L'hypnotiseur_(0)

248Report
L'hypnotiseur_(0)

L'hypnotiseur



Elle était à New York pour un séminaire de vente de 3 jours. Vivant dans une petite ville du Midwest, la ville semblait à la fois si différente, excitante et effrayante. C'était en début de soirée du deuxième jour. Les séminaires étaient terminés et le reste de la soirée était libre de faire ce qu'elle souhaitait. Prenant une douche et s'habillant quelque chose d'un peu plus confortable, elle partit explorer le quartier des théâtres. En tournant un coin, elle remarque un club de théâtre plus petit, les mots « le plus grand hypnotiseur » affichés et, avec sa curiosité au sommet, entre.

Le club est petit et sombre, et l'hôtesse la conduit à une table ouverte devant la scène. Quelques verres plus tard, plus détendu, le spectacle commence et l'interprète principal demande un volontaire au public. Regardant le public, son regard s'attarde sur elle et il lui demande de monter sur scène et de le rejoindre. Un peu gênée, elle s'exécute et il la conduit vers une chaise située au fond de la scène et lui dit de se détendre et en quelques minutes la met dans un profond état d'hypnose.

Pendant les 30 minutes suivantes, il fait son numéro, faisant beaucoup rire le public. Il la ramène ensuite à la chaise et avec un sourire diabolique lui fait des suggestions post hypnotiques auxquelles elle ne répondra que par sa voix, puis il la réveille. Rafraîchie et alerte, elle se souvient seulement d'avoir passé un bon moment assise. redescendre pour finir son verre avant de repartir pour rentrer à l'hôtel.

Dans sa chambre, un peu plus tard, le téléphone sonne et, en répondant, elle entend une phrase dans la voix qui déclenche la réponse qui la remet immédiatement dans un état hypnotique profond. La voix lui dit d'ouvrir la porte et de rester debout à 3 pas. Elle fait ce que la voix lui demande, et 10 minutes plus tard, l'hypnotiseur de scène l'ouvre et entre dans la pièce, fermant et verrouillant la porte derrière lui. Il se tourne vers la pièce et sourit alors qu'elle attend. En marchant vers elle, il lui dit de retirer ses vêtements et s'assoit sur la chaise et la regarde s'exécuter. Lorsqu'il est nu, il lui dit de venir se tenir devant lui, et tendant la main, il laisse ses doigts caresser sa peau pendant qu'il les glisse entre ses jambes et lui caresse la chatte nue.

Il la fait se déplacer vers le lit et s'allonger sur le dos, lui disant qu'elle est seule et qu'elle commence à jouer avec elle-même en décrivant son fantasme le plus secret et le plus intime comme elle le fait. Elle écarte les jambes et relève ses genoux, prend ses doigts et commence à caresser et à sonder sa chatte légèrement ouverte, la rendant humide. Elle décrit comment elle fantasme d'être dominée et traitée comme une sale petite salope. Quelque chose qu'elle n'admettrait jamais dans la vraie vie. Elle caresse sa chatte plus fort et plus profondément, racontant comment elle est utilisée dans son esprit. Comment elle est attachée au banc, penchée en avant, les jambes écartées et les chevilles sécurisées. Ses poignets sont menottés et attachés devant et en dessous d'elle. Regarder son amant inexistant retirer une cravache du plateau et se déplacer derrière elle.

Assise sur le lit à ses pieds pour mieux voir, l'hypnotiseur l'écoute et la regarde continuer. Elle raconte à quel point sa chatte est mouillée en anticipant les coups de jabot sur son cul nu exposé. À quel point elle se sent vulnérable et exposée, et à quel point cela la rend excitée.

Puis dans son esprit, le premier coup tombe sur son cul nu et exposé. Son cul saute du lit alors que dans son fantasme, elle se jette en avant. Elle raconte à quel point le coup cuisant a rendu sa chatte humide et décrit le liquide qui s'écoule le long de l'intérieur de ses cuisses. Pendant qu'il regarde, caressant lentement sa bite, il peut voir ses doigts occupés dans et sur sa chatte.

Comment il gonfle et rougit de couleur, et oui, le liquide qui en sort inonde les couvertures en dessous d'elle. Elle continue de décrire les multiples coups de jabot sur son cul alors que ses doigts bougent encore plus rapidement, racontant comment son orgasme commence à se développer à partir d'eux. Sa respiration devient plus rapide, sa peau rougit de couleur et soudain, avec un gémissement faible et puissant, sa chatte a des spasmes alors que ses doigts la caressent et la sondent plus profondément et plus fort. Dans l’état hypnotique, pour elle, tout se passe en temps réel. Sa chatte éclate avec une énorme quantité de liquide alors qu'elle reste là, haletant, gémissant et frémissant. Tout cela et le pouvoir qu'il a sur elle le font jouir aussi. Se pencher en avant pour en recouvrir sa chatte.

Il lui dit que d'autres l'ont surveillée dans la pièce et qu'ils s'apprêtent à l'utiliser également. Il lui dit que devant elle se trouvent deux hommes. L’un d’eux lui enroula les doigts dans les cheveux et lui força la tête en arrière. En lui ordonnant d'ouvrir la bouche, comme elle le fait, allongée sur le lit, il lui dit que l'autre va lui baiser la bouche et l'utiliser comme la salope qu'elle est. Se déplaçant vers sa tête, il remplit sa bouche avec sa bite encore dure et dégoulinante de sperme, et gémit au plaisir qu'elle crée, en la suçant et en la léchant. Il l'enfonce plus profondément en elle, la forçant à le faire une gorge profonde. Sa chatte se contracte et a des spasmes à nouveau, avec force, et avec un gémissement de charge, il jouit une fois de plus. Se remplissant la bouche, elle est obligée d'avaler, dans son esprit, étant utilisée comme la salope qu'elle cache à l'intérieur.

Tirant sa bite drainée de sperme de sa bouche, il prononce une autre phrase et elle s'allonge à nouveau tranquillement, attendant. Il sourit et commence à réfléchir à la façon dont il va l'utiliser ensuite.

L'hypnotiseur partie 2

Cela faisait quelques mois qu'elle était revenue de la conférence de vente, et il y avait quelque chose en elle qui lui semblait différent. Elle fait toujours le même rêve, celui d'être utilisée sexuellement. Faire des choses sur lesquelles elle n'avait que des fantasmes lorsqu'elle était au lit et seule. C'est à ce moment-là que ses yeux se sont fermés et que ses doigts ont pris leur propre vie. Alors que son esprit créait des situations et des sentiments intenses qui semblaient plus réels qu'on ne l'imaginait. Ses doigts ont pincé et taquiné ses tétons, ils ont caressé et donné une fessée à sa chatte nue alors qu'elle était allongée là, les jambes écartées.

Mon Dieu, pensa-t-elle, si quelqu'un me voyait maintenant comme ça, je mourrais absolument d'embarras. Miss Priss au monde extérieur tandis que derrière ses portes closes, elle devenait quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui avait ces fantasmes sexuels intenses d'être utilisé et dégradé d'une manière qui choquerait quelqu'un au sens normal du terme. Laisser son imagination courir avec ses doigts l'a amenée à un point culminant puissant à partir duquel elle a dérivé dans un profond sommeil paisible.

Il faisait encore sombre et la sonnerie du téléphone l'avait suffisamment réveillée pour qu'elle puisse à peine l'atteindre, le décrocher et lui dire bonjour. Une voix grave à l’autre bout du fil prononça un seul mot. C'était la voix de l'hypnotiseur lors du voyage à la conférence de vente. Au cours de sa séance avec elle, il a écrit son adresse et son numéro de téléphone dans son petit livre, ainsi que les mots spéciaux qu'il lui a donnés en guise de suggestion post-hypnotique. Ce seul mot la plongea immédiatement dans une transe hypnotique profonde, la plaçant à nouveau sous son contrôle.

Conformément à ses instructions au téléphone, elle s'est immédiatement levée du lit et est allée dans la salle de bain où elle s'est douchée et s'est rasée la chatte. À l'aide de la buse de pulvérisation, elle l'a placé contre sa chatte humide et s'est nettoyée en profondeur avant de sortir et de se sécher. Elle agissait comme si elle était au courant de tout mais en réalité elle ne se souvenait de rien. Vêtue d'une jupe avec des bas de nylon, sans culotte, d'un chemisier sans soutien-gorge, ses mamelons frottant contre le tissu les rendant durs et excités, elle a quitté la maison et s'est rendue à l'endroit que la voix lui avait indiqué.

C'était un hôtel modeste situé à la limite de la petite ville du Midwest où elle vivait. Une fois sur place, elle se rendit au numéro de la chambre qui lui avait été attribué, frappa comme indiqué, puis attendit.

Il surveillait le parking en attendant son arrivée. Après qu'elle eut frappé, il attendit un moment avant de l'ouvrir et de lui dire d'entrer. C'était comme si elle n'avait pas de volonté propre et devait obéir à la voix sans hésitation. En obéissant à la voix, elle savait qu'elle éprouverait des sentiments sexuels comme jamais auparavant, et c'était presque comme une drogue pour elle. Aucun de ses amis, etc., n'avait la moindre idée de ses désirs sexuels les plus profonds et les plus sombres. Ceux dans lesquels elle a été traitée et humiliée de la manière la plus dégradante. Forcée de satisfaire les appétits sexuels pervers d'étrangers, et ce faisant, elle a connu la libération des orgasmes les plus intenses qu'elle ait jamais connus.

L'hypnotiseur la connaissait et aimait la contrôler pendant les moments où il était avec elle. Extérieurement, elle ressemblait à une institutrice timide, mais à l'intérieur se cachait une salope douloureuse. Celui qui avait envie d’être dégradé et humilié. Il lui a dit d'entrer, de se tenir à quatre pas de la porte et d'attendre. Fermant la porte, il se plaça devant elle et prononça une autre des paroles qui lui avaient été données. Sa peau rougit d'excitation alors qu'elle retirait ses vêtements, ne laissant que les bas de nylon. Après les avoir pliés et placés sur la commode, elle s'est mise à quatre pattes en attendant avec impatience alors qu'il lui plaçait un collier en cuir sur le cou avec une laisse attachée. Il la conduisit dans la pièce voisine où il avait tout préparé la veille à son arrivée. Il y avait un banc en bois, des anneaux étaient fixés au mur et au plafond. Fouets, cannes, cravaches, pagaies, pinces, vibrateurs, plugs de différentes longueurs et diamètres étaient tous soigneusement disposés.

Il la conduisit d'abord vers le banc où il la fixa fermement en position à genoux, fixant ses poignets et ses chevilles, ainsi que des sangles autour de ses cuisses. Avec quelques ajustements, il a fixé une brosse dure juste sous son clitoris et sa chatte exposés. Puis, en disant encore un autre mot, elle était toujours dans un état de transe mais était normalement consciente de tout ce qui l'entourait et de ce qui lui arrivait. Sans avertissement, la cravache lui a frappé les fesses, créant une trépointe rouge feu. L'intensité la fit tressaillir sans réfléchir. Son clitoris entra en contact avec les poils raides de la brosse, provoquant encore plus d'inconfort dans son corps. La récolte a de nouveau frappé, provoquant les mêmes réactions. Son esprit voulait crier de honte mais son corps réveillait quelque chose du plus profond d'elle. Une sensation de velours chaud commença lentement comme une petite étincelle, entraînant avec elle une longue excitation endormie. Encore une fois, la récolte frappa ses fesses exposées, encore et encore, laissant des stries rouges vifs. Sa chatte était mouillée, ses tétons durcis comme jamais auparavant, douloureux de plaisir. Sa respiration était haletante, comment cela lui arrivait-il, pensa-t-elle.

Derrière elle, elle a senti un mouvement, puis un bandeau a été placé sur ses yeux et bien fixé. Ensuite, elle sentit des doigts tirer un mamelon vers le bas avant qu'une pince n'y soit attachée. Et puis la même chose pour son autre mamelon… les pinces avaient des dents pointues qui lui mordaient les mamelons et même si la douleur était vive, elle trouvait sa chatte devenant de plus en plus humide. Essayer d’entendre quoi que ce soit était inutile. Comme auparavant, sans avertissement, le fouet lui caressa le cul et les hanches maltraités. Les pointes s'étendant sous elle pour effleurer ses tétons serrés. Incapable de s'arrêter, elle s'avança et empala une fois de plus les lèvres de son clitoris et de sa chatte sur les poils raides. Elle eut les orgasmes les plus intenses de tous les temps, s'évanouissant presque.


Il n'a jamais prononcé un mot pendant tout cela. Lorsque son corps nu fut suffisamment bien marqué pour lui, il fut dur et prêt. L'activité de l'utiliser l'excite vers de nouveaux sommets. Il ôta ses vêtements, libérant sa bite dure et se plaça derrière son cul rouge et marqué. Il pouvait voir l'humidité de la chatte couler d'elle en grande quantité et passer sa main sous elle en attrapa et lubrifia son trou de cul. Il a ensuite attrapé sa taille dans sa main et a placé sa bite contre son trou du cul en bouton de rose, l'a poussé d'un seul coup continu, l'étirant et la remplissant complètement.

C'était presque trop pour elle, cria-t-elle mais ne put arrêter l'assaut sur son trou du cul. Elle était prise et utilisée comme une vulgaire salope, sans avoir son mot à dire, mais pourtant les sentiments qui s'éveillaient ne faisaient que se renforcer à chaque nouvelle agression et dégradation. Elle a joui encore et encore pendant ce temps. Sentant sa bite se durcir encore plus en elle, il la tira fort contre lui et commença à jouir au plus profond de ses entrailles. Elle pouvait sentir l'action de pompage de sa bite alors que son trou du cul le serrait fermement, forçant encore plus de sperme chaud au fond d'elle, et elle atteignit encore une fois son apogée, tombant en avant sur le banc, sans se soucier du fait que sa chatte maltraitée et son clitoris étaient contre le brosse dure.

Elle était consciente de toute la séance, mais était impuissante à l'arrêter. Son esprit lui laissait l'expérience en mode normal, mais ne la laissait pas passer outre l'emprise mentale plus forte qu'il avait sur lui avec l'hypnose.

Tirant sa bite maintenant vidée de son cul, il se plaça devant elle. Saisissant ses cheveux d'une main, levant la tête du banc, il utilisa l'autre pour attraper sa bite et l'essuya pour éliminer tout sperme, etc. sur son visage, ses joues, ses lèvres avant de relâcher son emprise sur elle. Incapable même de lever la tête à cause de l'épuisement complet et des orgasmes intenses qui avaient épuisé et vidé son corps d'énergie, elle resta allongée sur le banc.

En relâchant ses poignets, ses chevilles et ses cuisses, l'hypnotiseur, utilisant la laisse, l'a aidée à revenir à la première pièce où, dans le coin, se trouvait une chaîne dans le sol attachée à un anneau. Verrouillant l'anneau sur son col, il rapprocha la literie pour qu'elle puisse ramper dessus. Il lui dit encore une fois quelque chose et elle s'endormit profondément, se demandant si c'était réel ou si elle rêvait.

chapitre 3

La sonnerie du téléphone la fit sortir lentement des profondeurs d'un profond sommeil, comme si elle marchait dans un sirop épais. Elle ouvrit enfin les yeux sur une belle matinée ensoleillée tandis que sa main tendait la main vers le téléphone.

Bonjour, dit-elle. Bonjour, dit la voix au téléphone. Cela lui semblait quelque peu familier même si elle ne parvenait pas à le reconnaître pleinement. Doucement, presque un murmure, la voix lui parlait, et ce faisant, elle devint très détendue et une sensation de chaleur l'envahit complètement. La voix mentionnait une phrase, et même si elle était complètement éveillée et consciente de ce qui l'entourait, elle ne put s'empêcher d'aller à la porte et de la déverrouiller avant de retourner dans la chambre. Là, elle enleva sa chemise de nuit et sa culotte avant de s'allonger sur le lit. Une fois allongée, elle était incapable de bouger, presque comme si elle était attachée. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était attendre.

Il ouvrit la porte et entra dans son appartement en verrouillant la porte derrière lui. Puis, en entrant dans la chambre, il s'arrêta pour regarder son corps nu et, avec un sourire, se dirigea vers le côté du lit. Il vit ses yeux suivre sa main alors qu'il se penchait et, du bout de ses doigts, caressait d'abord un mamelon, puis l'autre. Son contact était électrisant. Ses tétons se durcirent immédiatement et une ondulation de plaisir la parcourut pour exploser entre ses cuisses ouvertes, rendant sa chatte humide. Ses doigts descendaient lentement, le plaisir augmentant en intensité à mesure qu'ils se rapprochaient de sa chatte humide.
C’est devenu presque insupportable, mais pas tout à fait insupportable. Des frissons parcoururent sa peau, puis alors que ses doigts effleurèrent le haut de sa chatte, elle explosa avec un orgasme abrutissant.

Il lui parla doucement, lui disant, lorsqu'il la vit pour la première fois dans le public, qu'il connaissait ses désirs secrets presque comme si elle les avait écrits. Il lui raconta comment, grâce au pouvoir de suggestion, il avait commencé à déverrouiller les barrières qu'elle s'était construites pour les cacher. Les moments où elle a été utilisée de toutes ces manières étaient réels et non un rêve comme elle l'avait cru. La vidéo d’elle prise par lui était réelle. Les sentiments qu’elle a ressentis à cette époque étaient également réels et n’étaient pas provoqués par l’hypnose. Il lui raconta qu'elle était désormais à lui, et qu'elle n'appartenait qu'à lui seul, pour l'utiliser et continuer encore plus son entraînement. Il lui a raconté combien il aimait lui mettre des marques avec la cravache, la canne, les pagaies, etc. et combien il aimait la façon dont elle réagissait à ces marques.

À cet instant, elle comprit enfin, et le regard dans ses yeux et le sourire sur son visage étaient une preuve suffisante pour lui. Passant au sac qu'il avait apporté avec lui, il enleva d'abord les pinces à tétons. En en pinçant d'abord un, il attacha ensuite la pince. Il a ensuite fait la même chose avec l'autre. Lorsqu'ils furent attachés, elle se mordit la lèvre avec la douleur initiale, mais peu de temps après, la douleur fut remplacée par un début de plaisir. Prenant d'autres pinces dans le sac, il se déplaça entre ses jambes écartées et tirant sur les lèvres de sa chatte, attacha la première. Un gémissement audible s'échappa de ses lèvres lors de la première morsure des pinces. Tirant l'autre, il y fixa également la pince. Elle gémit encore une fois. Un léger regard lointain était dans ses yeux, oui, pensa-t-elle, disant silencieusement, c'est ce que je cherchais. À utiliser de la manière sexuelle la plus perverse, la plus brutale et la plus perverse. Être propriétaire et utiliser quand il le souhaite.

L'hypnotiseur #4

Se penchant en avant, ses lèvres engloutirent son clitoris exposé. Aspirez-le fort, le faisant s'étendre vers le haut avant de le soulever puis de placer la dernière pince dessus. Alors que les dents rainurées mordaient la chair de son point le plus sensible sur son corps nu, ses hanches se soulevèrent sous la douleur et déclenchèrent une fois de plus un puissant orgasme. L'humidité coulait de sa chatte pour tremper le linge sous elle. S'asseyant, il sourit en la regardant. En fouillant à nouveau dans le sac, il en sortit un plug anal de taille moyenne. Prenant son doigt et sondant d'abord sa chatte humide, il commença ensuite à lui lubrifier le cul en le baisant lentement avec le doigt. L'insertion de son doigt la fit se serrer au début, mais au fur et à mesure qu'il continuait, ses fesses se détendirent et s'ouvrirent légèrement pour lui. En retirant ses doigts, il plaça le bout du bouchon contre l'ouverture et commença à l'enfoncer lentement profondément en elle.

Oh, mon Dieu, pensa-t-elle. C'est tellement grand que j'ai l'impression d'être divisé en deux. Elle ressentit une sensation de plénitude jamais ressentie auparavant, et finalement elle fut complètement insérée. Je me sens tellement impuissante et méchante, pensa-t-elle. Mais elle était également très excitée et en voulait plus.

Un mot sortit de ses lèvres et elle put parler. Oui!! Elle a crié… Ouissssss. S'il vous plaît, ne vous arrêtez pas, utilisez-moi, faites-moi du mal comme vous le souhaitez. Je t'appartiens et le sentiment d'excitation grandissait à chaque déclaration. Elle le regarda se lever et retirer la cravache du sac. Elle resta là, impuissante, alors qu'il s'approchait d'elle et, d'un mouvement rapide, frappa d'abord un sein, puis l'autre, laissant des marques rouges piquantes. Son corps se convulsa vers le haut et sa tête fut rejetée en arrière alors qu'un halètement aigu s'échappait de ses lèvres. Une fois de plus, il répéta la même chose avec les mêmes résultats. Ses seins en feu et sa chatte jaillissante, elle se réinstalla sur le lit. Traînant la récolte sur ses seins, il la déplaça vers le bas sur son ventre pour s'arrêter au-dessus de sa chatte et la déplaça légèrement d'avant en arrière.

Une fois de plus, sans avertissement, il lui frappa l'intérieur des cuisses. Elle a crié une fois avant qu'il ne l'utilise pour fouetter son clitoris serré, non pas une, mais deux fois rapidement. Son corps se convulsa à nouveau, le flux de liquide jaillit à nouveau de sa chatte ouverte et exposée tandis qu'un faible gémissement sortait de ses lèvres. Souriant, il posa la cravache, tendit la main entre ses jambes et enleva le plug anal, laissant derrière lui un trou du cul tendu recouvert de jus de chatte.

Elle le regarda retirer ses vêtements et, prenant une cheville dans chaque main, il poussa ses jambes vers le haut et vers l'arrière, avant de les placer sur ses épaules. Puis tendant la main vers le bas et guidant sa bite, il l'enfonça dans son cul en attente, l'enfouissant profondément d'une seule poussée régulière. AHHHH, cria-t-elle, son corps englouti dans des sentiments de plaisir complets et intenses alors qu'il commençait à lui baiser le cul avec des coups profonds et durs. Elle ne s'était jamais sentie aussi utilisée et soumise auparavant. Caressant fort et profondément son cul ouvert, il ne fallut pas longtemps avant qu'avec une dernière poussée et un faible gémissement, il lui injecte son sperme au fond d'elle. Elle sentit le sperme chaud éclabousser au fond de son cul, et cela produisit une fois de plus un puissant orgasme. Son trou du cul se serra de manière incontrôlable autour de sa bite dure et jaillissante comme elle le faisait.

Rassasié, il sortit sa bite de son cul et regarda le sperme en couler. Il tendit la main vers elle et tira d'abord une pince à tétons, puis l'autre, de ses mamelons douloureux et maltraités. Puis il a répété le mouvement avec les pinces attachées aux lèvres et au clitoris de sa chatte et de son clitoris gonflés et douloureux. Chacun envoyant un éclair de douleur/plaisir à travers son corps alors qu'il était brutalement retiré de sa chair.

Je n’ai plus besoin d’utiliser l’hypnose, vous dit-il. C'est vrai, tu as eu l'impression de renaître, pour enfin être qui et ce que tu es, SA PROPRIÉTÉ. Pour lui plaire et faire pour lui tout ce qu'on vous demande. Un dernier mot de sa part et votre corps est à nouveau capable de bouger. Vos mains saisissent vos seins et vos mamelons et les frottent doucement. Vos doigts descendent ensuite doucement sur votre peau tendre pour caresser votre clitoris encore sensible. AHHHHHH, tu gémis doucement, alors qu'une fois de plus tu commences à être excité.

Écartez les jambes, vous dit-il en s'asseyant au pied du lit. Joue avec ta chatte et jouis pour moi pendant que je regarde. Toujours un peu gêné, tu fais ce qu'il a dit, et en quelques minutes tu jouis pour la dernière fois. Il place ensuite un collier en cuir autour de votre cou et, avec une laisse attachée, vous conduit du lit à un anneau qu'il a placé dans le sol près du coin. Prenant une chaîne attachée à l'anneau, il l'attache au collier et le verrouille. Le regardant, vous souriez en le regardant debout devant vous caresser doucement sa queue qui commence à durcir. Il se penche et pose sa main sur votre tête et passe ses doigts dans vos cheveux. Il prend son autre main et tient sa bite dure, attire votre visage vers elle alors que votre bouche s'ouvre et que vous la sucez profondément. Il place ensuite ses deux mains sur ta tête et commence à te baiser la bouche. Vous pouvez sentir et goûter votre sperme avec le sien et, à votre grande surprise, vous l'aimez beaucoup. Il commence à caresser plus vite et plus profondément, vous étouffant parfois alors que sa queue glisse dans votre gorge et dans votre dos. Vous le sentez durcir encore plus et avec un gémissement fort, il tire votre visage contre ses poils pubiens et vous envoie du sperme chaud dans la gorge. En avalant aussi vite que possible, vous vous étouffez encore et il en retire finalement un peu et l'air bienvenu remplit vos poumons pendant que vous continuez à lécher et à sucer sa bite jusqu'à ce que toutes les traces de son sperme et de votre sperme disparaissent. Il essuie sa bite sur vos joues et recule pendant que vous vous installez, et s'allonge pour dormir jusqu'à ce qu'il vienne vous utiliser à nouveau.

Articles similaires

Une nouvelle expérience

Anita était tellement excitée dimanche qu'elle devait assister à la fête d'anniversaire de sa meilleure amie chez elle. Il était 16h30 lorsqu'elle avait quitté la maison, toute habillée et fière de son apparence. Oooooooo ! les gens vont vraiment être stupéfaits quand ils la verront dans cette nouvelle robe rouge. Ils vont vraiment être jaloux d'elle aujourd'hui. penser ces pensées à elle-même. Elle avait enfin atteint sa destination. c'était la première fois qu'elle venait chez son ami puisqu'elle ne connaissait que le Block et n'y était jamais allée auparavant. Elle a commencé à localiser l'appartement. Ce faisant, elle se rendit dans un...

578 Des vues

Likes 0

Mes filles meilleur ami pt 1

Cette histoire est une fiction et a été écrite à la main dans un cahier d'écolier à spirale avant même que les ordinateurs portables ne soient inventés. Probablement pendant que j'étais au travail comme projectionniste de cinéma au début des années quatre-vingt. Je l'ai d'abord transcrit dans un traitement de texte il y a environ 20 ans et j'ai sauvegardé les disquettes jusqu'à ce que j'achète un ordinateur moderne. Voici le texte tel quel. J'espère que tu aimes. Mes filles meilleur ami pt 1 Il était environ 3 heures du matin et j'étais assis à la table de la cuisine, avec...

528 Des vues

Likes 0

Ange 2

Ange 2 © Ceci est un fantasme. Toute ressemblance avec des personnes ou des lieux réels est fortuite. ******************************************************** ******************* Angel regarda avec surprise, alors que l'homme à l'air drôle est le pantalon rayé tamponnait les larmes coulant sur son visage avec sa queue. Qui es-tu? Elle a demandé. Il s'arrêta de pleurer assez longtemps pour répondre. Je pensais que tout le monde le savait. Il a dit. « Je suis le chat à queue nue. » dit-il en agitant fièrement sa queue. « La plupart m'appellent simplement Stripe. Tu vois combien de temps ma queue est-elle ? Les rayures ne sont-elles pas...

1.5K Des vues

Likes 0

Bridezilla Brenda's Beastly Brawl - Partie 3 - Apprivoiser un enfant gâté

La bagarre bestiale de Bridezilla Brenda Partie 3 - Apprivoiser un enfant gâté Distribution de personnages nommés dans cette série : Brenda Robinson - 26 ans, 5'10 de haut 140 livres --- Mariée. Arrogant, gâté, dominateur, riche, égocentrique et oh si grand et beau. Bradley Eaton - 27 ans, 6 pi 2 po, 180 lb --- Jeune marié. Étudiant en licence de physique. Intelligent, travailleur, beau, fidèle, fiable. Amy Robinson - 21 ans, 5'10 de hauteur 125 livres --- Demoiselle d'honneur. Étudiant en licence de physique. Intelligent, travailleur, timide, mignon, modeste et très gentil. Betty, Susan et Rebecca -- 25-27 ans ---...

1.4K Des vues

Likes 0

Le prisonnier (partie 3)

L'alarme de Stephen s'est déclenchée à 6h30 du matin. «C'était étrange; son alarme sonnait généralement à 7 heures. Il se retourna pour essayer de se rendormir, puis sauta sur ses pieds, se souvenant de ce qui l'attendait en bas et pourquoi il avait réglé son alarme pour qu'elle se déclenche si tôt. Il se leva sous la douche et se prépara pour le travail, puis descendit dans la cuisine ; il mit une tranche de pain dans le grille-pain puis descendit les marches jusqu'au sous-sol. Il poussa alors la porte du sous-sol et regarda à l'intérieur. Et elle était là, Jennie...

1.4K Des vues

Likes 0

Megan et maman se font prendre

Je suis un gars assez chanceux, l'un des rares qui aime vraiment son travail. Je m'appelle Dougray, et je suis un agent de police de vingt-trois ans, ou un flic si vous préférez, au service de mon grand pays dans les magnifiques et reculées Highlands d'Écosse, généralement en patrouille routière. C'est un numéro facile, la plupart du temps je me gare juste dans un endroit calme avec le radar de vitesse allumé et peut-être que j'arrête une pauvre âme pour excès de vitesse environ une fois toutes les deux heures et je lui donne une contravention. La plupart du temps, je...

653 Des vues

Likes 0

Sam et Alicia 9

J'ai écrit ceci en supposant que vous avez déjà lu Sam & Alicia 1 à 8. Quand je me suis réveillé le lendemain matin, Katrina était appuyée sur un coude et me regardait. Elle avait l'air heureuse. Bonjour tête endormie. Avez-vous bien dormi? Oui, j'ai dormi comme une bûche. Vous avez l'air heureux. Voulez-vous une autre baise? Oui, je me sens très heureux. Je devrais être choqué par tout ce que j'ai appris sur toi hier soir, mais je ne le suis pas. Au lieu de cela, je suis fier que vous m'ayez inclus dans tout votre sexe. Mes parents seraient...

680 Des vues

Likes 0

Sœurs, filles, nièces et épouses !

Tout cela s'est passé il y a longtemps. J'étais au travail et je faisais ce que j'ai encore beaucoup de plaisir à faire ....... non ! pas que...... bien que bien sûr je m'engage toujours dans cette activité particulière quand la vraie chose n'est pas disponible comme la plupart des adultes le font, je devrais l'imaginer ! Non, j'observais les femmes au bureau avec qui j'ai eu le plaisir de travailler et je les imaginais engagées dans le genre de choses sur lesquelles on fantasme tous de temps en temps !. J'ai déjà mentionné cela dans d'autres histoires, mais j'ai toujours...

1.6K Des vues

Likes 0

Avec mon petit frère

Salut les lecteurs je m'appelle Anitha (Anu), 21 ans, originaire du Kerala. je vivre avec ma mère et plus jeune frère. Mon père est mort quand je était encore jeune. Mes frères le nom est Sanjay (Sanju) il a 18 ans ans. Nous étions tous les deux aimés soeur et frère normaux. Nous utilisé pour se battre les uns avec les autres. Mon mère a obtenu un emploi au gouvernement comme mon père alors qu'il était au gouvernement. un service. Depuis que maman va au travail, moi et mon frère avait le temps passer ensemble. j'ai oublié de mentionner moi même...

1.4K Des vues

Likes 0

JAMIE: ironie tragique du sexe chez les adolescentes

Il y avait deux qualités chez mon ami du lycée, Kmart Cowboy, que j'étais vraiment deux qualités chez mon ami du lycée, Kmart Cowboy, que j'ai vraiment appréciées. Avant tout, il avait un véhicule. À une époque de ma vie où faire du vélo devenait de moins en moins cool, avoir un ami avec un camion était plus important que de porter des sous-vêtements propres. Deuxièmement, Kmart Cowboy avait du jeu. De tous mes associés à l'époque, Kmart Cowboy avait plus de petites amies, de partenaires sexuels et de concubines que je ne pouvais en suivre. Ces deux qualités m'ont suffisamment...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.