Foxy Knoxy -3 L'épreuve de Meredith commence

1.2KReport
Foxy Knoxy -3 L'épreuve de Meredith commence

Avant : Foxy Knoxy
Avant : Foxy Knoxy II

(Foxy Knoxy – Les étudiantes étrangères Amanda et Meredith se battent dans leur appartement d'une petite ville italienne. Amanda se rend au bar où elle se rend dans l'arrière-salle pour divertir trois hommes un peu rudes.
Fini les hommes Amanda attend au bar son petit ami. Meredith sort pour s'envoyer en l'air et
trouve Rudy, un immigrant d'Afrique qui est mécontent de Meredith)


Maintenant, c'est plus comme ça. Meredith pouvait sentir le gros renflement du pantalon de Rudy avec son pied.
Rudy a souri et a cessé de parler alors que Meredith bougeait son pied contre sa bite enflée.
Rudy se leva en prenant Meredith par la main. Il l'a conduite à travers le bar et dans un couloir
au fond du bar. Rudy ouvrit la porte de la buanderie et alluma l'interrupteur.

Une seule ampoule de 100 watts éclairait la pièce sombre. De vieilles boîtes étaient empilées contre les murs et des seaux et des serpillières jonchaient le sol. La chambre était humide et sentait le désinfectant.
Meredith tremblait, c'était tellement énervé, elle allait baiser ce beau mec noir dans une sale arrière-salle.
C'était le fils primitif, si bas et sale, si juste.
Elle l'attira près d'elle, frottant son aine contre la sienne. "Baise-moi Rudy, baise-moi, baise-moi."


Au bout de deux heures, Meredith était épuisée. Mon Dieu, c'était exactement ce dont elle avait besoin. Putain génial.
ÉNORME, une endurance formidable, il l'avait baisée dans tous les sens. Quand il est venu, il était de nouveau prêt presque immédiatement. Les putains d'acrobaties étaient irréelles. Il l'a baisée comme un putain de bretzl, les chevilles derrière la tête. C'était foutrement profond et il était incroyablement dur. Il l'a plaquée contre le mur.
Il la plaqua contre le lavabo. Implacable, il avait continué sans relâche.

Meredith était à genoux. C'était le défi de sucer la bite, pourrait-elle le faire sortir une fois de plus et pourrait-elle gérer ce gros gars dans sa gorge? Oh mon Dieu, il était à nouveau prêt. AGGHHH, elle l'avait à fond dans sa gorge, quelle sensation. Ses mains autour de son fort
cul noir, elle pouvait le sentir palpiter en elle.

Ce gars est incroyable. Meredith s'est penchée avec sa main droite en lui caressant la chatte tout en
il est descendu dans sa gorge. MERDE MERDE MERDE.

Meredith a embrassé Rudy. "C'était putain de fantastique, nous devons nous reconnecter quelque temps."
"Hé, j'ai pensé que je pourrais venir à ton bloc, nous pourrions passer du temps." Demanda Rudy.
"Oh, pas cette fois,
« J'ai besoin de chuter et j'ai beaucoup de choses à rattraper. Peut-être la semaine prochaine."
"Allez???" implora Rudy.
"Hé, j'aimerais bien, mais ça ne marche pas pour moi pour le moment."

Meredith a eu du mal à rentrer chez elle à pied, elle avait tellement mal à cause de l'entraînement avec Rudy.
Ça avait été génial mais pas question qu'elle le ramène à la maison. Il était bon pour… mais…
Pendant tout ce temps, les souvenirs de Rudy tourbillonnaient dans son esprit. Il était si primitif, si intense.
Quand il nous l'avait contre l'évier, il avait le contrôle total de se pousser contre
son cul, s'enfonçant profondément dans son cul.

Pendant que Meredith revivait la baise qu'elle avait eue, Rudy était énervé. Ne fonctionne pas pour moi ? Putain, qu'est-ce que ça veut dire. Utilisé à nouveau par une chienne blanche. Rudy a décidé de surveiller sa maison. Il ne savait pas ce qu'il voulait mais c'était des conneries, il en avait marre de ces conneries. Rudy bouillonnait en suivant Meredith dans les rues sinueuses de la vieille ville italienne.

Alors que Rudy la regardait entrer dans le vieil appartement, Rudy se mit à rire de lui-même. Cet endroit serait un morceau de gâteau.
En regardant les fenêtres, il pouvait voir que tout était sombre. Il a vu une lumière s'allumer, c'était la chambre de Meredith. C'était l'heure de la pause au collège et Rudy devina que la plupart des étudiants seraient hors de la ville.
Il se dirigea vers l'arrière et trouva la porte de la cave. Expérimenté au cambriolage, il a vu que ce serait
une entrée facile. Rapidement à l'intérieur, il fit tranquillement le tour de l'appartement. Il n'y avait aucun signe de personne à part la musique de la chambre de Meredith. Rudy ne savait toujours pas ce qu'il voulait faire, alors il est revenu et a parcouru la courte distance jusqu'à son appartement.

Le petit ami d'Amanda, Raffaele est arrivé au bar. Amanda a attrapé le sac qu'il portait pour voir ce qu'il avait. "Génial" sourit-elle en voyant toute la bonne merde qu'il avait. Ils allaient planer ce soir.
Le barman, Patrick a donné à Raffaelle un petit disque de secours. "Amanda a passé une bonne nuit, vous apprécierez celle-ci." Patrick a giflé Amanda sur le cul. "À demain.

Raffaelle avait hâte de ramener la garce à la maison. Fais-la planer, regarde le film de sa nuit dans l'arrière-boutique
pendant qu'il la foutait en l'air. Il regarda Amanda, vous ne penseriez jamais, jamais qu'elle était une putain de pute aussi chaude. Elle ressemblait à la fille américaine moyenne en Europe.

Meredith était allongée dans son lit, la télé allumée, mais elle s'était assoupie. "AGHHHHH" ELLE A CRIS. Elle se réveilla en se retrouvant entourée de plusieurs hommes. "Crie tout ce que tu veux salope, personne ne t'entendra."
Elle reconnut Rudy parmi la demi-douzaine de jeunes hommes noirs qui l'entouraient.
« Rudy, qu'est-ce que tu lui fais, qui sont ces hommes.
« Salope, tu pensais que tu pouvais juste me renvoyer ? Tu es trop bon pour me ramener avec toi.
« NOO, j'étais fatigué, j'avais juste besoin de dormir. Je ne l'ai pas fait.
SMAAACK. Meredith recula devant la gifle sur son visage. « Poubelle allongée.
"Je ne suis pas assez bien pour toi." "Non Rudy ce n'est pas..."
SMAAACK. « Plus de conneries de ta part. »
Rudy la poussa sur le côté et s'allongea sur le lit.
Un couteau a poussé contre son cou. « Suce sa bite, salope anglaise. »
"Soyez bien à ce sujet."
« Non, s'il vous plaît, qu'est-ce que vous allez me faire. Laisse-moi tranquille."
AHHGGG Meredith a crié en sentant le couteau transpercer la peau de son cou et
senti le sang couler.
"Stupide salope, tu n'écoutes pas trop bien, tu comprends l'anglais."
« Suce-le MAINTENANT »

Meredith a pris la bite gonflée de Rudy dans sa bouche.
"Trash Bitch, lève ton cul de salope en l'air."
Rudy regarda le con anglais stupide avec satisfaction.
Allongé sur son lit, la tête appuyée sur son oreiller, il regardait
elle suce sa bite pendant que son homme tient son couteau contre sa gorge.
A genoux, le cul en l'air, un autre voyou frottait sa bite contre sa fente.
« Regardez-moi ! » a crié Rudy. L'homme au couteau lui a tiré la tête par les cheveux.
Rudy sourit à l'Anglaise paniquée. Il fit signe à son homme qui dirigeait son
couteau tranchant comme un rasoir le long de la joue de Meredith coupant une légère entaille.

"S'il te plaît Rudy, s'il te plait ne le fais pas, je ferai ce que tu me diras."
Meredith sentit la lame tranchante contre son cou. "Oh mon Dieu non."
"Faites ce qu'on vous dit et peut-être que nous vous laisserons vivre."

(À suivre)

Articles similaires

Guillaume Potter

Guillaume Potter L'histoire de William Potter est plus difficile à raconter que les précédentes. Peut-être qu'il serait préférable de commencer par son arrestation à New Haven Connecticut en 1662. (Remarque : les procès des sorcières de Salem ont eu lieu en 1692.) Son fils adulte John Porter avait avoué au pasteur de l'église qu'il avait vu son père commettre un acte sexuel avec un veau. Le ministre est allé voir les autorités et leur a dit ce que lui avait dit John. Lorsque les autorités sont allées voir Jean pour entendre son histoire, il a refusé de leur parler. Ils l'ont...

993 Des vues

Likes 0

Maison de l'Enfer

Copyright 2018 par l'auteur. Tous les droits sont réservés. Maison de l'Enfer Par Randy MacAnus Alors que j'étais assis à vérifier mon mur d'écrans, je me suis dit : C'est bien d'être riche. Vous pouvez vous permettre les loisirs les plus délicieux ! J'ai beaucoup de passe-temps, mais mon préféré est de casser des collégiens hétérosexuels et de les transformer en putes pour hommes. Il existe bien sûr des moyens simples de le faire par des « voyous ». Mais j'aime être créatif et élégant dans mes perversions. Maintenant, remarquez qu'il y a beaucoup de jeunes hommes vraiment bons et décents, qui ne...

1K Des vues

Likes 0

Salope

J'ai été gangbangée par 37 hommes dans une sale salle VIP au sommet d'un bar à New York, mon mari m'a emmenée à une fête et est partie avec une autre fille blonde, je me suis assise au bar toute seule quand 15 hommes m'ont approché, ils m'a dit que j'étais très belle et a demandé s'ils pouvaient prendre des photos de moi, j'ai dit ok, mais ils ont dit qu'il y avait trop de monde dans le bar pouvons-nous aller dans une pièce où c'est un peu plus calme, j'ai dit ok, une des les hommes m'ont emmené à l'étage...

810 Des vues

Likes 0

Cela a commencé comme une simple blague (révisé)

Je viens de Madera en Californie, juste votre famille moyenne. Mère, père, frère et moi-même. Ma famille est très proche et ouverte les unes aux autres, mais nous n'avons jamais été nus l'un devant l'autre ni pensé l'un à l'autre de manière sexuelle. Cependant, lorsque nous sortons au magasin ou quelque part, nous demandons «y a-t-il quelque chose que quelqu'un veut de« vierge »» et quand nous sommes devenus assez vieux et que nous allions au magasin de porno local, nous demandions si quelqu'un voulait quelque chose. Habituellement, nous recevions tous du lubrifiant ou des films et nous allions tous dans...

595 Des vues

Likes 0

Un anniversaire d'inceste Chapitre 17

Un malheureux accident m'a longtemps éloigné de l'ordinateur, mais je suis guéri et prêt à reprendre l'écriture. J'espère juste que je suis aussi proche de l'endroit où j'écrivais avant ma disparition brutale. Alors après plus de 8 mois d'absence, l'histoire de Rita et Randy Stevens continue ici, j'espère qu'elle vous plaira. J'ai remué dans mon sommeil, me réveillant quand j'ai senti quelque chose pousser sur ma poitrine encore et encore, au point où j'ai dû régler le problème. Avec des yeux flous, j'ai regardé à travers l'obscurité jusqu'à ce qu'ils s'ajustent suffisamment pour éclaircir l'image devant moi, Rita avec un sourire...

383 Des vues

Likes 0

Survivre à l'aube partie 1

Aujourd'hui a commencé comme tous les autres mercredis de mémoire récente. Je me suis réveillé à 14 heures, je me suis préparé, j'ai laissé sortir les chiens et je suis parti au travail. Je suis arrivé au travail à 15 h 11 comme d'habitude et j'ai traversé le parking en me sentant bien et en profitant d'un peu de soleil. Quand je suis arrivé au sous-sol et que je suis entré dans l'atelier d'entretien ; J'ai entendu mon patron bavarder à propos du reportage local. J'ai commencé mes routines banales standard quand j'ai entendu le tonnerre à l'extérieur. J'ai supposé que ce...

172 Des vues

Likes 0

Le bois

C'était froid. Je me cachais derrière le buisson près du chemin herbeux bordant le bois sombre, c'était ma cinquième nuit d'attente. Souvent, un homme ou un groupe passait devant, mais ce n'était pas pour ça que j'étais là. Ce ne serait pas long - peut-être que ce soir serait ma nuit. Je me suis assis patiemment, impatient d'entendre des pas. J'ai vérifié l'heure... 12 h 54. Ça semblait calme pour une fois. Mais ensuite j'ai entendu le bruit montant de pas légers suivi du craquement de quelques brindilles. Puis je l'ai vue. En bas du chemin à ma droite se trouvait...

138 Des vues

Likes 0

Pilé à l'abri

Je suis un homme de 35 ans qui vit seul dans une cabane isolée dans les bois. Je mesure 6'1 avec des cheveux blonds et des yeux bleus. Je n'ai jamais eu de problème ramener des dames à la maison. Je suis vétérinaire et j'ai un bureau dans la ville. Je fais également du bénévolat dans un refuge pour chiens le week-end. Les propriétaires sauver des chiens et leur trouver des foyers une fois que je les aurai examinés. Certains entrent assez mauvais état donc ils prennent un peu plus de temps à guérir. D'autres sont beaux chiens qui ont simplement...

210 Des vues

Likes 0

La nouvelle vie de Ruby Ch. 15

Les jours passaient ; J'étais à l'écart de toutes les discussions sur ce que me réservait l'avenir. J'étais autorisé à faire tous les achats pour pouvoir gagner du temps à la taverne et au magasin de vidéo. Ils l'ont jugé nécessaire pour ma santé mentale. C'était aussi bon pour les affaires. Je devenais rapidement très populaire en ville et il y avait une suite d'hommes qui gardaient un œil sur où je travaillerais et quand. Ils ont également repris mon entraînement anal afin que mon corps soit prêt et disposé comme il se doit, peu importe ce qu'ils ont décidé. J'étais...

202 Des vues

Likes 0

Dépendance_(0)

Profitez de l'histoire et s'il vous plaît laissez un commentaire. Dépendance Alors Doc, ahh question folle - est-il possible d'être euh, comme, accro à une personne? C'était une question folle et Tom était un peu gêné même de la poser, mais c'était une question qu'il se posait depuis des jours maintenant. Le médecin, en fait un psychologue, était un homme chauve à lunettes dans la cinquantaine, qui avait entendu beaucoup de choses plus folles au cours de ses vingt et quelques années de pratique. Il était conscient que Tom était sérieux et il avait besoin de plus d'informations avant de pouvoir...

210 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.