Léna --------------------------- Derrick regarda Jonathon apparaître du portail avec Ace en...

676 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.