Terreur dans la tempête de neige -- Résolution

478Report
Terreur dans la tempête de neige -- Résolution

Après être devenu doux dans la belle chatte de Tara, je me suis retiré à contrecœur et me suis blotti à côté d'elle sur la chaise longue.

« Seth, tu crois à l'amour soudain ? demanda Tara.

"Qu'entendez-vous par amour soudain?"

"C'est la seule façon dont je peux l'exprimer. Ce que je ressens pour toi ne peut pas être qualifié de coup de foudre, puisque j'ai passé la majeure partie du dernier semestre à essayer de t'ignorer parce que je ne pensais pas que tu étais assez bien pour moi. Nous avons grandi dans des situations économiques et sociales complètement différentes. Ma famille est riche en argent et mes parents gagnent tous les deux assez d'argent maintenant pour avoir ce manoir, notre personnel, un yacht et tous les autres signes extérieurs de la richesse sans même toucher aux intérêts de leurs investissements et héritages, sans parler du principe. Je pourrais vivre dans un luxe extravagant toute ma vie sans jamais gagner un sou par moi-même.

"Vous, d'un autre côté, vous faites partie de la classe ouvrière inférieure. J'ai jeté un coup d'œil à ce contraste entre nous et je t'ai complètement renvoyé. En fait, j'ai fait tout mon possible pour te rabaisser et être méchant avec toi. Même la nuit dernière, quand tu m'as trouvé dans ma voiture accidentée, j'étais vraiment méchant avec toi alors que tout ce que tu essayais de faire était de m'aider. J'avoue que j'ai même apprécié de savoir que mon attitude vous irritait. C'était mon personnage de garce snob essayant de me convaincre que j'étais meilleur que toi. Après les dernières vingt-quatre heures, tout a complètement changé. Soudain, je pense que je tombe amoureux de toi.

Je suis allongé là, regardant son visage parfait et son corps nu parfait. Je me souvenais de tout de chaque rencontre que nous avions eue, depuis la première fois que je l'avais vue au début du semestre, à travers nos flirts légers pendant les premiers jours où je l'ai connue, le dédain qu'elle m'avait montré après avoir découvert que nous étions différents , la terreur à laquelle nous avions survécu la nuit dernière, les rencontres avec ses parents, jusqu'à ce moment où son jus séchait sur mon visage et mon sexe, et une petite goutte de mon sperme coulait de son ouverture vaginale. J'ai eu du mal à m'exprimer.

« Tara, je ne sais pas quoi dire. Je pense que j'ai toujours voulu t'aimer depuis le moment où je t'ai vu pour la première fois. C'était probablement assez évident pour vous, puisque je n'ai pas vraiment le visage impassible. Quand tu m'as fermé, ça m'a fait très mal, mais, comme je te l'ai déjà dit, c'est du passé. Je n'ai jamais été du genre à vivre dans le passé, et je ne veux pas commencer à le faire maintenant. Juste à cette seconde, je veux me laisser tomber amoureux de toi, mais je ne veux pas être blessé à nouveau. Je vous ai dit à quel point j'étais dévasté l'été dernier lorsque mon ex-petite amie m'a trompé avec un gars que je pensais être un bon ami. Je ne m'attarde plus là-dessus, et je ne te compare certainement pas à elle, car ce serait injuste, et je ne suis pas ce genre de personne. Mais, je dois me demander si ce que nous semblons ressentir tous les deux n'est pas coloré par notre soulagement d'avoir survécu à notre expérience avec Zeke. Si c'est tout ce que c'est, et j'espère que ce n'est pas le cas, ces sentiments s'estomperont. L'un de nous ou les deux voudront avancer seul. Ce sera plus facile pour nous deux si nous ne laissons pas nos sentiments s'emballer trop vite. Je ne veux jamais te faire de mal, mais je vais devoir te demander de nous laisser vivre le moment présent. Je ne peux pas me permettre de te dire que je t'aime en ce moment. S'il vous plaît, Tara, pouvons-nous laisser nos sentiments couler et grandir naturellement ? Peux-tu gérer ça sans me détester ?

Tara m'a souri, puis a failli rire. "Hommes! Maintenant je sais pourquoi mes parents t'aiment tant. Tu es tellement analytique et logique, tout comme mon père. Il ne fait jamais rien sans le disséquer et l'examiner, y réfléchir, formuler un plan de découverte et d'action, puis exécuter son plan méticuleusement. C'est pourquoi il est si bon dans la pratique du droit. Il prend des décisions intelligentes et éclairées sur chaque cas qui lui est présenté. Il rejette ceux qu'il ne pense pas avoir de mérite, puis jette tout son être dans ceux qu'il croit pouvoir gagner. Il n'a jamais perdu une affaire, vous savez. Jamais."

Tara a poursuivi: « À votre manière, vous êtes comme lui. Je l'aime complètement. C'est mon héros, presque un dieu à mes yeux. Je peux juste l'imaginer dire les mêmes choses que vous venez de dire. Je suis d'accord avec toi. Tu as raison. Ce que nous semblons ressentir peut être une sorte d'adrénaline ou quelque chose comme ça. Beaucoup d'entre moi pensent qu'il y a bien plus que cela, mais si nous voulons être fidèles à nous-mêmes, nous devrions simplement prendre cela un jour à la fois. Je n'aime pas ça, mais je comprends que c'est mieux. À tout le moins, cependant, nous aurons toujours aujourd'hui. Si ça ne va jamais plus loin, je peux m'obliger à l'accepter. Je veux que vous sachiez, cependant, que les dernières vingt-quatre heures m'ont changé pour le mieux.

"Comment?" J'ai demandé.

"Tu m'as fait réaliser à quel point j'étais égoïste et immature. Mes parents ne m'ont pas élevé pour être un snob. Ils ont essayé de m'enseigner par l'exemple à être généreux et à accepter les autres. Rappelez-vous ce que je vous ai dit à propos de mon travail bénévole à l'hôpital pour enfants. J'ai vraiment apprécié ça. J'ai appris à apprécier ces enfants pauvres, endommagés et désespérément malades. J'ai appris à voir la beauté et l'amour en eux. Dieu merci, je l'ai fait, car c'est la seule raison pour laquelle j'ai pu voir le bien élémentaire et enfantin du pauvre Merle. Il a donné sa vie pour essayer de me sauver, simplement parce que j'étais gentille avec lui et que je l'écoutais. Ce pauvre bâtard n'avait pas deux centimes à frotter, mais il m'a offert le cadeau le plus gros et le plus précieux que l'on puisse jamais offrir.

« Toi aussi, tu m'as montré de la compassion et de l'amour dont je m'étais presque permis d'oublier l'existence. Vous avez insisté pour me sauver du blizzard, même si j'avais essayé pendant des mois de vous haïr parce que vous faisiez partie de la «classe inférieure». Vous avez essayé de combattre Zeke, sachant très bien que vous alliez perdre. Vous avez essayé de trouver un moyen pour moi d'échapper à son viol et de me sauver la vie. Vous auriez eu de bien meilleures chances de survie si vous m'aviez tourné le dos ou si vous vous étiez joint à lui pour m'humilier et me violer. Mais votre âme est trop pure et pleine d'amour pour vous laisser faire cela. Vous êtes comme mes parents. Vous vous donnez. Tu me protèges même maintenant, en me forçant à ne pas précipiter mes sentiments amoureux pour toi.

«Je vois maintenant que mes sœurs de sororité m'ont presque ruiné. Je les ai laissés devenir des modèles pour moi. Ce sont toutes des princesses superficielles, matérialistes et gâtées. J'ai l'argent pour être accepté par eux, et je leur ai permis de remodeler ma personnalité à leur image. Ils m'ont fait oublier ce qui est vraiment important dans le monde : l'amour, la compassion, le partage et la famille.

« En parlant de famille, dis-je, je dois appeler la mienne. Et nous devons nous nettoyer et nous habiller pour dîner avec le vôtre. À contrecœur, nous nous sommes habillés. Regarder Tara enfiler ses vêtements était presque aussi érotique pour moi que de la regarder les enlever.

"Le dîner est à 19h30", a déclaré Tara. Nous allons nous doucher et nous habiller. Je te retrouve à 18h00 dans la grande salle et tu pourras passer ton coup de fil. Nous allons juste traîner et parler ensuite jusqu'à ce que le dîner soit prêt.

"Ça me va bien," répondis-je.

« Après le dîner, je vous ferai faire le tour complet de la maison. Je vais même vous montrer un moyen d'accéder à mon appartement que vous pouvez utiliser sans que personne ne vous voie, si vous le souhaitez. J'aimerais vraiment répéter ce que nous venons de faire, amoureux ou non.

Évidemment, j'étais d'accord !

A 6 heures précises, Tara m'a trouvé dans la grande salle. J'étais vêtue de l'un de mes nouveaux costumes et elle portait une belle robe de cocktail simple jusqu'aux genoux qui complétait, mais n'affichait pas, son beau corps. En même temps, nous nous sommes regardés et nous nous sommes dit : « Wow, tu es superbe ! Puis nous avons ri. Sara a dit : « Écoute, Seth, ta cravate est assortie à ma robe. Ce Laurent ! Il sait que c'est l'une de mes robes de soirée préférées. Ce n'est pas un hasard si votre cravate est assortie.

"Tu penses qu'il a planifié ça ?"

"Bien sûr qu'il l'a fait. Il fait ça à papa tout le temps. Il découvre ce que maman va porter quand ils sortent, et il choisit la garde-robe de papa pour qu'il soit certain que leurs couleurs vont bien ensemble. C'est un incurable romantique. Suzette m'a dit qu'il pensait que nous formions un beau couple.

"Oh mon Dieu," gémis-je. "Maintenant, le personnel de service planifie mes mouvements avec vous."

« Ouais, tu es à peu près condamné. Quoi qu'il en soit, qu'est-ce que tu vas dire à tes parents ? demanda Tara.

"Je ne pense pas que je veuille leur dire tout ce qui s'est passé hier soir au téléphone. Je leur donnerai juste assez d'informations pour essayer de satisfaire leur curiosité. Je vais essayer de les faire venir ici pour Noël. Je pense qu'ils seront d'accord avec ça, puisque nous n'avons pas de parents vivants autres que l'autre. Noël est une affaire assez simple chez moi. Comme c'est après-demain, je vais essayer de les convaincre de me laisser rester ici jusque-là, si vous pensez que cela conviendra à vos parents.

"C'est définitivement OK", a déclaré Tara. Elle me prit la main et me conduisit dans une petite pièce attenante à la grande pièce où se trouvait un téléphone. "Voulez-vous être seul pour les appeler?"

« Non, j'aimerais que tu restes », ai-je répondu.

« Dois-je garder mes mains pour moi ? Dois-je garder mes vêtements ? demanda Tara.

« Pour le moment, oui. J'ai besoin d'être capable de former des phrases cohérentes, et vous rendriez cela impossible.

Ma mère a répondu à la deuxième sonnerie. « Seth, chéri, tu vas bien ? Nous nous sommes inquiétés pour vous. Un homme a appelé tôt ce matin et nous a dit que vous séjourniez chez un ami, puis son père a appelé et a parlé à votre père et a dit que vous alliez bien, mais nous voulions vraiment entendre votre voix.

"Je vais bien, maman. Ça a été une période vraiment folle depuis que j'ai quitté l'école pour rentrer à la maison hier. La tempête là-haut était bien pire qu'ici. Il y avait un gros carambolage sur l'autoroute, j'ai donc dû rentrer chez moi par toutes les petites routes. Je connaissais mon chemin pour avoir chassé dans les bois là-bas, mais les routes étaient horribles, avec de la neige épaisse et beaucoup de drift. J'ai retrouvé mon amie, Tara, de l'école, coincée au milieu de nulle part. Elle allait bien, mais elle avait dérapé hors de la route et avait détruit sa voiture. Elle voulait appeler ses parents pour qu'ils viennent la chercher, mais son portable n'avait pas de signal, alors je l'ai amenée ici chez elle. Nous ne sommes arrivés que vers 5 heures ce matin. Ses parents m'ont hébergé et m'ont donné à manger. Nous allons dîner dans un instant.

Ma mère a dit : « Seth, M. Hawthorne nous a invités à venir là-bas pour Noël. Était-il sérieux ?

« Ouais, maman, lui et sa femme sont vraiment cool. Ils veulent vraiment que tu viennes. Je les aime vraiment tous les deux, et j'aimerais rester ici pour Noël avec eux, mais seulement si papa et toi venez ici, bien sûr.

"Oh, ton père vient de rentrer du travail", a déclaré maman. "Tom, c'est Seth au téléphone. Il veut que nous allions chez sa petite amie pour Noël. Voulez-vous lui parler ?

"Salut, mon fils", la voix de mon père a résonné dans le téléphone. « Ta mère et moi étions vraiment inquiètes quand nous avons entendu parler des routes sur lesquelles tu étais hier. Un type nommé Lawrence a appelé tôt ce matin et a dit que vous restiez avec le type pour qui il travaille, un type nommé Joshua Hawthorne III. C'est ce grand avocat Hawthorne ? »

« Oui, papa, il est avocat et sa femme est médecin. Ce sont vraiment des gens sympas.

« Et sa fille, c'est ta petite amie ? Tu n'as jamais mentionné une nouvelle petite amie », a déclaré papa.

"Eh bien, je ne suis pas sûr que vous puissiez l'appeler ma petite amie, mais je l'ai rencontrée au début de l'école cette année. Elle est dans l'un de mes cours, et récemment, nous nous sommes rapprochés. Vous n'aurez qu'à la rencontrer. Je sais que tu approuveras, dis-je.

"Oh, ça veut dire qu'elle est mignonne." Je pouvais presque entendre le scintillement dans ses yeux. Je connais assez bien mon père.

« Elle est bien plus que mignonne, papa. C'est la plus belle femme que j'aie jamais vue, à l'exception bien sûr de maman.

Papa a ri. « Seth, je ne sais pas d'où tu tiens ta langue de velours, mais ta mère a entendu ça, et elle rougit. Bon travail, fils.

"Papa," continuai-je, "je veux vraiment que toi et maman rencontriez sa famille. Ce sont vraiment des gens formidables. Très terre-à-terre, très généreux. Notre famille ne s'est jamais associée à des gens riches, mais je sais que vous les aimerez. Voulez-vous venir ici pour Noël ? »

Maman a repris le téléphone. « Seth, s'ils sont riches, je ne sais pas comment on s'intégrerait. Je veux dire, que devrais-je porter ? Que dois-je apporter comme cadeau d'hôtesse ? Je pense que nous serions un peu maladroits.

Tara était penchée près de moi et pouvait entendre les deux côtés de l'appel téléphonique. Elle m'a arraché le téléphone des mains. "Mme. Jonson ? Voici Tara Hawthorne, l'amie de Seth. Mes parents et moi aimerions vraiment que vous soyez nos invités à Noël. J'aime vraiment Seth, et j'aimerais vraiment vous rencontrer tous les deux. Mes parents sont très attachés à Seth, et ils veulent juste que nous nous réunissions tous pour qu'ils puissent rencontrer la famille de l'homme qui m'a sauvé la vie la nuit dernière. Je n'exagère pas quand je dis que je serais mort là-bas dans les bois si votre fils ne m'avait pas aidé. Mes parents tiennent vraiment à rembourser leurs dettes de gentillesse, et ils veulent partager Noël avec vous pour essayer de le montrer. S'il vous plaît, dites que vous viendrez.

"Tara, c'est si gentil de votre part. Dites à vos parents que nous serons là. Mais que doit-on porter ? Comment pouvons-nous y arriver? Et que faut-il apporter ?

Tara a répondu : « Est-ce que vous et votre mari allez être à la maison ce soir ? OK, donnez-moi votre adresse. Lawrence, à qui vous avez déjà parlé, et sa femme Suzette viendront ce soir vers 20h00, si ça vous va. Ils travaillent tous les deux pour ma mère et mon père. Lawrence possédait une boutique pour hommes et sa femme a un grand sens de la mode. Ils vous trouveront de nouvelles tenues et vous les feront livrer demain. Ne vous inquiétez pas des cadeaux. Mes parents et moi ne nous attendrions jamais à ce que vous vous fâchiez avec un préavis aussi court. Et ne vous souciez pas de trouver notre place. Nous enverrons une voiture pour vous chercher. Lawrence et Suzette vous renseigneront sur tous les détails. Mes parents et moi voulons vraiment faire ça. Cela signifierait beaucoup pour nous. Et, s'il vous plaît, ne vous inquiétez de rien. J'étais assise assez près de Seth pour entendre beaucoup de ce que vous et votre mari avez dit au téléphone. Nous ne sommes en fait que des gens ordinaires. Nous sommes peut-être un peu mieux lotis que certains, mais à l'intérieur, nous sommes à peu près comme tout le monde. D'après le peu que j'ai appris sur vous et votre mari, je sais que vous aimerez mes parents et qu'ils vous aimeront. D'ACCORD?"

Ma mère semblait un peu énervée, mais elle a dit : « Bon, d'accord, Tara. C'est assez écrasant pour moi, mais si cela vous rend heureux, vous et vos parents, nous serions ravis de venir pour Noël. On verra Lawrence et Suzette vers 20h.

"Super!" s'exclama Tara. « Seth et moi vous appellerons demain. Au revoir!"

Après que Tara ait raccroché le téléphone, j'ai dit: "Tu n'avais pas à faire ça, tu sais."

"Oui je l'ai fait. Vous n'étiez pas attentif au déjeuner ? Maman et papa ont clairement fait savoir plus tôt aujourd'hui qu'ils voulaient le faire. Ils pensent qu'ils doivent à tes parents de t'avoir mis au monde pour que tu puisses me sauver. Ils paient toujours leurs dettes. De plus, ils vous aiment vraiment. Ils vous admirent. Ils pensent que vous êtes un gars formidable, ce que vous êtes. En plus, ils peuvent voir à quel point j'aime, je veux dire, comme toi, et ils veulent faire ça pour moi aussi. Tu vas devoir apprendre, si tu continues à traîner avec moi, à accepter ce qu'on te donne. Vous avez toujours travaillé très dur pour ce que vous obtenez, ce qui est formidable, et vous devriez toujours continuer à le faire, mais acceptez un cadeau de temps en temps !"

"Tu es une fille incroyable, Tara," dis-je.

« Je devrais certainement l'espérer. Je viens de parents incroyables. S'il vous plaît, Seth, laissez-les apprendre à vous connaître. Je sais comment ils sont. Ce sont des gens très authentiques et aimants. Ils ont toujours voulu un fils, mais maman ne pouvait plus avoir d'enfants après moi. Avoir un jeune homme dans les parages est un grand frisson pour eux deux, je peux le dire.

Nous retournâmes dans la grande salle et nous assîmes sur un canapé. Comme nous étions à peu près exposés en public à tous ceux qui auraient pu passer par là, nous avons résisté à nos impulsions et nous sommes simplement assis là, à parler et à nous tenir la main. Tara a appelé Lawrence et lui a dit ce qu'elle avait promis que lui et Suzette feraient pour mes parents. Il parut très content d'avoir l'occasion de le faire et se dépêcha de parler à sa femme. À l'approche de 19 h 30, nous nous sommes dirigés vers la salle à manger familiale. Nous avons pris les mêmes chaises que nous avions occupées au déjeuner. Les parents de Tara sont arrivés peu de temps après. Je me suis levé, et sa mère m'a étreint et m'a fait un bisou sur la joue. Son père se pencha sur Tara et l'embrassa sur le front. Ils ont ensuite changé de position, afin que sa mère puisse embrasser la joue de Tara pendant que son père me serrait chaleureusement la main et m'attirait dans un bref "câlin".

"C'est vraiment bon de te revoir, mon fils", a-t-il dit alors que nous prenions tous place.

"Merci Monsieur. Je suis honoré d'être ici », ai-je dit.

La mère de Tara a demandé : « As-tu appelé tes parents ?

Avant que je puisse répondre, Tara m'a interrompu avec enthousiasme. « Ils viennent ici pour Noël ! N'est-ce pas génial ? »

Sa mère a dit : « Tara, s'il te plaît, laisse-le répondre par lui-même. Seth, dis-moi tout sur l'appel.

"Eh bien, Dr Hawthorne...," commençai-je.

Le père de Tara l'a interrompu cette fois. « Seth, une règle de base. S'il vous plaît, ne nous appelez pas monsieur ou madame, ou M. et Dr. Nous sommes Joshua et Amanda pour vous. Ma femme et moi avons beaucoup parlé de vous depuis que nous vous avons rencontré ce matin, et nous vous aimons beaucoup tous les deux. Nous voulons que vous nous traitiez comme des amis, et nous espérons que vous nous laisserez mériter ce titre.

"Josh," dit Amanda, "tu es aussi mauvais que Tara avec les interruptions. Seth, continuez, s'il vous plaît.

"J'ai appelé mes parents à 18h ce soir. Je ne leur ai pas dit grand-chose de ce qui s'était passé entre Tara et moi la nuit dernière. Je préfère le faire en personne. J'ai juste dit que les routes étaient horribles, j'ai trouvé Tara dans sa voiture accidentée, et je l'ai amenée ici. Je leur ai dit que nous n'étions arrivés que vers 5 heures du matin et que vous m'aviez installé dans la chambre d'amis. J'ai dit que nous avions déjeuné ensemble et que nous allions dîner aussi. Ils ont dit que Lawrence et M. Hawthorne, je veux dire Joshua, les avaient appelés pour les assurer que j'étais en sécurité et que votre mari m'avait invité à rester pour Noël et que vous vouliez qu'ils viennent aussi. Ma mère était vraiment soucieuse de vous imposer et de s'intégrer à vous. C'est alors que Tara a pris le téléphone et a parlé à ma mère.

"Oui, maman," dit Tara. "Elle avait l'air vraiment gentille au téléphone, mais elle était vraiment réticente à venir ici avec les" gens riches ". J'ai essayé de lui assurer que nous étions vraiment des gens OK et que toi et papa vouliez juste les rencontrer pour leur dire merci pour ce que Seth a fait pour moi la nuit dernière. Elle m'a demandé quoi porter, quoi apporter et comment venir ici. Je lui ai dit que nous ne voulions pas qu'ils apportent quoi que ce soit. En ce qui concerne les vêtements, je lui ai dit que nous allions faire venir Lawrence et Suzette ce soir, prendre leurs mesures et leur apporter de nouvelles tenues demain. J'ai aussi dit que nous enverrions une voiture pour les chercher à Noël. Je pense que je l'ai en quelque sorte époustouflée, mais elle a finalement accepté.

"Bien joué, ma chérie", a déclaré Joshua. "C'est bon de voir que tes copines de lycée riches ne t'ont pas complètement ruiné."

"Papa, ils l'ont presque fait. Seth et moi en avons parlé cet après-midi. Aussi horrible qu'ait été la nuit dernière, ça m'a rappelé ce que vous avez toujours essayé de m'apprendre. Les gens ont besoin de se donner pour aider les autres. Quoi que vous ayez, vous devez le partager avec les autres. Le pauvre Merle a fait ça pour moi, juste parce que j'étais gentille avec lui. Il n'avait rien à donner que sa vie, alors il a donné ça. Seth aurait pu finir par payer le même prix, puisqu'il a choisi de faire pour moi ce qu'il pensait être juste, même si j'avais été horrible avec lui. Mes amis d'université n'obtiendraient jamais cela. Je voulais m'intégrer à eux, alors j'ai tourné le dos à cet enseignement moral de base que vous avez essayé de m'inculquer. Je suis devenue une riche salope vaniteuse et mesquine. J'ai tellement honte, mais maintenant je me souviens de la différence entre le bien et le mal.

Le premier plat de notre dîner gastronomique est arrivé. La conversation à table s'est tournée vers l'université et ce que nous voulions faire après avoir obtenu notre diplôme. Tara se penchait vers l'école de médecine, afin qu'elle puisse travailler avec des enfants ayant des besoins spéciaux en tant que pédiatre, chirurgien pédiatrique ou oncologue pédiatrique. J'ai dit que je voulais poursuivre ma double majeure dans les études supérieures, dans l'espoir d'obtenir un MBA et une maîtrise en génie électronique. Comme j'ai toujours aimé les voitures, j'avais pour objectif de décrocher un emploi dans l'industrie automobile. Après cela, c'était surtout de petites discussions.

Alors que nous terminions le désert, le père de Tara a déclaré: «Seth, si vous continuez à obtenir des notes comme vous l'avez fait jusqu'à présent, vous pourrez peut-être obtenir une bourse complète dans une bonne université. Mais vous devez d'abord terminer vos études de premier cycle. Je sais que vous travaillez dans ce garage et gagnez assez d'argent pour ce type de travail, étant donné que vous n'avez aucune certification ou formation formelle. Vous êtes évidemment un très bon mécanicien et technicien automobile, ou votre employeur ne pourrait jamais se permettre de vous payer ce qu'il fait. Est-ce le travail que vous envisagez de reprendre au cours des étés ? »

"C'est mon plan à ce stade. Je devrai peut-être prendre un semestre de congé à un moment donné pour travailler à temps plein afin que mes prêts étudiants ne deviennent pas complètement incontrôlables. J'en ai déjà parlé à mon patron, et il m'assure que je peux travailler autant d'heures que je peux supporter. Il me paie très bien. Je l'aide avec ses livres et je sais qu'il me paie un pourcentage beaucoup plus élevé de la facturation que je génère qu'il n'a jamais payé quelqu'un d'autre. En fait, il ne fait pas beaucoup de profit sur le travail que je fais. Il dit qu'il s'en fout. Lui et mon père ont servi ensemble au Vietnam, et il prétend que mon père lui a sauvé la vie. Il dit qu'il est fier d'avoir le fils de son copain héros de guerre qui travaille pour lui.

"Votre patron a l'air d'être un homme bien, fils", a déclaré Joshua. "Celui qui comprend les dettes qu'il doit et l'importance de les payer. C'est à peu près celle de ma femme et ma philosophie de vie aussi. Vous allez devoir faire une sorte de stage ou de stage pour terminer vos études de premier cycle. As-tu compris ce que tu vas faire ?"

J'ai dit: «J'ai fait quelques recherches et mes conseillers pédagogiques travaillent à me trouver des contacts. C'est l'une des raisons pour lesquelles je devrai peut-être prendre un semestre de congé pour travailler au garage. Je devrai encore payer les frais de scolarité et mes frais de subsistance, et la plupart de ces stages ne paient pas autant que je gagne au garage.

"Très bien maintenant, Seth, écoutez-moi", a déclaré Joshua. "D'après mes enquêtes précédentes à votre sujet, j'étais au courant de votre intérêt pour une carrière liée à l'automobile. J'ai encore travaillé au téléphone cet après-midi. L'un des clients réguliers de mon entreprise est propriétaire d'une équipe NASCAR. Comme vous le savez peut-être, ce type de voiture ne peut pas utiliser beaucoup d'équipements électroniques en voiture, mais certaines équipes deviennent très sophistiquées avec leur utilisation de l'électronique dans leurs ateliers. Son atelier de recherche et développement de moteurs est situé à environ cinquante miles d'ici, et il a le sentiment qu'ils prennent du retard dans le développement et l'utilisation des médias électroniques pour les tests, la modélisation et ce genre de choses. J'ai demandé à l'un de mes collaborateurs de rédiger un CV pour vous sur la base des recherches que je vous ai dit avoir effectuées, avec votre relevé de notes, et je le lui ai envoyé par e-mail cet après-midi. Il aimerait vous parler d'un emploi d'été et éventuellement d'un stage le moment venu. Il vous paierait un salaire plus élevé que celui que vous gagnez au garage pour commencer, avec des augmentations au fur et à mesure que vous faites vos preuves. Je me rends compte que tout cela est très soudain, mais si tu veux, tu peux l'appeler demain et le voir avant de devoir retourner à l'école.

Je suis resté assis là, abasourdi. Finalement, j'ai dit : « Ça sonne bien. Merci! Mais pourquoi fais-tu ça pour moi, Joshua ?

Joshua parut intrigué par ma question. "Pourquoi? Pourquoi ne le ferais-je pas ? Je te dois la vie de ma fille. Je t'aime bien. Vous avez le potentiel et l'éthique de travail pour aller très loin dans cette vie. Vous êtes évidemment très analytique et axé sur les objectifs. De plus, je n'ai rien fait d'autre que passer quelques appels téléphoniques et demander à quelqu'un de rédiger un CV fantôme, ce que vous auriez pu faire vous-même. Vous devez toujours passer un entretien pour le poste et y jouer. Vous aviez juste besoin d'un contact.

"Cela pourrait être une excellente opportunité pour vous, Seth", a déclaré Amanda.

"Demain, c'est le réveillon de Noël", ai-je dit à Joshua. Est-ce que ce type sera dans son bureau demain ?

« Il faudra l'appeler chez lui. Il attend votre appel à 11h. Je vous donnerai plus d'informations sur lui et son équipe demain après le petit-déjeuner. Vous pouvez l'appeler depuis mon bureau », a déclaré Joshua.

J'ai répondu: "Je ne sais pas comment vous rembourser."

"Fils, tu m'as payé d'avance. Vous m'avez déjà payé intégralement pour toutes les faveurs que ma femme et moi pourrions faire pour vous ou pour tous les cadeaux que vous pourriez recevoir de nous. Et tu devrais savoir, je sais que Tara est folle de toi.

"Papa!" s'exclama Tara. "Pourquoi dirais-tu ça?"

« Allez chérie, tu penses vraiment que je suis si aveugle ? Vous avez déjà ramené des gars à la maison, mais vous ne les avez jamais regardés comme vous le faites avec Seth. Souviens-toi, je te connais plutôt bien. Je t'ai aidé à te créer et je t'ai connu toute ta vie.

"Maintenant, Seth, je veux que vous compreniez que ce contact que je vous donne a très peu à voir avec les sentiments que vous et Tara pouvez ou non avoir l'un envers l'autre. Cela a tout à voir avec les sentiments que ma femme et moi avons envers vous. Si toi et Tara décidez de continuer votre relation, je serais très heureux. Sinon, cela ne change rien à la dette qu'Amanda et moi vous devons. Tu sembles être le genre de jeune homme que n'importe quel parent serait fier d'avoir comme fils. Vous avez juste besoin d'une pause. J'essaie de te le donner.

« Maintenant, pourquoi ne courriez-vous pas tous les deux et passez une bonne soirée. Ma femme et moi sommes tous les deux assez fatigués et nous n'avons pas passé beaucoup de temps ensemble au cours de la dernière journée, et encore moins dormir selon un horaire civilisé. Nous vous verrons au petit-déjeuner vers 8 heures demain matin. Portez n'importe quoi. Je serai en jeans et mon vieux sweat-shirt de fraternité.

Amanda éclata de rire. "J'ai dit à Lawrence de jeter ce truc mangé par les mites il y a des années !"

"Oui mon cher, je sais que tu l'as fait. Trois moments différents. Mais Lawrence est mon ami, et il sait à quel point ce vieux chiffon compte pour moi, puisque je le portais quand je t'ai rencontré pour la première fois. Il m'a toujours demandé si c'était bon de s'en débarrasser, et j'ai toujours dit non. Quoi qu'il en soit, Seth, porte juste ce que tu veux. Un jean et un t-shirt ou quoi que ce soit dans lequel vous vous sentirez à l'aise. Notre «code vestimentaire» est pour les invités. J'aimerais que tu te sentes plus comme une famille. Je pense que je peux parler au nom de ma femme quand je dis que nous aimerions que vous nous voyiez comme votre tante et votre oncle préférés ou comme des parents de remplacement.

"Absolument", a déclaré Amanda. "Vous avez probablement une bonne mère et un père, et nous ne voudrions jamais interférer avec cette relation, mais j'ai l'impression que vous êtes le fils que je ne pourrais jamais avoir, et vous avez évidemment complètement charmé Josh!"

"Maman s'il te plaît!" Tara gloussa. « Tu fais rougir ce pauvre Seth. Et tu dis que je peux venir fort ! Maintenant je sais d'où je l'ai eu. Allez, Seth, sortons d'ici avant qu'ils ne commencent à planifier une nouvelle cérémonie de baptême pour toi !"

« À demain matin, les amis », ai-je crié par-dessus mon épaule, tandis que Tara me traînait pratiquement hors de la salle à manger.

"Laissez-moi vous montrer un peu plus de la maison", a déclaré Tara lorsque nous étions hors de portée de voix de la salle à manger. "Je pense que tu vas aimer mon petit "appartement". Je vais aussi te montrer comment aller de ta chambre à la mienne sans que personne ne te voie."

Nous sommes allés à la zone de loisirs. À côté de la salle de théâtre, que j'avais déjà vue, se trouvait une pièce avec un billard et un bar. Derrière le bar se trouvait une porte. « Cette partie de la maison a été entièrement refaite il y a une dizaine d'années. Cette porte conduisait aux quartiers des domestiques, avant que nous construisions les maisons de ville. Maintenant, cette porte n'est jamais utilisée. Suis-moi."

Nous passâmes la porte dans un couloir manifestement désaffecté qui menait à une petite cage d'escalier. Au sommet de l'escalier se trouvait un couloir. Tara a déclaré: «La pièce avec la table de billard était la cuisine du domestique, et ces pièces ici étaient leurs chambres. Lorsque nous avons ajouté la piscine intérieure, nous avons démoli les anciens quartiers des domestiques et érigé un nouveau mur qui forme maintenant le mur arrière solide de l'enceinte de la piscine à deux étages. Comme cet ancien mur avec les portes est structurel, il était plus simple de le laisser en place et de lui faire face avec une nouvelle maçonnerie côté abri de piscine. Les seules pièces qui n'ont pas été démolies se trouvaient à chaque extrémité de cette salle. La porte à l'extrémité droite du hall mène à une pièce qui sert maintenant de rangement pour le linge des suites d'invités. Votre chambre est juste de l'autre côté du couloir. La porte à l'extrémité gauche du couloir était autrefois celle de la chambre de ma nounou, qui est maintenant mon débarras. Il a une porte qui se connecte à ma chambre.

« Tout le personnel quitte la maison principale à 22h et ne revient pas avant 6h. La seule façon pour eux d'être dans la maison principale entre ces heures est que maman, papa ou moi les appelions. Nous pouvons faire des « raids nocturnes » entre nos chambres et personne ne le saura. Maintenant, laissez-moi vous montrer ma place.

Nous avons ouvert la porte et sommes entrés dans une pièce bordée d'étagères et de tringles à vêtements. Tara a gardé ses bagages, ses vêtements hors saison et une variété de boîtes de vieux livres et d'autres bric-à-brac ici. Quel rat de meute ! La porte de cette pièce s'ouvrait sur son dressing. De là, nous étions dans sa chambre. C'était en fait assez "fille", décoré avec beaucoup de rose, d'énormes vieux animaux en peluche et une collection de photos, de rubans et de trophées de ses premières années d'adolescence quand elle sautait à cheval. Il y avait aussi un lit king-size.

La pièce à côté était son salon. Il y avait un canapé, un immense centre de divertissement, des consoles de jeux vidéo, son bureau avec un ordinateur et des étagères, et une minuscule kitchenette avec un petit évier, des armoires et un petit réfrigérateur. A côté se trouvait une autre porte. "C'est ma salle de bain", a déclaré Tara. « Je peux vous montrer ça une autre fois. Nous devrions probablement retourner à la maison principale avant que quelqu'un ne se demande où nous sommes allés.

Quand nous sommes revenus dans la salle avec la table de billard, Tara m'a demandé de jouer à un jeu. "J'étais assez bon avec une queue de billard au lycée", ai-je dit. La vérité était que je n'avais pas perdu un match au cours de mes années junior et senior, et sur la centaine de matchs auxquels j'ai joué en première année à l'université, je n'en avais perdu que deux, mais je n'étais pas sur le point de me vanter.

Tara a déclaré: "J'en ai joué et je connais les bases, mais allez-y doucement avec moi. Elle m'a laissé casser et j'ai coulé trois balles d'affilée, puis j'ai raté un coup de banque combiné. Quand Tara a pris son tour, elle a couru la table en un rien de temps. "Désolé, Seth," rit-elle. "Je suppose que le fait d'avoir une table dans ma maison et un père passionné de billard a aidé mon jeu. Jouons encore."

Cette fois, j'ai dépoussiéré mon "A-game" et j'ai réussi de bons coups, en jouant de manière agressive et en mettant en place une bonne défense. J'aimerais pouvoir dire que regarder Tara penchée sur la table dans cette robe m'a distrait, mais la vérité est qu'elle a joué un peu mieux que moi et a finalement gagné. Au lieu de la poignée de main traditionnelle après le match, cependant, Tara m'a donné un long baiser passionné. Puis elle a dit : « Nous devrions aller au lit. Allons voir si mes parents sont toujours debout pour que nous puissions dire bonsoir.

Nous nous sommes dirigés vers l'aile de ses parents. Joshua était dans son bureau au téléphone, vêtu d'un peignoir et de pantoufles. Quand il nous a vus à la porte, il a mis l'appel en attente et s'est approché de nous.

“Your daughter is a pool shark, Joshua,” I said, smiling.

“Oh, she pulled her ‘I know some of the basics’ routine on you, did she? I guess I should have warned you. I’m a pretty good pool player myself, but she can beat me about half the time. Maybe you and I can shoot a couple of games tomorrow, son.”

“I’d like that, Joshua. We just came to say goodnight. I’m still a little tired from last night, so I’m going to bed. Is Amanda still up?”

“She’s in the room across the hall watching some stupid sit-com. I was actually glad for this phone call, since it gave me an excuse to get away from it. But I’d better get back to the call. Goodnight, you two.” He kissed Tara on the forehead and shook my hand warmly.

We went into the TV room and said goodnight to Tara’s Mom. Again, she hugged me and kissed my cheek. While we were still in the room, Tara made a point to ask me if I could find my way to my room, and I said I could. We walked out of the room together. When we got to the stairway that led to the guest rooms, Tara pulled me close for a goodnight kiss. It was friendly, but not hot. In other words, it was for the benefit of her folks and any staff who might see or hear. While we embraced, she whispered, “Come to my room about 10:15. Just walk in. I’ll be waiting.” She walked away toward her stairwell, and I went up mine.

When I got to my room, I changed into pajamas and hung up my suit and tie. I tried playing solitaire to pass the time until it was safe to go to Tara’s, but I couldn’t get her out of my head. I was still a little shaken by the events that had brought us together, and the memory of our love-making next to the pool this afternoon had me wondering what pleasure lay ahead of me at the other end of that dark hallway. The minutes dragged by, but finally I crept out of my room and made my way to hers.

I came out of her closet into her bedroom, but she wasn’t there. I went into her living room, but she wasn’t there either. Then I saw that her bathroom door was partially open. I walked to the door, but didn’t look in. “Tara?” J'ai chuchoté.

“Come in, Seth,” she said.

There she was, in her tub, surrounded by a mound of bubbles. Her long blond hair was pinned up in a loose bun on top of her head. “Care to join me?” dit-elle.

It sounded pretty good to me, so I stripped off my pj’s and climbed into the tub facing her. She bent her knees to give me room and leaned forward to kiss me. “Are you really as tired as you told Daddy you are?”

"Pourquoi?" J'ai demandé. “Do you plan to keep me up for awhile?”

“From what I just saw, you already are up,” Tara said, giving me a sultry grin, “and I plan to keep you that way as long as possible this evening. Afternoon sex is great, but it just makes me hornier in the evening.”

“I know what you mean,” I said, wiping the bubbles away so that I could look at her beautiful breasts. I took a wash-mitt and, working mostly by feel, began to slowly wash the entire front of her body. She did the same for me. By the time she was done, I was sure that my cock and balls had never been cleaner.

Tara said, “Turn around so I can wash your back.” I happily complied, and then returned the favor, washing her long, slender back and her tight, sexy ass. Then we got out of the tub and dried each other thoroughly.

“Come to bed, baby,” Tara whispered, turning and walking out of the bathroom. She turned down the covers, revealing a set of burgundy silk sheets. She climbed up on the bed, her firm C-cup breasts swaying only slightly, and with her succulent ass turned toward me, picked up the alarm clock on her nightstand. “I’m setting the alarm for 5:30am. That should give you plenty of time to get back to your room before anyone is moving around the house. Now get over here and screw me silly. Do you have any idea how tough it’s been on me keeping my hands and mouth off of you this afternoon and evening? God, I’ve been going crazy ever since we got dressed this afternoon!”

I got into bed with her and kissed her. Bathing with her had made me so hot for her that I could have just fucked her like an animal, but I forced myself to control my impulses. I lay next to her and held her close, kissing her, caressing her, fondling her breasts, flat belly, and buttocks. I had been with some good-looking girls in my time, but Tara was almost painfully beautiful. I just wanted to worship this blond goddess with my lips, tongue, and fingers.

Again, Tara was the aggressor. After I had cuddled, caressed, and kissed her all over for awhile, she suddenly pushed me over onto my back. She said, “Remember this afternoon when I said I didn’t want your first time cumming with me to be in my mouth?”

“Yes,” I said breathlessly.

“Well,” she whispered with a huge grin on her face, “this won’t be your first time cumming with me.” With that, she started kissing her way slowly down my body. She licked and sucked my nipples, gave little love bites to my abs, and then took hold of my pulsing hard-on with her delicate fingers. Agonizingly slowly, she moved her face closer and closer to my manhood, licking her lips sensuously. When her mouth was about an inch from my mushroom, she looked at me, gazing deep into my eyes. She smiled and said, “I hope you enjoy this as much as I think I will.” Her pink tongue slowly extended from her lips and flicked at the drop of pre-cum on my cock. “Mmmmmm!” was all she said. Her tongue bathed my hot member, first moistening the tip, then working up and down my shaft, making everything glisten with her saliva. Then she went to work on me, slowly engulfing me in her talented mouth. She went slowly, then quickly, then slowly again, giving me the most amazing blowjob I had ever had. She worked me into her throat, swallowing for a moment or two, and then released me so she could suck a testicle into her mouth. Every few seconds, she changed her technique and rhythm, so I never knew what would happen next. The sensations were unbelievable. I would have been happy to have her continue this until daybreak, but soon I realized that I was going to explode.

“Tara, baby, I’m going to cum!”

Pausing for just a second, she smiled at me and said, “I know. Let go, honey, let go.”

Gently, she massaged my balls with one hand, stroked the base of my shaft with the other, and held me tight with her lips, stroking the underside of my shaft with her tongue, and swallowing. Through spurt after spurt of my exploding cock, she swallowed every droplet, making contented moaning sounds. When I finally stopped shooting, she stroked my shaft and sucked hard, as though she wanted to be sure she had coaxed every bit of my cum from me. Then, she released me, licked her lips, swallowed one last time, and said quietly, “I loved that.”

She moved up and lay down next to me. “After the way you made me feel when you made love to me this afternoon, Seth, I had to start our first night together that way. I hope you liked it.”

“Liked it? Êtes-vous fou? That was the most amazing thing I have ever felt! No one has ever made me cum that hard. But now it’s your turn to cum.”

Hearing this, Tara rolled partway onto me and began to kiss me passionately. I went to work on her one breast, caressing it, feeling its fullness, fondling the nipple until it was erect. I pulled her over me and, grabbing her hips, positioned her so she was straddling my chest. With one hand, I teased her other nipple to hardness, while playing with her pussy with the other hand. I lifted her by her ass and drew her toward me until her baby-smooth crotch was poised over my mouth. Looking up at her, I smiled as I lowered her glistening lips to mine. She tasted better than any girl I had ever been with – an intoxicating blend of musk and sweetness that made me crazy with passion. Mimicking the way she had orally pleasured me, I threw everything I had at her, licking her outer and inner labia hard, then gently, curling my tongue to enter her, fingering, licking, kissing, and sucking everything, sometimes fast, sometimes slow, sometimes forcefully, sometimes gently, until she was drowning me in nectar. She was writhing and moaning, panting like a marathon runner at the end of the race. Even when she started grunting, “Enough, enough, I can’t take any more,” I kept going. After her third orgasm, she finally pushed herself away from my mouth.

“Good God, Seth, I’m going to pass out! You have to let me rest!” elle a pleuré. She dragged herself down until she was sitting on my thighs, safely out of my reach. “Shit, Seth, my clit is almost sore! Were you trying to kill me?” elle a ri.

“Not at all, baby,” I replied. “I just wanted you to feel sensations as intense as the ones you gave me. That’s how well you pleasured me. I was just following your family’s example and re-paying my debt.”

“Paid in full, with interest,” she sighed, as she stretched her body out on mine. We kissed and held each other for a while, tasting our juices on each other’s face and tongue. Finally, Tara raised herself up on her hands and looked at me, a devilish smirk on her face. “I think I’ve recovered enough to go forward with the night’s activities,” she said. She reached behind her and found my rock-hard erection. “It seems like you’re ready too.”

She pushed herself up onto her knees and worked herself down my body until she could point my cock at the entrance to her womanhood. “Lie back and let me do all the work,” she said, as she rubbed my mushroom against her, lubricating it with her juices. Slowly, she settled herself down. We both watched, fascinated, as I disappeared into her. When she had taken all of me, she relaxed. Almost in unison, we both said, “Oh my God, that’s good.” Stupid as it may sound, we both started to giggle, then laugh. The sillier we got, the more we moved. Finally, she said, “I never thought I would lose it laughing while fucking a guy!”

I said, “It’s a first for me too, but the movement feels pretty damn good.”

Tara took a deep breath, trying to get herself under control, and then said, “You’ve got that right. But let’s see how much better we can make it feel.”

She started to move up and down on me, slowly at first, almost pulling off me at the top of the stroke, and then grinding herself against me at the bottom. She started varying her movements, left and right, forward and back, sometimes rotating her pelvis as she fucked herself with me. Gradually, her pace increased. When she leaned back, I played with her clit or rolled her nipples with my fingers. When she leaned forward, I would lick and suck on her beautiful tits or kiss her lovely face. I was in heaven, and she seemed to be there, too. Everything about her was incredible. Her skin was exquisite, her long blond hair shone in the dim light of the room, her gorgeous tits with their tiny, hard nipples were perfect, the sight of her tight body sliding up and down on my manhood was wonderful to see, and the pulsing, wave-form sensations of her pussy muscles tightening and relaxing on my penis were awesome. Slowly, we found our way to a glorious shared orgasm.

Tara slowly moved herself off my softening cock and lay next to me. We kissed and cuddled, completely spent but very much satisfied. As I felt myself drifting off to sleep, I heard Tara whisper, “I love you, Seth.”

I awoke around 5am. I looked at Tara, still sleeping peacefully next to me. Although she was obviously still asleep, her relaxed face still bore a slight smile. I spent a minute just studying her facial features. Then, being careful not to disturb her, I carefully pulled the covers off her so I could gaze at her incredible body. The longer I looked at her, the more I wanted her. Moving carefully, I positioned myself at the foot of the bed, and gently spread her legs apart. Using the most delicate movements I could, I began to lick and kiss her sex. Gradually, she began to respond. Her clit began to wake up, and moisture other than my saliva started to appear. I could hear gentle sighs, then quiet moans, and then her sleepy voice whispering, “Darling, what are you doing?”

“I don’t like the sound of an alarm clock, so I thought I would lick you awake,” I said.

“Oh my God, you’re amazing! Make love to me, Seth. I want you inside me,” Tara breathed.

I re-positioned myself so I could begin to feed my erection into her wet, willing pussy. We made gentle love in the dim light of the pre-dawn.She said nothing, but her beautiful smile didn’t fade as I got dressed and made my way back to my room. When we were done, I kissed her. “I heard what you said when we were going to sleep, honey. I love you too.”

She said nothing, but her beautiful smile didn’t fade as I got dressed and made my way back to my room.

Articles similaires

Brianne

Elle était toujours aussi belle aujourd'hui. Elle portait une jupe bleue, elle était assez courte, et un t-shirt vert. Elle était assez petite elle-même, seulement environ 5'4 . Elle avait des cheveux mi-longs, bruns, légèrement bouclés, qui lui arrivaient jusqu'à l'épaule. Ses seins étaient de taille moyenne, probablement un bonnet C. Elle avait aussi une belle crosse, elle était légèrement large sur sa petite carrure. Ses yeux étaient étonnamment verts et son sourire était toujours aimable et chaleureux. J'avais le béguin pour elle depuis aussi longtemps que je me souvienne, depuis le retour à l'école primaire. Elle s'appelait Brianne. Je l'ai...

1.6K Des vues

Likes 0

Grand-père Joe

C'est une histoire sur moi et mon grand-père. Mon grand-père Joe était dans la soixantaine, chauve, grand et avait un gros corps d'ours. Il était vraiment fort. Il était aussi très poilu. J'étais un joufflu de 16 ans. Gros cul et seins pendu. J'étais un garçon glabre et lisse. J'avais une petite bite. Je n'avais aucune connaissance du sexe ou quoi que ce soit. Je ne me suis même jamais masturbé, la seule fois où je suis venu, c'était pendant les rêves humides. Un jour, ma famille m'a dit d'aller rester avec Joe. Joe vieillissait et avait besoin d'aide à la...

1.8K Des vues

Likes 0

Mon collègue de bureau sexy - III

Je ne pouvais pas sortir Vathsala de mon esprit. Elle n'était pas une reine de beauté comme je l'ai mentionné plus tôt, mais elle était définitivement attirante et sexy. Maintenant que j'ai eu deux rencontres avec elle, toutes très érotiques et sensuelles, elle occupait totalement mon monde. Et elle me devait ce qu'elle avait la dernière fois quand j'étais coincé sous sa table et je ne l'ai pas oublié. Vathsala m'a évité pendant les jours qui ont suivi cet incident, et j'étais plutôt contrarié par tout le problème. « Qu'est-ce que je lui ai fait de mal ? » Je me suis toujours demandé...

1.6K Des vues

Likes 0

Sœurs, filles, nièces et épouses !

Tout cela s'est passé il y a longtemps. J'étais au travail et je faisais ce que j'ai encore beaucoup de plaisir à faire ....... non ! pas que...... bien que bien sûr je m'engage toujours dans cette activité particulière quand la vraie chose n'est pas disponible comme la plupart des adultes le font, je devrais l'imaginer ! Non, j'observais les femmes au bureau avec qui j'ai eu le plaisir de travailler et je les imaginais engagées dans le genre de choses sur lesquelles on fantasme tous de temps en temps !. J'ai déjà mentionné cela dans d'autres histoires, mais j'ai toujours...

1.6K Des vues

Likes 0

La grande guerre 3033 partie 2

Quand Jack venait de terminer sur le champ de tir quand Jack, comment pouvez-vous tirer avec cette arme, tous ceux qui ont tiré avec cette arme ont été brûlés de l'intérieur vers l'intérieur ou ils ont juste été tués. Jack a maintenant remarqué qu'il avait été découvert et a juste dit J'ai ramassé les armes et j'ai juste commencé à tirer. Pourquoi est-ce que quelque chose ne va pas. Jack a demandé. John était maintenant au téléphone pour dire au président qu'ils avaient trouvé l'un des deux Umbra et qu'il ne sait pas ce qu'il est. OK, merci pour...

1.5K Des vues

Likes 0

Leur monde partie 3

Je ne sais toujours pas combien d'heures j'ai passé à l'intérieur de ce terrible hangar de stockage en aluminium, ligoté comme un porc... . Qu'avais-je fait de mal ? Qu'avais-je fait pour mériter cette torture inhumaine ? C'était le pire. Je n'avais rien fait de mal. Tout ce que j'ai fait, c'est aider ma femme Monica et son amant Randy à se préparer pour une fête à laquelle ils allaient. Puis, alors qu'ils étaient presque prêts à partir, Randy a commencé à me gifler comme une poupée de chiffon, sans aucune raison. J'avais été parfaitement respectueux envers lui et ma femme...

1.5K Des vues

Likes 0

Attraction interdite 2 (révisée)

Deux ans s'étaient écoulés depuis que M. Connor et moi avons « porté notre relation à un nouveau niveau ». Il était également prudent de dire que nous avions des relations sexuelles dans presque toutes les pièces de l'école... Et ce n'est pas une exagération. Notre situation était assez compliquée. Tim et moi (il détestait quand je l'appelais M. C si nous n'avions pas de relations sexuelles) passions tellement de temps ensemble, mais nous n'étions pas petit-ami et petite-amie... mais en même temps nous l'étions. Je ne sais pas comment vous appelleriez notre relation. Peut-être des amis avec des avantages ou juste son...

1.5K Des vues

Likes 0

Foxy Knoxy -3 L'épreuve de Meredith commence

Avant : Foxy Knoxy Avant : Foxy Knoxy II (Foxy Knoxy – Les étudiantes étrangères Amanda et Meredith se battent dans leur appartement d'une petite ville italienne. Amanda se rend au bar où elle se rend dans l'arrière-salle pour divertir trois hommes un peu rudes. Fini les hommes Amanda attend au bar son petit ami. Meredith sort pour s'envoyer en l'air et trouve Rudy, un immigrant d'Afrique qui est mécontent de Meredith) Maintenant, c'est plus comme ça. Meredith pouvait sentir le gros renflement du pantalon de Rudy avec son pied. Rudy a souri et a cessé de parler alors que Meredith...

1.8K Des vues

Likes 0

Jument Monté

JoJo est une belle femme musulmane de 36 ans, séparée de son mari depuis un an. Elle est l'amie d'un partenaire commercial du Moyen-Orient. Elle m'a invité à venir chez elle. Elle est arrivée à la maison en même temps que j'arrivais, nous nous sommes salués, sur ce, elle tourne rapidement les talons, et se dirige vers la porte arrière de la maison. Je regarde son cul dans ce jean moulant. Je devais atteindre et ajuster ma bite dans mon pantalon. Je suis mal à l'aise avec ma bite dure dans son alignement actuel. Je gémis intérieurement, imaginant ce que je...

1.7K Des vues

Likes 0

Comment casser votre gosse Ch. 1

La relation de Tyrone et Emma a commencé en ligne. Ils se sont rencontrés sur un site d'avatar et étaient tous les deux très friands d'idées coquines. Une relation a rapidement commencé, mais elle n'a jamais été stable. Quelques semaines après le début de la relation, Emma s'est enfuie. Pourquoi? Était-ce parce que Tyrone était trop contrôlant ? Était-ce parce qu'il n'était pas assez bon ? Il a semblé le penser pendant des mois. Jusqu'à ce qu'ils se rencontrent à nouveau en ligne et se remettent en couple. Mais, comme le montre le mouvement d'horlogerie, elle s'enfuit une fois de plus...

1.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.