SOUVERAINETÉ 14_(0)

375Report
SOUVERAINETÉ 14_(0)

Myrddin Wyllt secoua la tête ; le jeune mage était vraiment bien ! Ensuite, il y avait le champion du Conseil Noir contre lequel il avait affronté (et perdu lamentablement) par tout ce qui est sacré ! Ces deux-là s’étaient affrontés avec une puissance qu’il ne pouvait qu’imaginer. C'est vrai que sa propre puissance avait pas mal augmenté, il n'était plus dans la fourchette supérieure et inférieure, il avait dépassé ce niveau le premier jour, maintenant il dirait qu'il était dans la fourchette inférieure de la fourchette moyenne.

Agitant sa main, Merlin sortit et apparut près de l'ouverture à l'arrière du sanctuaire. En souriant, il pouvait sentir sa puissance augmenter un peu plus, bien au moins maintenant, il n'était plus aussi impuissant qu'il l'était, même si le champion ne ferait qu'une bouchée de lui. Merlin en riant pensa Ha ! Au moins maintenant, ce salaud allait devoir travailler un peu pour le battre (ah bon sang, qui trompait-il ?). Hochant la tête, il continua à lancer tous les sorts qu'il pouvait pour augmenter son pouvoir.

Alan se retourna lorsqu'il sentit la puissance jaillir mais ne vit rien, donc il y avait encore quelques mages de puissance inférieure là-bas. Ce qui est drôle, c'est que celui-ci ressemblait presque à Merlin, mais ce n'était pas possible car il se souvenait que le pouvoir de Merlin était très faible, surtout comparé au sien. Alan pouvait sentir des battements dans sa poitrine alors que sa puissance augmentait un peu plus. Alan souriant pensa que cet idiot l'avait aidé à se vaincre, Alan était déjà là où se trouvait le champion, mais maintenant il sentait qu'il était légèrement plus haut. En soupirant, Alan pensa que nous verrons bien, surtout après que je me serai débarrassé des mages de niveau supérieur qui restaient.

Hopix pouvait voir qu'Alan était plongé dans ses pensées, mais elle devait le savoir. "Alan, je pensais qu'après avoir vaincu plus de la moitié des mages noirs, le conseil de la lumière pourrait venir ici."

Alan soupira, elle devrait le savoir plus que tout le monde, "Habituellement, ce serait le cas, mais ici, plus de la moitié étaient des mages faibles. Les 41 restants sont tous d'une puissance supérieure et ils détiennent ici la majorité des Lobrits comme esclaves. Beaucoup comme sur votre monde, mais il y en a bien d'autres ici, j'ai peur qu'ils soient aussi assez forts pour me défier.

Hopix hocha la tête puis ses yeux s'écarquillèrent, ils étaient si forts ! Jetant ses bras autour d'Alan, elle le serra fort alors qu'elle commençait à trembler. Bizarre, mais elle eut soudain le sentiment d'une catastrophe imminente. Alan la serra fort et l'embrassa doucement, la calmant immédiatement. "Nous devons passer à l'autre monde, plus tôt nous libérerons ce monde, plus tôt nous pourrons revenir après avoir tenu la promesse que j'ai faite à la reine." Lui dit Alan alors qu'ils commençaient à marcher au-delà de l'endroit où ils s'étaient battus la dernière fois.

Alan s'était élevé et flottait vers l'avant à un rythme rapide ; il a ressenti l'attaque bien avant même qu'elle ne commence. La créature semblait être un énorme animal à six pattes, avec des dents pointues et une fourrure hirsute et nauséabonde qui le recouvrait. "Attends ! Tu es sur mon territoire, donc tu es mort, et ton âme est à moi !"

Un éclair électrique a été projeté sur Alan (il était temps qu'ils essayent quelque chose de différent !) rebondissant sans danger sur le bouclier d'Alan. Alan, souriant, était sur le point de donner le choix à la créature lorsqu'il sentit plusieurs boules de feu (pas encore !) frapper son bouclier. Ah ! Il vit maintenant une autre embuscade.

"Ok vous trois, je vous donne le choix de partir..." commença Alan.

"Meurs, connard!" Les deux derrière lui ont crié et ont commencé à lui tirer dessus rapidement. Énervé, Alan agita la main puis fit un mouvement de hachage. L'une des créatures a crié puis la tête a quitté le corps, l'autre criait également bien qu'il lui manquait au moins quatre de ses six pattes. Alan l'a regardé essayer de ramper puis de rester immobile tandis que son sang vital s'écoulait dans une énorme flaque d'eau en dessous.

"Maintenant, comme je le disais avant d'être grossièrement interrompu..." recommença Alan.

« Je ne suis pas intéressé par les offres pathétiques que vous proposez ! » La première créature se moqua d'Alan, "C'étaient mes fils donc il n'y aura pas d'accord !" Sur ce, le chef s'en est pris avec une puissance toujours croissante, même si Alan avait à peine dépassé la moitié de sa puissance. Puis le leader a commencé à aller encore plus haut. Alan, finalement fatigué, a tiré un éclair électrique sur le leader. Après que les cris se soient arrêtés, Alan s'est éloigné, les restes calcinés encore fumants.

Se tournant, il prit la main d'Hopix alors qu'ils flottaient encore quelques minutes. Alan pouvait sentir le prochain mage noir mais semblait avoir du mal à le localiser. Au détour d'un coin, ils trouvèrent une immense grotte avec une énorme quantité d'os à l'extérieur de l'entrée. "Cela me rappelle des contes que j'ai entendus sur terre à l'époque de Merlin. Je crois que d'énormes géants borgnes appelés Cyclopes, je crois aussi qu'ils aimaient manger des êtres." Hopix regarda Alan comme s'il était fou, au moins jusqu'à ce que le monstre de douze pieds de haut qu'il avait décrit sorte de la grotte.

Reniflant énormément, le Cyclope regarda autour de lui. "Je sens un mage ! VOUS ! J'apprécierai manger votre chair en ajoutant votre pouvoir au mien. Je pourrais même être capable de battre le champion du conseil ! Dites-vous ce que vous restez là, je' Je vais t'écraser, fais vite puis profite de ta chair.

Alan a lancé une énorme boule de feu sur le géant, qui a juste rebondi dessus. En riant, le géant regarda Alan. "Quel idiot tu es, je suis insensible à toute magie, tu ferais mieux d'être intelligent ou tu m'ennuieras, alors je rendrai ta mort lente et extrêmement douloureuse !" Alan sourit si imperméable, hein ?

En agitant la main, un gros rocher roula devant la grotte et tomba dans la jambe du géant. Avec un grognement, le géant attrapa le rocher et était sur le point de le lancer sur Alan quand Alan l'attrapa avec un autre à l'arrière de ses jambes. Alors qu'il tombait, le rocher qu'il tenait s'écrasa sur sa poitrine, le piégeant efficacement. "Laisse-moi sortir d'ici, espèce d'asticot ! Je vais t'écraser, je vais te broyer lentement morceau par morceau."

"Normalement, je propose un marché, mais avec toi," cracha Alan à côté de la tête du géant, "Va te faire foutre !" Alan agita les deux bras alors que le poids de l'énorme rocher commençait à devenir de plus en plus lourd. En s'éloignant, Alan serra les dents seulement une minute plus tard, le géant commença à crier, menaçant de mendier puis il y eut un craquement écoeurant lorsque le rocher s'effondra dans la poitrine du géant.

En regardant la grotte, Alan fit quelques mouvements et des bâtiments commencèrent à apparaître ainsi qu'un immense mur. Comme il s'y attendait, plus de 8 000 Lobrits apparurent peu de temps après avoir terminé la ville. Soupirant qu'il devrait faire un défrichement massif, il espérait juste qu'il en aurait le pouvoir. Tous les Lobrits s'arrêtèrent devant Alan, l'air hébété et confus comme ils le faisaient toujours.

Alan a fait plus d'une douzaine de mouvements avec ses mains et ses bras, puis a écarté largement ses bras pour essayer d'entourer toutes les personnes présentes. Rapidement, il en eut bien plus de 400, puis il commença à se heurter à des problèmes, puis cela augmenta jusqu'à ce que trois sur quatre ne veuillent plus y aller. Encore énervé, Alan fit plus de mouvements puis lança une vague d'énergie, assommant efficacement 1 500 des 2 000 derniers, éliminant ceux encore éveillés, il se concentra et envoya les autres vers l'un des 37 mages noirs qui restaient.

Après avoir expliqué et ajouté des avertissements, Alan les envoya dans la nouvelle ville, se tournant vers Hopix, il sourit. <Euh Hopix, je pense que j'en ai fait un peu trop. Je vais essayer de nous récupérer, mais vous devrez peut-être utiliser le cube.> Hopix regarda Alan avec inquiétude alors qu'il posait une main sur sa tête et l'autre lui tenait la main. Puis ils sont partis, ils sont apparus à une bonne cinquantaine de pieds de la porte du sanctuaire. Alan sourit puis s'effondra à côté d'Hopix, en se concentrant Hopix réussit à le porter avec quoi
elle avait peu de puissance (elle ne pouvait toujours pas utiliser toute sa puissance). Les Lobrits sortirent en force, transportant Alan à l'intérieur et jusqu'à son lit. Hopix était assise à côté de son lit, se sentant elle-même fatiguée, elle savait qu'ils avaient presque fini. Elle espérait juste que le dernier secret ne les déchirerait pas. Posant sa tête sur le lit, elle s'endormit bientôt elle-même.

Merlin les avait vus entrer, il s'était entraîné, il avait son pouvoir juste à la limite du milieu de gamme. Il avait découvert qu'il pouvait désormais soulever des choses, un exploit qu'il n'avait jamais été capable de faire, sauf pour de très petites choses. Maintenant, il pesait au moins 50 à 60 livres maintenant, et en plus il pouvait se déplacer au moins un mile maintenant, ce qui rendait le retour et le départ très utiles ! En regardant les deux endormis, il sourit, il avait entendu parler du travail d'Alan aujourd'hui après son départ, il était toujours étonné que le conseil noir ne l'ait pas détecté ou ne l'avait-il pas vraiment considéré comme une menace ? Un sourire traversa son visage qui était sur le point de changer !

Merlin est parti par la porte arrière cachée et a commencé à flotter, cela prenait de l'énergie mais cela vous y conduisait beaucoup plus rapidement et en plus, il avait besoin de tout ce qu'il avait pour y parvenir. Une heure plus tard, il arriva au domicile de sa cible, sortant plusieurs cristaux qu'il avait invoqués, il les plaça dans un certain motif en frappant à la porte et il sortit hors de vue. Au moment où le serviteur ouvrit la porte, Merlin le figea puis le fit léviter. Il avait fait cela deux fois lorsque le maître des lieux avait franchi la porte.

Merlin chantant regarda les cristaux commencer à briller, la créature ne pouvant plus bouger. Merlin apparut tandis que la créature souriait jusqu'à ce qu'il découvre qu'il ne pouvait plus bouger pour se protéger. Merlin sourit en allumant le feu. Se déplaçant à nouveau hors de vue, Merlin attendit de voir d'autres personnes entrer. En pensant au sanctuaire dans lequel il se trouvait à trois kilomètres de la maison qu'il venait de quitter, Merlin, choqué, essaya à nouveau et découvrit qu'il s'était déplacé non pas de deux mais de deux et un. un demi-mile ! Il était à trois milles et demi lorsqu'il apparut à la porte arrière du sanctuaire.

Merlin regarda ses mains qui brillaient pour la première fois, puis il sentit des palpitations dans sa poitrine en mesurant sa puissance, il découvrit qu'il était maintenant à l'extrémité supérieure du milieu de gamme. Finalement, il a pensé que j'avais assez de pouvoir pour faire quelque chose. En entrant, il vit qu'Alan dormait encore après avoir éliminé tous les gens qu'il avait fait, quoi maintenant, près de 10 000 ? une goutte d'eau dans l'océan par rapport à la population totale, le problème était qu'Alan pouvait-il y faire face ? Merlin savait qu'il était loin du niveau d'Alan, mais bientôt s'il continuait, il pourrait peut-être l'aider !

Alan et Hopix rêvaient tous les deux qu'Alan et Hopix venaient de se marier dans son rêve, c'était leur nuit de noces. Alan avait préparé toute la journée puis était allé la pénétrer, constatant seulement qu'il ne parvenait pas à traverser son hymen. La bouche grande ouverte, il essaya plusieurs fois, puis il regarda Hopix et son visage changea alors qu'un sourire méchant tordait ses traits.

"Je vois que tu es aussi inutile que tu l'as toujours été," entendit-il la voix de son ex-femme sortir de la bouche de Hopix. En criant, il essaya de s'enfuir avec horreur mais découvrit qu'Hopix était maintenant son ex-femme, équipée de griffes qui le retenaient fermement. Puis, à sa grande horreur, une énorme bouche apparut alors qu'il était traîné vers elle, "Enfin tu seras d'une bonne utilité quand je dévorerai ta chair !" Attiré dans la bouche, Alan commença à se battre en vain, alors que la bouche se fermait, il pouvait entendre le rire diabolique de son ex-femme alors que la bouche commençait à écraser son corps.

Le rêve d'Hopix n'était pas meilleur, elle et Alan étaient enfin mariés, son père était revenu pour regarder les débats, la reine présidant à tout. Hopix était extrêmement heureux et se dirigeait vers Alan, le sentiment de monter de plus en plus haut. En atteignant Alan, ils avaient presque fini quand Alan eut soudain un regard étrange sur son visage et se fraya un chemin devant elle. Avec un ricanement diabolique, il se tourna avant de quitter le bâtiment, "A quoi diable pensais-je ? Épouser ton cul répugnant ? NE JAMAIS être aux prises avec une chose putride comme toi ? Je pense que plus JAMAIS !" Sur ce, il disparut, son rire diabolique résonnant dans toute la salle. Son père et la reine, toujours souriants, haussèrent simplement les épaules. En criant, elle essaya de courir après Alan pour découvrir que le champion du Conseil Noir la retenait et la regardait.

"Non, non, non, petit, c'est bon, je t'utiliserai encore et encore, nous aurons énormément d'enfants, je veillerai à ce que tu sois enceinte tout le temps !" La championne maléfique commença à rire méchamment alors que les vêtements d'Hopix lui tombaient. L'être maléfique retint son souffle et s'approcha d'elle. Soudain, elle tombait en luttant contre les courants, elle prit la fuite mais découvrit qu'elle perdait le combat. Puis, tout aussi soudainement, ses yeux s'ouvrirent alors qu'elle tombait d'où elle s'appuyait sur le lit, regardant Alan, elle pouvait voir qu'il luttait contre quelque chose dans son sommeil.

En levant la main, elle secoua très doucement Alan en lui murmurant à l'oreille qu'elle était là pour l'aider, juste à lui tendre la main. Dans le rêve, Alan pouvait entendre Hopix et tendit les mains vers sa voix. En ouvrant les yeux, Alan grogna : "Je sens que tu ne t'inquiètes pas, tu seras mort assez tôt !" Alan a crié dans le vide.

De nulle part, une voix répondit : "Je dois admettre que tu as un esprit extrêmement puissant, il a fallu pas mal de puissance pour pénétrer tes défenses mais maintenant je connais ta faiblesse !" Riant méchamment, la voix continua : "Ce sera un tel plaisir d'utiliser votre petite putain de compagnon, et je le ferai !"

Alan, souriant, commença à rire presque si fort qu'il était sur le point de tomber du lit sur lequel il se trouvait. "Ici, tu me considérais comme un idiot !" » dit Alan en commençant à rire encore plus fort. "Merci, ça devrait vraiment me donner la motivation pour te botter le cul !"

"Je pense que tu es plein de merde !" La voix répondit avec colère : « Je sais qu'elle est ton point faible !

"Tu n'as pas tort, connard ! Si tu avais vraiment pénétré mes défenses, tu aurais vu qu'elle EST la raison pour laquelle mes pouvoirs ont commencé à augmenter. Tout a commencé APRÈS que je l'ai quitté, désolé, en fait, tu me rappelles beaucoup d'elle. Es-tu sûr que tu l'es ? ce n'est pas une femme ? » dit Alan à la voix en riant encore plus fort maintenant de la blague qu'il avait faite aux dépens de l'autre.

En grognant, la voix commença à crier à Alan : "Tu vas payer pour cette insulte, chien de basse classe !" Alan a juste souri pour que le petit cul soit un mâle fier. Une bonne chose à retenir lorsqu’ils se sont affrontés pour de vrai.

"Peu importe!" » dit Alan à la voix, puis il agita la main et sentit les défenses s'épaissir jusqu'à ce qu'il ne sente plus l'autre.

Plusieurs Lobrits se précipitèrent dans la pièce, "Grand Triacarie ! Est-ce que tout va bien ? Nous avons entendu des voix et nous nous sommes armés pour vous aider !" » Dit le chef alors que lui et plusieurs autres faisaient irruption dans la pièce, chacun avec un regard féroce, prêts à se battre.

"Tout va bien maintenant ; j'ai renforcé les défenses autour de ce sanctuaire. Vous devriez aller bien maintenant qu'il y en a une qui, à mon avis, pourrait réellement se projeter ici, cela n'arrivera plus." Alan a dit à tous ceux qui étaient présents, provoquant un énorme soupir de soulagement qui s'est échappé de la plupart de leurs lèvres.

"Il n'est pas étonnant que vous soyez si fatigué que nous ayons entendu parler de votre raid nocturne sur un autre mauvais Triacaries la nuit dernière. Nous nous sentons si chanceux que vous soyez venus nous aider, encore une fois, nous vous remercions également d'avoir sauvé autant de nos familles. comme vous l'avez fait." Ici, presque tous les Lobrits présents dans la pièce se sont inclinés jusqu'au sol devant Alan.

"S'il vous plaît, comme je l'ai dit, je ne suis qu'un être simple comme le reste d'entre vous. Je ne suis pas un dieu à louer ou à adorer." » Alan l'a dit à la foule qui avait commencé à se rassembler à l'entrée de la salle. Beaucoup regardaient Alan comme s'il avait perdu la tête, bien sûr, c'était un dieu ! Il méritait plus que d'être félicité, mais s'il voulait être traité comme n'importe quel autre être, qu'il en soit ainsi, il ne voulait vraiment pas risquer sa colère.

Donc Alan pensait qu'il y en avait un autre qui avait été tué la nuit dernière, hmmm les choses commençaient à devenir intéressantes, il n'y avait qu'un seul autre mage blanc ici et c'était un mage de très faible puissance. Ou l'était-il ? Alan commença vraiment à se demander après tout ce que Merlin était venu ici il y a tous ces siècles pour essayer de faire ce qu'Alan essayait de faire. Là encore, pour faire ce qui était décrit, l'attaquant aurait dû être au moins un mage haut de gamme de milieu de gamme, sinon il n'aurait eu aucune chance de réussir.

Alan commença à regarder Merlin qui était en ce moment allongé sur le lit de camp de l'autre côté de la pièce. Il venait juste de commencer à scruter Merlin lorsque toute la structure dans laquelle ils se trouvaient commença à trembler avec une série de boums bruyants. En agitant la main, Alan fit apparaître un miroir devant lui lui montrant l'extérieur du sanctuaire. En comptant, Alan pouvait voir au moins cinq des mages noirs là-bas. Le plus drôle, c'est qu'ils avaient tous un air extrêmement fou sur le visage. Regardant plus fort le miroir, Alan parla : "Vous cinq devez vous sentir terriblement courageux pour venir ici. Je suppose que vous souhaitez mourir aujourd'hui ?"

"Alan Glanto ! Sortez vos fesses d'ici, ça s'arrête aujourd'hui ! C'est notre monde et TOUTES ces créatures pitoyables sont NOS esclaves ! Sortez et affrontez-nous et votre fin !" Celui qui était visiblement le leader et le porte-parole des autres a crié.

En soupirant, Alan se dirigea vers Hopix et l'embrassa passionnément et profondément en la regardant dans les yeux, "Je t'aime Hopix, je t'aime depuis plus longtemps que je ne le pensais possible." Hopix se mettant à genoux haleta, "Je reviendrai et nous nous unirons dès que cela sera fait. Je ne permettrai JAMAIS que quoi que ce soit s'interpose entre nous ! Attends-moi mon amour !" Sur ce, il l'embrassa à nouveau profondément, la faisant presque s'évanouir. Puis il se rendit à l'ouverture du sanctuaire.

En sortant, Alan fut surpris qu'ils ne l'aient pas attaqué pendant qu'il sortait. Bien que cela ait changé au moment où il a atteint le haut des escaliers et s'est éloigné de l'entrée du sanctuaire. De cinq directions différentes, l'eau, le feu, l'électricité et le vent l'ont frappé. Même s'il était presque à pleine puissance, Alan ne ressentait toujours pas vraiment les effets de leurs attaques. Plusieurs crièrent et augmentèrent leur puissance poussant ses boucliers au sommet de sa puissance. Agacé, Alan a fait un mouvement de pointe vers l'un de ses attaquants qui lui a attrapé la gorge en s'étouffant puis est tombé au sol en se débattant pendant quelques secondes avant de rester immobile.

Inébranlable, les quatre autres augmentèrent davantage leur puissance, Alan lança un éclair sur un autre des attaquants, le faisant littéralement frire dans son propre sang alors que le second mourait en gargouillant son râle mortel, les autres maintenaient leur pression sur Alan. Son visage se tordit de rage. La puissance d'Alan augmenta encore plus alors qu'il envoya plusieurs éclairs de feu et d'électricité sur les trois derniers. Deux d’entre eux n’étaient absolument pas préparés et sont morts avant de toucher le sol. Le dernier grogna alors que les attaques d'Alan étaient repoussées.

"Alors le chef des lâches est révélé !" Alan se moqua de l'homme semi-formé.

"Pas de lâches, camarades de celui que vous avez tué comme un lâche hier soir !" Le chef grogna après Alan.

"Ce n'était pas moi, je..." commença Alan.

"Tu mens, espèce de lâche pathétique ! Je suis là pour me venger de toi !" Le chef a presque crié après Alan. Une fois de plus, le chef commença à lancer plusieurs attaques contre Alan ; hmmm pas mal Alan pensait que c'était le plus fort que j'ai affronté à l'exception du champion.

En soupirant, Alan décida que l'homme n'allait pas écouter et attendit quelques minutes avant de lui lancer quelques sorts. En criant, l'homme a continué à tirer sur Alan, poussant sa puissance au maximum. Alan a de nouveau lancé plusieurs autres attaques sur l'homme. Cette fois, presque tous ont pénétré les défenses de l'homme. Avec un regard surpris puis un cri strident l'homme fut réduit en cendres.

Le champion observait à une grande distance, impressionnant, pensa-t-il, il s'agissait de mages de basse, moyenne et haute portée. Alan s'était débarrassé des quatre premiers comme s'ils n'étaient pas là, qu'est-ce que le dernier avait fait de différent ? Il devait également se demander comment le pouvoir du mage blanc augmentait. Du moins, pour lui, c'était le cas. Il remarquait toujours tout, c'était la principale raison pour laquelle il était encore en vie. Il devrait examiner cela avant d'affronter l'homme, cela pourrait s'avérer un avantage.

Articles similaires

Un Fuck-Bike pour Wendy

Wendy sourit en passant devant le champ de départ. Le soleil brillait déjà sur la foule animée, les chemises colorées et les bavardages nerveux surchargeaient ses sens. Merci d'avoir fait ça, Luke ! Je me rattraperai bientôt. Pas de soucis, Wendy. Laisse-moi juste gagner cette fois. Aucune chance, ma chérie. Tu verras mon derrière du début à la fin. Comme toujours. Alors j'exige une baise compensatoire après, fit-il en faisant la moue, les yeux pétillants de désir. Avec plaisir, Luke, avec plaisir. Trouvons une place pour se garer, il ne nous reste que 10 minutes. Êtes-vous sûr que vous réussirez les...

864 Des vues

Likes 0

Prendre Sarah, deuxième partie

Prendre Sarah, deuxième partie Aide d'un ami. Au cours des quelques semaines qui se sont écoulées depuis que j'avais enregistré Sarah dans la salle de bain, j'ai essayé à plusieurs reprises de la revoir, en vain. J'ai eu une occasion de la voir de près rapidement. Elle s'était endormie sur son lit, le lit du haut après l'école un jour et Anne a appelé à l'étage pour dire que le dîner était prêt et que je réveillerais Sarah. En entrant dans sa chambre, j'ai vu qu'en effet elle dormait profondément. En m'approchant d'elle, j'ai vu que son short était très lâche...

759 Des vues

Likes 0

Sam et Alicia 9

J'ai écrit ceci en supposant que vous avez déjà lu Sam & Alicia 1 à 8. Quand je me suis réveillé le lendemain matin, Katrina était appuyée sur un coude et me regardait. Elle avait l'air heureuse. Bonjour tête endormie. Avez-vous bien dormi? Oui, j'ai dormi comme une bûche. Vous avez l'air heureux. Voulez-vous une autre baise? Oui, je me sens très heureux. Je devrais être choqué par tout ce que j'ai appris sur toi hier soir, mais je ne le suis pas. Au lieu de cela, je suis fier que vous m'ayez inclus dans tout votre sexe. Mes parents seraient...

692 Des vues

Likes 0

Le bois

C'était froid. Je me cachais derrière le buisson près du chemin herbeux bordant le bois sombre, c'était ma cinquième nuit d'attente. Souvent, un homme ou un groupe passait devant, mais ce n'était pas pour ça que j'étais là. Ce ne serait pas long - peut-être que ce soir serait ma nuit. Je me suis assis patiemment, impatient d'entendre des pas. J'ai vérifié l'heure... 12 h 54. Ça semblait calme pour une fois. Mais ensuite j'ai entendu le bruit montant de pas légers suivi du craquement de quelques brindilles. Puis je l'ai vue. En bas du chemin à ma droite se trouvait...

630 Des vues

Likes 0

Formé pour servir

J'étais dans ma chambre à l'étage pendant que mes parents organisaient leur fête annuelle du Nouvel An en bas. Les seules salles de bain étaient à l'étage et la salle de bain des invités était juste au bout du couloir de ma chambre, alors j'ai entendu des gens monter et descendre les escaliers. Je venais d'enfiler mon pyjama et j'étais assise sur le côté de mon lit en train de regarder des publicités dans Popular Mechanics lorsque la porte de la chambre s'est ouverte. C'était Mme Smythe qui vivait de l'autre côté de la rue. Elle portait une robe bleu tafata...

1.4K Des vues

Likes 0

Le nouveau cabanon

Je construisais un nouvel atelier et j'avais besoin d'aide. J'ai appelé quatre amis qui avaient des compétences en menuiserie et qui me rencontraient régulièrement. Nous savions tous que nous étions des partenaires sexuels, mais nous gardions les choses discrètes car aucune de nos épouses n'était au courant de nos activités parascolaires. Le béton du sol avait déjà été coulé par deux messieurs très énergiques, mais c'est une autre histoire. Le bois avait été livré il y a quelques jours avec tout le matériel. La station de sciage a été installée dans une zone ombragée afin que les travaux puissent se dérouler...

1.4K Des vues

Likes 0

Commerce équitable

Il travaille un travail stressant. Les délais sont serrés et il est constamment sous surveillance. Le salaire est bon, mais parfois il se demande si ça vaut le coup. Sans son vélo, il y a de fortes chances qu'il ait perdu la raison depuis longtemps. Il y a plusieurs années, il s'est acheté une moto d'occasion. C'est un vélo de sport, ou une fusée d'entrejambe, bien que ce deuxième terme l'ait toujours ennuyé pour une raison quelconque. Il gère les virages comme rien d'autre, est stupide et rapide, et avec l'échappement personnalisé qu'il a mis, il produit un son incroyable. Il...

1.1K Des vues

Likes 0

Dominé par elle

J'avais 16 ans à l'époque et je n'étais pas un V, je faisais souvent le tour de la maison de mes amis pour boire et m'amuser. Au début, sa sœur beaucoup plus jeune ne m'attirait pas, mais après qu'elle ait commencé à se promener dans la maison avec des leggings serrés, mon attention s'est lentement déplacée vers sa silhouette fine et tonique. Sa culotte montrait à travers ses leggings serrés qui agrippaient la forme ronde de son cul de pêche. Elle était bien développée pour son âge et tout en portant un haut décolleté, j'ai pu jeter un coup d'œil rapide...

993 Des vues

Likes 0

La dette lesbienne (chapitre 5) - Les premières sessions Mayim

Chapitre 5 LES PREMIÈRES SÉANCES MAYIM Laura est allée aux toilettes vers la fin de la journée de travail et a pris les pilules que lui avait données le Dr Windred. Ils lui rappelèrent à quel point elle avait été excitée ce matin, une excitation qu'elle n'avait jamais satisfaite, et pendant un moment, elle pensa à s'enfermer dans une cabine de toilettes et à s'amuser. Mais elle ne se faisait pas confiance pour se masturber au travail sans se faire prendre, et de toute façon Amy lui avait dit de ne pas jouer avec elle-même avant de se présenter à la...

950 Des vues

Likes 0

Un voyage sur mon propre point. 2

Salut tout le monde, Eh bien, partie 2. J'étais sur le mur pendant des heures environ, semblait-il. Cela me faisait mal d'être là avec mes jambes écartées et j'avais envie de faire pipi mais je pensais que je ne serais peut-être pas autorisé. Finalement, la femme qui m'avait mis là est revenue et m'a giflé fort les seins me faisant crier. Mon Dieu, prête petite salope ? dit-elle avec un grognement dans la voix. Oui Maîtresse, je suis prêt. Je lui ai dit. Eh bien, nous verrons, mais maintenant vous n'avez pas le choix. Elle a dit et mis un bandeau...

851 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.