Mon petit ami aime m'exposer. Partie 02

415Report
Mon petit ami aime m'exposer. Partie 02

Mon petit ami aime m'exposer

ou peut-être devrait-il s'appeler

L'exhibitionniste dans le déni

par Vanessa Evans

Partie 02 - Journées post-universitaires

-------------------------------------

Ryan m'a invité à aller rester avec ses parents avec lui pendant quelques semaines pendant que nous attendions nos résultats et planifiions ce que nous allions faire pour le reste de nos vies. J'avais déjà décidé que si Ryan me le demandait, j'irais avec lui là où il trouverait un emploi, puis j'en chercherais un moi-même.

J'ai discuté des culottes avec Ryan. J'ai dit que je pensais que je devrais en acheter et les porter chez ses parents. Je lui ai dit que je ne voulais pas contrarier ses parents ou son frère si je leur donnais accidentellement un flash de mes fesses ou de ma chatte.

Je lui ai dit que si je montrais accidentellement ma culotte à mes parents ou à des invités, j'obtiendrais un sermon de ma mère. Elle n'arrêtait pas de dire que les filles devaient être plus prudentes. Elle a dit que seules les prostituées montraient leur culotte et qu'elles m'avaient mieux élevée que ça.

Ryan a ri en disant que personne dans sa famille ne serait bouleversé. Sa famille est assez large d'esprit et le traiterait simplement comme un accident.

Les parents de Ryan sont vraiment gentils; elles m'ont accueillie comme si j'étais leur propre fille. Ils étaient même contents que je partage l'ancienne chambre de Ryan avec lui.

Les parents de Ryan travaillent tous les deux, nous étions donc souvent seuls chez eux; son jeune frère - Tom était dans sa dernière année à l'école.

Après les premiers jours de baise dans toute la maison, nous avons décidé que nous devions sortir un peu. L'une des idées que nous avions était que Ryan me fasse visiter le quartier à vélo. Ryan avait son vieux vélo et il a dit que je pouvais emprunter celui de son père (sa mère n'en possédait pas).

Évidemment, c'était un vélo d'homme avec une barre transversale, et c'était beaucoup trop gros pour moi, j'arrivais à le piloter, et je l'ai fait, mais c'était certainement une expérience intéressante.

Je ne portais toujours (toujours) pas de sous-vêtements et je portais toujours des jupes courtes. J'ai dû attendre que personne ne regarde avant de monter sur le vélo, et une fois dessus, je ne pouvais pas toucher le sol quand j'étais assis sur la selle. Pour pouvoir toucher le sol, je devais glisser vers l'avant de la selle. La barre transversale en métal froid appuya sur ma chatte nue. Ryan a pris beaucoup de plaisir à faire rouler le vélo d'avant en arrière quand je me tenais comme ça.

Pour faire du vélo, je devais faire glisser mes fesses d'un côté à l'autre pendant que je pédalais. Ce ne sont pas seulement mes jambes qui ont fait de l'exercice. J'ai eu du mal à me concentrer sur l'endroit où j'allais assez souvent; Je pense que j'aurais vu plus de l'endroit si j'avais marché.

Ryan n'était pas d'une grande aide; tout ce qu'il faisait était de rouler derrière moi et de regarder mes fesses pendant que le vent soulevait ma jupe.

Un autre endroit où nous sommes allés était le centre de loisirs local. Ryan jouait au squash et je voulais qu'il m'apprenne. Avant qu'il ne puisse le faire, nous avons dû aller en ville pour m'acheter des baskets, un haut et une jupe blancs.

Les hauts que Ryan a choisis étaient tous ajustés et très fins. J'en voulais un avec un matériau plus épais, avec deux couches, mais Ryan m'a persuadé que son choix était le meilleur. Le haut que nous avons finalement acheté a une bande de dentelle autour du haut. Lorsque je le porte normalement, la bande de dentelle est au-dessus de mes seins, mais si je la tire aussi loin que les bretelles le permettent, la dentelle recouvre la plupart de mes seins. Quand mes mamelons deviennent durs, ils traversent les petits trous de la dentelle. Inutile de dire que Ryan le baisse à chaque fois que je le porte, et je le remonte quand il ne regarde pas.

La jupe de tennis était également faite d'un matériau soyeux très fin. Elle était légèrement plissée et évasée ; et si court qu'il couvrait à peine mes fesses. Il était si léger que je savais à peine que je le portais.

Bien sûr, Ryan voulait me voir les essayer dans la boutique. Il a continué à tirer le rideau et je suis sûr qu'au moins 3 personnes m'ont vu sans vêtements.

Quand j'ai mis mes vêtements neufs au centre de loisirs, j'avais l'air vraiment indécent. Mes mamelons ressortaient et je suis sûr que quiconque me suivrait quand je marcherais pourrait voir mes fesses. J'étais content quand nous sommes arrivés sur le court de squash.

Quand Ryan m'a montré comment balancer la raquette, il se tenait derrière moi et se pressait contre moi. Il a dû trouver ça difficile car il avait toujours une érection qui s'enfonçait dans mes fesses.

Quand il s'agissait de courir pour récupérer le ballon, je trébuchais fréquemment et je finissais à plat sur le sol.

La deuxième fois que nous y sommes allés, j'ai eu un dysfonctionnement de la garde-robe lors de la mise de la jupe. Le seul bouton de taille s'est détaché. Je suis sorti vers Ryan en tenant la jupe d'une main. J'ai dit à Ryan ce qui s'était passé et que nous devions annuler.

Ryan n'en avait rien. Il m'a emmené au court de squash et m'a demandé combien de personnes nous regardaient. Puis il m'a demandé d'où quelqu'un pouvait nous observer. Je ne pouvais voir personne et je ne pouvais voir aucun endroit d'où les gens pouvaient regarder et je le lui ai dit.

"D'accord, maintenant qu'il est impossible pour quiconque de te voir, laisse tomber la jupe et nous jouerons avec toi sans fond." dit Ryan.

J'étais abasourdi. Je n'avais même jamais envisagé cela. J'ai commencé à protester, puis j'ai réalisé qu'il avait raison ; personne ne pourrait me voir, à part Ryan ; alors j'ai enlevé la jupe.

D'accord, la jupe était si légère que je savais à peine que je la portais, mais je savais certainement quand je ne la portais pas. C'était une sensation étrange, mais agréable.

Être sans fond n'a pas fait de moi un meilleur joueur de squash et je me suis quand même retrouvé un peu par terre.

Vers la fin de la leçon, j'étais une fois sur le dos et j'ai levé les yeux vers le fond du terrain.

Couverture, vide ! Il y avait 3 hommes qui nous regardaient de haut. Je me suis rapidement levé et j'ai couru vers le fond du terrain où ils ne pourraient pas me voir. J'ai appelé Ryan et lui ai demandé,

"Comment sont-ils arrivés là? Depuis combien de temps sont-ils là ?

"Détendez-vous TT, ils viennent juste d'arriver ; et ils n'ont pas pu te voir beaucoup de toute façon. dit Ryan.

"Eh bien, je n'aime pas ça." J'ai dit: "Pouvons-nous y aller maintenant, s'il vous plaît?"

« Non TT, nous ne pouvons pas. Vous devez maîtriser ce swing de revers.

À contrecœur, nous avons continué la leçon. Je n'arrêtais pas de lever les yeux pour voir si les hommes étaient partis. Ils ne l'avaient pas fait ; ils y sont restés jusqu'à ce que notre temps soit écoulé.

Nous sommes également allés à la piscine de la base de loisirs. Avant de pouvoir faire ça, nous avons dû aller m'acheter un bikini. Je voulais un vrai bikini, mais à la fin Ryan m'a acheté un soutien-gorge semi-transparent pour aller avec le seul string que je possédais.

J'ai dit à Ryan que je n'étais pas contente de porter une tenue aussi courte et transparente dans un tel lieu public, mais il m'a assuré que je ne me sentirais pas déplacé une fois sur place.

C'était fin juillet et Ryan et moi nous étions préparés pour aller à la piscine. Alors que nous descendions, Ryan a vu Tom regarder la télévision. Ryan a demandé à Tom s'il voulait venir avec nous. Je n'étais pas trop heureux que Tom puisse me voir pratiquement nue, mais je n'ai rien dit.

Tom a dit qu'il ne voulait pas venir s'il empiétait sur quoi que ce soit. Ryan a ri et a dit à Tom que nous n'allions pas là-bas pour faire l'amour sur le plongeoir.

Nous avons attendu pendant que Tom partait et se préparait.

Quand j'ai mis le "bikini" dans le vestiaire, je me suis regardé dans un miroir et j'ai pensé,

« Merde, je suis pratiquement nu ; tout le monde va tout voir.

J'ai regardé les autres filles là-bas. La plupart portaient des bikinis conventionnels et deux avaient des bas coupés haut de sorte qu'une bonne partie de la fesse était visible. J'ai vu un bas de bikini string. Au moins, je n'allais pas être le seul à porter un string, même si le mien était un string de sous-vêtement.

J'ai pris une profonde inspiration et je suis sorti.

Ryan et Tom m'attendaient.

Ryan sourit et Tom siffla comme un loup. Je rougis.

Nous avons sauté dans la piscine et avons nagé quelques longueurs avant de décider d'aller essayer les 2 toboggans qui s'y trouvaient. Nous sommes sortis de la piscine et avons rejoint la file d'attente. J'ai vérifié que mon string couvrait toujours ma chatte. Ça l'était, mais je pouvais voir le devant de ma fente à travers le tissu. Je pouvais aussi voir mes aréoles sombres et chaque petite bosse sur mes petits seins. J'ai tenu mes mains sous mon menton pour couvrir mes seins et j'ai espéré que personne ne puisse voir mes morceaux.

Alors que nous montions les marches, je pouvais sentir les yeux d'un couple de jeunes, en dessous et derrière moi, me brûler les fesses. J'ai gardé mes jambes étroitement fermées. Au sommet, le sauveteur m'a regardé de haut en bas et a souri.

Au bas des deux diapositives, j'ai rapidement vérifié le string. Chaque fois, j'avais un wedgie avant et je devais retirer le string de ma chatte. Je pense que j'ai réussi à le faire sans que personne ne s'en aperçoive.

Les toboggans n'étaient pas très bons alors nous sommes retournés dans la piscine. Ryan avait son bras autour de ma taille pendant que nous rentrions.

On a commencé à déconner dans la piscine car il y avait trop de monde pour faire des longueurs en toute sécurité.

Nous avons joué à des jeux idiots comme "tag" et avons vu lequel d'entre nous pourrait rester le plus longtemps. Tom avait un petit avantage car il avait un masque facial avec lui.

Nous nous sommes retrouvés dans la partie peu profonde en plongeant entre les jambes et en faisant des poiriers et des sauts périlleux.

Je refait surface devant Ryan et me penche en avant pour l'embrasser. Il posa sa main sur mes hanches.

"N'allez pas détacher mon string." J'ai dit.

"Ne t'inquiète pas pour ça, je ne le ferai pas." dit Ryan.

Ne lui faisant pas entièrement confiance en raison de ses antécédents, j'ai mis mes mains sur mes hanches pour vérifier que les côtés étaient toujours correctement attachés. J'ai paniqué, je n'ai pas trouvé le string. C'était parti.



J'ai dit à Ryan. Il m'a dit qu'il savait déjà. Je l'avais perdu peu de temps après notre retour dans la piscine.

"Tu veux dire que j'ai nagé sans fond pendant tout ce temps et tu ne me l'as pas dit. Vous 2 avez plongé entre mes jambes et je fais le poirier. Mes fesses devaient être hors de l'eau; et en plus, Tom a ce masque facial. C'est pourquoi il a nagé entre mes jambes face vers le haut. Il a dû bien me regarder ; et combien d'autres personnes auront semblé ma chatte?

Ryan a souri et je l'ai frappé.

« Vous devez le trouver pour moi ; Je ne peux pas sortir comme ça. J'ai dit.

Nous étions debout dans la partie peu profonde. J'ai baissé les yeux sur mon front. Au moins, mon soutien-gorge était toujours là, même si tout le monde pouvait voir mes mamelons et mes aréoles durs. Je me suis baissé pour que ma poitrine soit couverte.

Ryan et Tom sont partis à la recherche de mon string pendant que je restais jusqu'au cou contre le bord de la piscine en regardant tout le monde autour de moi pour voir s'ils me regardaient.

Environ 5 minutes plus tard, Ryan et Tom sont revenus vers moi et m'ont dit qu'ils ne trouvaient pas le string.

J'ai eu une crise de panique rapide. Je savais que j'allais devoir retourner aux vestiaires sans fond.

Ryan m'a dit de me détendre et m'a serré contre lui. Je pouvais sentir sa bite dure presser contre mon ventre. Il appréciait ma situation.

J'ai demandé à Ryan et Tom s'ils pouvaient marcher devant et derrière moi. Ils ont accepté et nous avons nagé le plus près possible de l'entrée du vestiaire. Ryan est sorti le premier tandis que Tom attendait que je sorte. Je me redressai sur mes bras puis balançai une jambe vers le bord de la piscine. J'ai soudain réalisé que Tom aurait une vue magnifique sur ma chatte ouverte. Il n'y avait rien que je puisse faire.

J'avais du mal à me relever et j'ai demandé à Ryan de me relever. Je savais que Tom regardait ma chatte, mais je ne pouvais rien faire.

Ryan m'a tiré vers le haut puis Tom a sauté. J'aurais aimé pouvoir m'en sortir aussi facilement.

Les 3 d'entre nous ont commencé à marcher et à faire la queue. Pourquoi Ryan marchait-il si lentement ? Une femme et 2 garçons m'ont vu (que je connaissais) et j'ai entendu un sifflement de loup; mais personne n'a rien dit.

Alors que nous arrivions à l'entrée des vestiaires et que je me suis rendu, une sauveteuse sortait. Elle m'a vu et m'a arrêté. Elle voulait savoir où étaient mes fesses. Elle m'a demandé si j'étais allé dans la piscine comme ça. J'ai rougi et lui ai dit que j'en avais, mais qu'ils se détachaient et que je ne pouvais pas les trouver.

Comme elle m'a dit de laisser mon nom et mon adresse à la réception et s'ils se présentaient, ils me contacteraient. Alors qu'elle me racontait cela, j'ai regardé vers la piscine et j'ai vu deux garçons me fixer.

J'étais contente de tourner au coin de la rue là où il n'y avait que des filles. Je me suis douché et je me suis habillé. Ryan et Tom m'attendaient à la réception.

Je n'ai pas laissé mon nom et mon adresse à la réception.

De retour chez Ryan, j'ai apporté nos affaires mouillées dans le panier à linge. Alors que je déroulais la serviette de Ryan, mon string est tombé. Ryan l'avait encore fait.

Une autre chose que nous avons faite pour sortir et passer le temps était le bowling à 10 quilles. Ce n'est que lorsque j'ai vu qu'un groupe d'hommes s'était rassemblé autour de notre allée que j'ai réalisé qu'ils devaient me regarder me pencher chaque fois que je jouais aux quilles.

Vous voyez, quand nous avons commencé le jeu, Ryan et moi étions les seuls près de notre couloir et je n'avais pas peur que Ryan voie ma jupe courte. De plus, Ryan m'avait dit qu'il ne pouvait pas voir ma chatte quand j'ai joué pour la première fois.

J'étais tellement entré dans le jeu que je n'avais pas remarqué les hommes. À partir de là, j'ai essayé de rester debout mais cela a ruiné mon jeu. J'ai perdu.

Il y a eu un autre incident vraiment embarrassant qui s'est produit pendant que j'étais chez les parents de Ryan. Ryan et moi avions été en retard un matin, et c'était une journée ensoleillée pour nous changer, alors nous avons décidé de sortir à l'arrière et de nous allonger sur les chaises longues. Les parents de Ryan étaient tous les deux au travail et son frère Tom était à l'école.

Ryan a dit que je devrais compléter mon bronzage, alors j'ai enlevé ma jupe et mon haut et je me suis allongée pour profiter de la chaleur sur mon corps.

Je m'assoupis et me souvins vaguement qu'il avait dit quelque chose à propos d'aller à l'intérieur pour quelque chose. Quelques minutes plus tard, j'ai entendu un bruit à proximité. J'ai commencé à ouvrir les yeux pour voir ce que faisait Ryan, mais dès qu'ils se sont ouverts un tout petit peu, le soleil m'a aveuglé alors je les ai refermés. J'étais sûr d'avoir vu la silhouette de Ryan à mes pieds alors j'ai dit,

"Hé bébé, peux-tu m'appliquer de la crème solaire s'il te plaît?"

Quelques secondes plus tard, j'ai entendu la bouteille de crème solaire s'ouvrir, puis je l'ai sentie couler sur mes jambes et mes bras. Je me détendis encore plus alors que mes jambes puis mes bras avaient la lotion frottée dessus.

"N'oubliez pas de faire le reste de mon front s'il vous plaît." J'ai dit.

J'ai senti la lotion couler sur mes épaules puis sur mon ventre; puis il s'est répandu sur moi.

"N'oubliez pas mes petites filles." J'ai dit.

Quelques secondes plus tard, mes seins ont été massés.

"C'est bien." dis-je en gardant toujours les yeux fermés.

Je sentis de la lotion couler sur mon ventre puis des mains le frottant partout.

« N'oublie pas mon chat ; nous ne voulons pas que cela soit brûlé, n'est-ce pas ? » J'ai dit.

Ses mains se sont arrêtées quelques secondes puis une main s'est posée sur ma chatte.

"Hum, c'est sympa." dis-je en ouvrant grand mes jambes.

"Est-ce que tes doigts vont encore exercer leur magie sur moi ?" J'ai demandé.

Les doigts sondèrent doucement mes lèvres puis mon clitoris. J'ai gémi.

"À l'intérieur s'il vous plaît." J'ai dit.

Les doigts ont commencé à me baiser et j'ai de nouveau gémi. J'ai commencé à être sur le point de jouir quand j'ai entendu Ryan dire,

"Voulez-vous un verre TT?"

"C'est un moment stupide pour demander à boire", ai-je pensé. Puis, attendez une minute, sa voix venait de près de la porte de derrière.

« Qui avait les doigts dans ma chatte ? »

J'ai apporté ma main pour protéger mes yeux du soleil et j'ai ouvert les yeux.

OH MON DIEU! C'était le doigt de Tom qui me baisait.

Tom sauta en arrière. J'ai bondi et couvert ma chatte et mes seins. Nous avons tous les deux commencé à nous excuser auprès de l'autre.

Tom disait qu'il pensait que je savais que c'était lui, et je lui ai demandé de le faire ; et je disais que je pensais que c'était Ryan.

Ryan nous a demandé de nous taire puis a dit :

"D'accord, beaucoup de malentendus et tout le monde est désolé. Vous êtes tous les deux encore en vie et aucun n'a été blessé. Mettons cela sur le compte d'un malentendu et passons à autre chose ; d'accord?"

J'étais toujours là nu, couvrant mes morceaux; mon cœur battait la chamade et mon visage était rouge, et cela n'avait rien à voir avec le soleil.

Tom et moi étions d'accord, et après quelques secondes, j'ai demandé à Tom pourquoi il n'était pas à l'école. Il nous a dit qu'il avait des périodes libres cet après-midi-là, alors il avait décidé de rentrer à la maison.

Tom est entré et je me suis assis et j'ai ramassé mon haut. Ryan a dit que nous ne reverrions pas Tom pendant des lustres. Il était trop gêné pour montrer son visage pendant quelques heures alors je devrais me détendre et profiter du soleil.

J'ai essayé de me détendre, mais je n'ai pas pu. J'ai demandé à Ryan s'il était contrarié que son frère m'ait doigté. Il a répondu en disant,

"Tu avais l'air d'apprécier ça, n'est-ce pas ?"

"Eh bien oui, mais je pensais que c'était toi." J'ai dit.

« Si vous avez apprécié, je ne suis pas fâché. Après tout, Tom est mon frère, ce n'est pas comme si c'était un étranger.

J'ai laissé tomber, mais je me demandais depuis combien de temps Ryan regardait.

Peu de temps après, je me suis habillé et nous sommes entrés.

En parlant de Tom, il nous a surpris en train de faire l'amour une fois. L'école était finie et nous n'étions que trois à la maison. C'était en milieu de matinée et Ryan et moi ne nous étions pas encore levés. Nous n'étions pas réveillés depuis longtemps et j'étais sur Ryan avec mes genoux de chaque côté de lui, face à lui. Je l'avais chevauché et j'avais joui devant lui.

Je me suis penché en arrière et j'ai mis mes bras derrière moi pour me soutenir afin qu'il puisse voir sa bite enfouie au fond de ma chatte. Cela le fait toujours jouir plus vite.

Quoi qu'il en soit, je venais de le sentir me remplir de sperme quand la porte de sa chambre s'est ouverte.

À ce stade, je dois expliquer que la porte est à côté de la tête du lit, de sorte que quiconque se tenait dans l'embrasure de la porte peut voir tout le lit à côté de la tête du lit.

Ainsi, la porte s'est ouverte et Tom est entré. Dès qu'il nous a vus, il s'est figé, moi aussi. Ryan n'avait pas le choix, j'étais au-dessus de lui. Tom nous a regardés, et ma chatte avec la bite de Ryan toujours à l'intérieur.

Quelques secondes plus tard, Tom dit :

"Désolé, je viens de me lever et je pensais que tu étais sorti. Je voulais emprunter ce DVD dont nous avons parlé.

"C'est sur la table." dit Ryan alors que je sentais sa bite devenir plus dure et se branler en moi.

Tom a pris le DVD et est parti en me regardant pendant qu'il s'en allait.

Ryan a continué à tirer une autre décharge en moi. Je suppose que son frère me voyant écarté comme ça l'avait vraiment excité.

J'ai surpris Tom regardant ma jupe plusieurs fois; son père aussi. Au bout d'une semaine environ, j'ai réalisé que chaque fois que je montais, l'un d'eux me suivait. Au début, j'ai juste pensé que c'était une coïncidence, mais je les ai aussi repérés en train de regarder mes jambes pendant que nous regardions la télévision.

Une fois, Ryan et moi étions assis sur le canapé en train de regarder la télévision et le père de Ryan était assis en face. Le père de Ryan n'arrêtait pas de parler à Ryan de choses stupides. Bien sûr, quand son père lui parlait, il nous regardait.

Cela n'a pas aidé que Ryan ait décroisé mes jambes pour pouvoir poser sa main sur ma cuisse. Il avait tiré ma jambe plus près de lui, donc mes jambes étaient un peu écartées. Je suppose que le père de Ryan aurait pu voir mon pubis chauve et peut-être un peu de ma chatte.

Nous sommes aussi allés faire du jogging à quelques reprises. Ryan a dit que je serais d'accord avec la jupe de tennis et un haut. À part la course de fond à l'école, je n'avais jamais couru auparavant. Ryan a planifié un itinéraire et nous sommes partis.

Quand j'ai commencé à courir, j'avais l'impression d'avoir moins de fesses, la petite jupe rebondissait et je pouvais sentir l'air se précipiter sur ma chatte. C'était bon. J'ai demandé à Ryan de courir derrière moi pendant un moment pour voir si quelqu'un pouvait voir mes fesses. Il a dit non, mais je n'étais pas sûr.

Nous n'avons couru qu'environ 3 miles la première fois, vers la campagne, à travers un parc et retour. J'ai apprécié en fait. Je pourrais bien regarder autour de moi et réfléchir à quelques choses.

Bien sûr, Ryan voulait s'arrêter pendant que nous traversions le parc ; il m'a mis contre un arbre avant de repartir. Cet arbre est devenu un peu populaire car Ryan m'a baisé contre lui à chaque fois que nous allions par là.

Ryan a commencé à obtenir des entretiens d'embauche dans certaines des villes environnantes et est parti seul à chaque fois, me laissant à la maison. Il a dit qu'il valait mieux que je reste en arrière pour qu'il puisse se concentrer sur l'entretien et ne pas s'inquiéter que j'attende seul dans une ville inconnue.

La première fois qu'il y est allé, j'étais seule à la maison. C'était la première fois que nous étions séparés depuis des semaines. Ce n'était pas une journée ensoleillée donc je ne pouvais pas bronzer. Après quelques heures d'ennui, j'ai décidé que je pouvais faire du jogging tout seul. Je connaissais l'itinéraire que nous avons emprunté, donc je n'avais pas peur de me perdre.

J'étais en train d'attacher mes baskets quand j'ai décidé que je savais ce que je pouvais faire pour me rappeler notre amour ce matin-là. Je sortis le vibromasseur télécommandé et glissai la partie commerciale dans mon vagin. Je me suis donné un bourdonnement rapide puis l'ai éteint pendant que je finissais de me préparer. Juste pour pimenter un peu plus les choses, j'ai mis le haut avec la bande de dentelle en haut et je l'ai tiré vers le bas pour que mes mamelons sortent des trous. J'attendais avec impatience l'air frais passant devant mes mamelons et ma chatte.

Juste avant de quitter la maison, j'ai baissé l'ambiance et remis la commande dans le tiroir, puis j'ai commencé à faire du jogging.

J'ai pensé à la bite de Ryan alors que je courais dans la rue avec ma petite jupe rebondissant de haut en bas. J'ai ignoré les commentaires grossiers d'un couple de constructeurs travaillant sur une maison et j'ai continué vers le parc.

Au moment où je suis arrivé, j'avais l'impression que quelqu'un avait augmenté la vitesse du vibrateur. Je commençais à m'énerver. Ma chatte picotait et l'intérieur de mes cuisses était humide. J'ai commencé à regretter d'avoir mis l'ambiance.

Quand je suis arrivé à notre putain d'arbre, je me suis souvenu des fois où Ryan m'avait baisé contre lui et avait commencé à jouir. J'ai arrêté de courir, je me suis penché en avant et j'ai tenu mes genoux pour me soutenir.

Je ne pensais pas à la jupe remontant sur mes fesses révélant mes fesses nues au monde. C'était jusqu'à ce qu'un homme à vélo me dépasse soudainement par derrière. En passant devant moi, il a crié :

"Bons petits pains !"

Pour une fois, je m'en fichais; J'avais mon orgasme à craindre.

Finalement, l'orgasme est passé et j'ai pu me lever ; mais l'ambiance ronronnait toujours en moi.

J'ai recommencé à courir, bien qu'un peu plus lentement.

Je suis sorti du parc et j'ai commencé à traverser un lotissement. Il y avait du monde autour et des jeunes se dirigeaient vers moi. Je pouvais sentir un autre orgasme se construire.

Au fur et à mesure que je me rapprochais des jeunes, les commentaires ont commencé.

"Putain de merde, ses jupes sont courtes."

"Elle n'a pas de soutien-gorge."

"On dirait qu'elle n'a pas non plus de culotte, je suis sûr que je viens d'avoir un flash de sa chatte."

"Regardez ces mamelons !"

Quand je les ai dépassés, ils ont dû se retourner pour me regarder.

« Quel putain de cul. J'aimerais mettre la main dessus. »

"Putain, elle n'a définitivement pas de culotte."

Tous ces commentaires ont rapproché mon orgasme en attente.

J'ai tourné un autre coin et j'ai vu des hommes travailler dans un trou dans la route. Il faudrait que je les croise pour rentrer chez Ryan. Alors que je m'approchais, un des hommes m'a vu et les commentaires ont recommencé.

"Flash ta chatte pour nous."

"Montre-nous tes seins."

Un homme attrapa ses couilles et cria :

"Tu veux un peu de cette viande luv?"

J'étais sur le point de jouir et je ne me concentrais pas assez sur le chemin. Juste au moment où je passais devant la camionnette de l'ouvrier, un autre homme est sorti par la porte latérale. Nous sommes allés sur le même bout de sentier à la même seconde et je suis tombé sur lui.

Il faisait environ deux fois ma taille, donc je suis sorti du pire. J'ai rebondi sur lui et je suis allé voler sur la pelouse de quelqu'un.

Essoufflé et choqué, je restai allongé là à essayer de comprendre ce qui s'était passé. Le vibromasseur fonctionnait toujours et ma chatte palpitait toujours.

La prochaine chose que j'ai su, c'est que je regardais 5 ouvriers costauds dans leurs vêtements couverts de boue. J'ai réalisé que ma jupe était autour de ma taille et j'ai déplacé une main pour la tirer vers le bas.

« Ne bougez pas chéri », a déclaré l'un des hommes, « Dave ici est secouriste ; vous feriez mieux de le laisser vous examiner avant de déménager.

Je reposai ma main sur le sol alors que l'orgasme me frappait. J'ai commencé à trembler et à gémir. Je pouvais sentir les muscles de ma chatte convulser.

"Putain de merde, elle a l'air de jouir." J'ai entendu l'un des hommes dire.

"Non, ce sera le choc de tomber sur ce gros bâtard." Un autre a dit.

Dave (vraisemblablement) s'est agenouillé à côté de moi et a dit,

"Détends-toi mon amour, reste juste où tu es, tu iras bien dans une minute. Je vais bientôt vous faire vérifier et vous pouvez continuer votre chemin.

Si seulement il savait.

J'ai arrêté de trembler alors que l'orgasme diminuait. Je voulais, j'avais besoin de baisser ma jupe. Mes genoux étaient écartés, ma chatte était ouverte et dégoulinante ; et 5 hommes le regardaient. Je pouvais sentir mon visage brûler.

Dave a tendu la main vers mon bras et l'a fait courir.

"Rien d'évident, pouvez-vous bouger votre main s'il vous plaît?"

J'ai serré le poing.

Dave a fait la même chose avec mon autre bras.

J'ai fait un autre poing.

La main de Dave est allée à mes épaules et a recherché toute anomalie sur mes épaules, mon cou et ma tête.

"Bien," dit-il, "tout semble être normal là-bas."

J'ai commencé à m'asseoir mais Dave a appuyé sur mon épaule.

"Pas encore, tu aurais pu endommager quelque chose plus bas." Il a dit.

Dave posa sa main de chaque côté de ma taille sur ma jupe retroussée et appuya doucement.

"Est-ce que ça fait mal?" dit-il, puis, "quelque chose tremble là-dedans, es-tu sûr que tu te sens bien?"

"Oui." dis-je alors que je passais à une nuance de rouge plus brillante.

Dave se leva, se leva et se remit à genoux. Il était à mes pieds et regardait droit vers mon trou ouvert. J'ai eu ce sentiment dans mes tripes et une autre ruée vers ma chatte.

Une de mes jambes était raisonnablement droite, mais l'autre était pliée au genou avec le pied près de mon autre genou.

Dave a commencé sur ma jambe droite et a doucement passé les deux mains de chaque côté. Il s'est arrêté à environ un pouce de ma chatte palpitante.

"Ça me va bien !" dit Dave.

Les mains de Dave allèrent au pied de mon autre jambe et la soulevèrent doucement. Il me regarda droit dans les yeux alors qu'il redressait doucement ma jambe et la posait près de mon autre jambe. Au moins ma chatte n'était plus ouverte.

Les mains de Dave ont commencé à glisser le long de cette jambe. Juste au moment où il s'est approché de ma chatte, j'ai encore joui. Alors que les vagues d'extase me submergeaient, j'ai commencé à gémir et à trembler - encore une fois. J'ai levé les yeux et j'ai vu 10 yeux qui me fixaient toujours.

"Qu'est-ce qui se passe Dave?" demanda l'un des hommes. "Quel est son problème?"

Dave avait un regard perplexe sur son visage.

"Êtes-vous ......" Dave a commencé à dire puis il a souri et a dit: "Vous êtes n'est-ce pas?"

Je commençais à me sentir plus en contrôle alors j'ai sauté et j'ai couru comme un diable. Ma jupe mettait du temps à se remettre à sa place, mais j'ai continué.

J'étais encore sous le coup de l'adrénaline quand je suis rentré chez Ryan. J'ai couru à l'étage dans notre chambre et j'ai attrapé la télécommande. Ce qui est étrange, c'est qu'au lieu de l'éteindre, je l'ai mis à fond. Je me suis allongé sur le lit et j'ai eu un autre orgasme, l'un des plus intenses de tous les temps.

Qu'est ce qui ne va pas avec moi? Pourquoi cette horrible expérience m'avait-elle tellement excitée ? Est-ce que j'aimais vraiment que les hommes me voient nue ? Non, non, ce n'était pas possible. Je ne suis pas ce genre de fille. Mon corps nu est pour moi et Ryan à voir, personne d'autre.

J'ai réussi à mettre ma confusion de côté pendant un moment et je me suis assoupi. Quand je me suis réveillé, je me suis déshabillé et je suis allé prendre une douche.

Me sentant beaucoup mieux, j'enfilai une robe et descendis. Tom était là en train de regarder la télévision. J'ai mangé un morceau et je l'ai rejoint. Le programme était ennuyeux, j'ai commencé à réfléchir, à chercher des réponses. Le soudain je me suis souvenu de l'ambiance. C'était encore en moi.

« Merde, je m'habitue même à avoir ce truc en moi. Qu'est-ce qui ne va pas chez moi?"

Quelques minutes plus tard, Ryan est entré, j'ai bondi et couru pour l'embrasser. Nous sommes montés à l'étage et dès que nous sommes arrivés dans notre chambre, j'ai décompressé ma robe et je l'ai laissée tomber par terre.

"Prenez-moi!" J'ai dit. Puis je me suis souvenu de l'ambiance, "mais avant de le faire, il y a une petite chose en moi que vous devrez enlever."

Ryan sourit,

"Wow TT, tu es devenu un véritable accro du sexe. En avez-vous eu toute la journée ? »

"S'il te plaît!" J'ai dit: "Sors-le et baise-moi alors je te dirai tout."

Il l'a fait, nous l'avons fait et je l'ai fait. Puis je lui ai tout dit sur mes inquiétudes à propos de moi-même.

Ryan a souri, m'a embrassé puis m'a dit que je lui semblais tout à fait normal. D'accord, être jeté au sol n'est pas normal, mais tous mes sentiments étaient normaux.

Je me sentais un peu mieux, mais je n'étais pas totalement convaincu. Cela ne semblait pas juste.

Le plus fou, c'est qu'à chaque fois que Ryan allait à une interview, je mettais les mêmes vêtements, l'ambiance en moi (s'allumait) et j'allais faire du jogging. D'accord, j'ai eu des orgasmes à différents endroits et je n'ai pas été renversé ; et je n'ai délibérément flashé personne; mais j'ai passé un moment fantastique.

Finalement, Ryan s'est vu offrir un emploi dans une ville à environ 30 miles de là. Nous avions environ une semaine pour trouver un logement. Heureusement, son nouvel employeur lui avait donné une liste d'agents immobiliers et suggéré des quartiers de la ville où vivre.

Pendant les 3 jours suivants, nous avons pris un train de bonne heure pour la ville et avons passé toute la journée à chercher un endroit à louer. Le troisième jour, nous avons trouvé quelque part. C'est un appartement d'une chambre dans un petit immeuble. C'est assez moderne, mais il y a très peu de meubles.

La caution que nous avons dû mettre sur l'appartement a pris presque tout ce qui nous restait de nos prêts étudiants. Ryan ne serait pas payé avant la fin du mois suivant, nous devions donc faire très attention à l'argent pendant quelques semaines.

Le père de Ryan nous a conduits là-bas la veille du premier grand jour de travail de Ryan pour gagner sa vie. Son père était vraiment bon; il nous a aidés à faire tout ce que vous devez faire lorsque vous emménagez dans une maison afin de ne pas vous faire arnaquer.

Nous avions une voiture pleine de sacs et de cartons que nous devions porter jusqu'à l'appartement au troisième étage. A chaque voyage c'était toujours,

"Les dames d'abord,"

Et le père de Ryan est monté derrière moi. Il a dû avoir quelques bons regards sous ma jupe courte, d'autant plus que je devais me pencher pour poser des sacs, ouvrir des portes, etc. après tout, il fait presque partie de la famille.

Nous étions tous les deux très reconnaissants et j'ai fait un gros câlin au père de Ryan et l'ai embrassé sur la joue avant qu'il ne nous quitte.

Notre premier appartement

==============

C'était super d'avoir un endroit à nous. Nous avons célébré cette nuit avec un plat à emporter et une bonne baise.

L'appartement du troisième étage n'avait ni rideaux ni stores et il y avait d'autres immeubles à l'avant. Quand il faisait noir, nous pouvions voir dans certains des autres appartements; donc je suppose qu'ils pourraient voir dans le nôtre.

Ryan m'a dit d'ignorer ce fait ; personne ne prendrait la peine de nous regarder. Je n'en étais pas si sûr, mais j'étais si heureux que lorsque Ryan m'a déshabillé dans le salon, je n'ai pas protesté.

Nous nous sommes levés tôt le lendemain matin pour que Ryan ait suffisamment de temps pour se rendre à son premier jour de travail. Le plan était que je passerais la première journée à nettoyer l'endroit, puis que je sortirais, découvrirais où se trouvait et que je commencerais à chercher un emploi.

Quelques minutes après avoir commencé le nettoyage, j'ai réalisé que j'allais transpirer et me salir. J'ai réfléchi une minute; personne d'autre n'était dans l'appartement et je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un appelle, alors j'ai décidé que si je faisais tout le ménage sans vêtements, je pourrais prendre une douche juste avant le retour de Ryan et j'aurais toujours une jupe et un haut propres .

Alors je l'ai fait.

En fin d'après-midi, j'avais presque fini quand j'ai reçu un appel téléphonique de Ryan m'annonçant qu'il serait à la maison dans environ une demi-heure. Il avait l'air heureux alors j'ai décidé de lui faire une belle surprise dès son retour à la maison. J'ai rangé les affaires de nettoyage et je suis allé prendre une douche.

J'ai entendu la sonnette retentir (nous n'avions qu'une seule clé à ce stade) alors j'ai couru vers la porte toujours nue. J'ai ouvert la porte à la volée et j'ai crié,

"Surprise……. Oh merde!" Je claquai la porte puis l'ouvris suffisamment pour tourner la tête.

"Qui êtes-vous?" J'ai demandé.



« Nous sommes vos nouveaux voisins ; nous sommes venus vous accueillir et vous les donner.

La femme me tendait un bouquet de fleurs tandis que l'homme me souriait.

À ce moment-là, Ryan est apparu sur le débarcadère.

"TT, ne soyez pas impoli, invitez nos nouveaux voisins." He said as he pushed the door open.

I made a run for the bedroom. Our new neighbours had seen me full frontal when I opened the door, and they were now watching my butt as I run away from them.

I heard Ryan say,

“Sorry about that, my girlfriend’s a bit shy.”

“That’s okay; we shouldn’t have come without warning. Here, you’ve obviously got a lot to do, we’ll leave you to get on with it. If there’s anything that you want to know about the area please come and see us; we’re at number 37 over the landing. By the way we’re John and Sandra.”

I heard Ryan tell them our names, then they left.

I came out to Ryan and apologised to him. He told me that it was okay, and that we must get a spy hole put in the door, and another key cut.

I then asked him if we could start again.

Ryan went out onto the landing and shut the door. A few seconds later he knocked on the door and I opened it,

“Surprise!”

We had a pleasant evening.

The next morning after Ryan left for work I got my laptop out and started looking for jobs.

By lunchtime I’d given up and decided to go for a walk to get to know the place a bit better.

Then I had an idea, why don’t I go for a jog? I could cover a lot more ground and get some exercise on the way. I got changed into my white tennis skirt and the same top that I’d worn on that horrible day when I’d collided with a road worker.

As I checked myself out in the mirror my body took control over my brain again. I’d sworn to myself that I would never go out jogging again with the vibrator inside me, but there I was pushing the damn thing up my pussy.

What was I doing? Sex was starting to control my life. I switched it on low, shivered a bit as it burst into life, and pulled my top down a bit so that my now hard nipples were poking through the lace holes.

I got the key and let myself out, hid the key and started down the stairs.

I’d got down 2 flights of stairs when I met our neighbours coming up. Thinking about what happened the previous evening I wanted to ignore them and keep going, but I couldn’t; they were our neighbours, and probably nice people.

"Salut!" I said, “Look, I want to apologise for last night, it was very rude of me to slam the door like that and then to run off. I shouldn’t have done it and I’m sorry.”

“That’s okay,” Sandra said. ”I used to surprise John like that when we first got together. We’ll have to get together for a coffee sometime.”

As Sandra was talking I looked at John and smiled. He was looking me up and down. That got me embarrassed and more aware that my nipples were poking through my top and the vibe was purring away in my pussy.

“I’m just off out for a run, I’ll come over sometime and we can get to know each other better.” I said.

“Okay, have a good run.” Sandra said and we all got on our way.

The fresh air hit me as soon as I got outside and started running. I felt my nipples harden even more and the air rush passed my naked pussy.

Off I went down the road, not sure where I was going. I didn’t intend going too far, I didn’t want to get lost. I was happy that there weren’t many people around.

I jogged round a few streets and passed a park and came to a busy shopping street. I didn’t want to run down there with a flushed face, throbbing pussy and my nipples poking out of my top. I wasn’t ready to have an orgasm with so many people around.

WASN’T READY!

WTF was I thinking, Of course I wasn’t ready. I’d NEVER be ready for that. I just couldn’t do anything like that. Shit, was that my body trying for control my mind again?

I turned round and headed back home. I was 2 streets from home when I felt the orgasm building. I wasn’t sure that I could make it home so I looked round and, seeing no one, I ducked behind a parked car.

I leaned against a wall and bent forward putting my hands on my knees.

A few seconds later it arrived.

“Aaaarrrgggghhh.” I uttered and started shaking.

Just as I started to come down I heard something behind me. I stood up straight and turned round.

Shit, there was a big, fat, ugly, caring traffic warden stood behind me. I saw a camera in his hand.

“Are you all right Miss?” Il a demandé.

“Err yes. I was just getting my breath back. I’ll be okay in a minute. Merci pour votre inquiétude.

"Es-tu sûr? I can call for an ambulance if you want.” Il a dit.

“No, it’s okay. I’ll be fine in a minute thank you.”

“Right, I’ll be off then.” The man said and he turned and walked away.

Merde! I was bent over; he’ll have been able to see my naked butt and pussy. I hope he wasn’t bright enough to take a photo.

That thought triggered a mini orgasm. I shook myself and started jogging again.

The next afternoon when I went jogging I decided to go into the park. Again, I couldn’t stop myself from pushing the vibe up my pussy and turning it on; this time, up a notch. I think that going into the park was a sub-conscious decision; I must have known that I was going to cum at least once.

The park turned out to be quite big. It had a football pitch, wooded area, a small stream train running through it and a big kids play area.

I jogged round the football pitch and the through the woods. Just as I got to the end of the woods the first orgasm hit me. I stopped and leaned against a tree until I could get going again. Fortunately, the park was really quiet. I’d only seen one old couple walking through.

I ran on, passed the kids play area and came to the other end of the park. There was a little car park (empty) then a main road. As I turned to go back I felt another orgasm building. As I got to the kids play area I had a crazy idea. There was no one there, and no one in sight anywhere.

I went over to the climbing frame and climbed up a bit. I wasn’t sure that I could hold back until I got into the position that I wanted.

I sat on one of the crossbars (it was cold on my butt) then slid back so that my spread knees were over the bar. Then I lowered myself backwards so that I was hanging upside down. Gravity had sent my skirt close to my face and I was total exposed from waist to ankles.

I wanted to experience an orgasm while upside down. I reached up and touched my clit. Within seconds it hit me. It was slightly different – still good. I think that the extra blood in my head caused it. I wondered if having one after being upside down for a lot longer would make it even better. I thought about bringing Ryan there late one night and letting him fuck me while I was upside down. I didn’t work out how we could do that.

As I calmed down I looked round. I saw swings, a see-saw, climbing ropes and a little fort with little slides for the little kids.

The climbing ropes looked interesting. I pulled myself up, climbed down and went over to the ropes. Could I climb up and then slide down with the rope pressing against my pussy?

I looked all around and couldn’t see anyone. I jumped up and grabbed the rope. It was hard work, but I managed to get to the top – only about 15 feet.

Holding onto the top bar with one hand, I adjusted the rope so that it went over my pubic bone and pussy (it pressed on my clit). I wrapped my legs round it and gripped it with my legs. I let go of the top bar and gripped the rope with my hands.

Hoping that I wouldn’t get rope burn on my pussy, I eased my grip and started slowly sliding. I’d only got about a third of the way down when I got hit with a big one. I gripped the rope hard.

“Fuck that was good.” Je pensais.

As the orgasm subsided I loosened my grip. A couple of feet later another one hit me.

Shit, I’m going to come here every day. I’ve got to bring Ryan so that he can see the effect it has on me.

Another couple of feet lower and I had another one.

My feet reached the ground and I stood there calming down.

Then I heard a voice,

“Hello little girl, where’s your mummy? You shouldn’t really be climbing those ropes without your parents being here.”

I looked round. It was an elderly man with a dog on a long lead.

The dog walked over to me and started sniffing at my pussy. I pushed it away but it came back. I had to push it away again before the man pulled it away.

Putting on my best little girl voice I said,

“My daddy is just over there, he’ll be here in a minute. He lets me climb on these ropes and he knows I’ll be careful.” I said.

The man told me to be careful then walked off.

I decided that I’d had enough for that day and headed back home. As I jogged I felt a bit guilty, thinking,

“What a slut! Why did I do that? What’s wrong with me? I’ve got to stop doing these things; but I just knew that I wouldn’t stop.”

When I told Ryan all about it that night he told me that we were going to go back there one night.

I went back there on a few of my afternoon jogs. Most of the times I couldn’t have any fun because there were people around; but I did manage to have some fun a couple of times.

There was one time when I was hanging upside down on the climbing frame with my legs spread wide, my skirt round my chest, and my right hand bringing me to climax when I saw a man cycling passed. He saw me and nearly ran into the fence round the play area. Knowing that he was looking at me made my orgasm come quicker.

The rope was (still is) my favourite. Sliding down with those rough, nobly bits rubbing against my bare pussy is pure pleasure.

My problem is that I always feel guilty afterwards. Ryan says that I shouldn’t, but I always do.

The first few weekends there we decided to go into town and have a look round. We knew of a few things that we wanted but didn’t have the money. They would have to wait, but there was nothing stopping us looking.

We trawled around a few shops then saw that the city had an Ikea so we decided to get the bus out there.

When it’s a double decker bus Ryan always wants to go upstairs. When we’re going upstairs he wants to go up first; going downstairs he wants me to go first. He says that going up, he wants to see where we’re going to sit; and going downstairs, he says that he wants to be able to grab me if I slip.

I suspect that he wants anyone following me up to be able to see up my short skirt to my bare butt and pussy; and hoping that anyone going down in front of me will turn round and maybe see my pussy.

Anyway, Ikea; we got some great ideas. One thing that we need is a new bed; we’re both not all that keen on sleeping on a second-hand mattress.

Ikea has lots of beds on display, and you can lay on them to try them out. Ryan wanted me to lay on lots of them. He wasn’t at all worried by the fact that I had a very short skirt and no knickers on. He told me to lay on each bed, flat on my back, on my side, and curled up in a ball. In each position I had to tell him if I was comfortable.

The beds were comfortable, but I wasn’t most of the time. I was okay when he was the only person watching me, but a couple of men started following us. They always seemed to be standing at the bottom of the bed that I was trying out. I tried to keep my legs together and my skirt pulled as far down as it would go, but they must have had a great show. Ryan was often stood near them and must have seen what they were seeing. He seemed to be enjoying my exposure; I could see a nice bulge in his trousers.

I started to get that randy tingling in my pussy and I felt my pussy get quite wet. When I got off the last couple of beds that I tried out I could see a little wet line where my exposed pussy had slid across the mattress. I got embarrassed, even more so when Ryan told me that the wet lines had the nickname of ‘snail trails’. Okay, I can understand the comparison, but that name only made my face redder.

We moved on to the market area after my second ‘snails trail’.

My first Job

========

One evening about 2 weeks after we moved in, Ryan came and told me that he had got me a part-time job for a couple of weeks. He then told me that he’d seen an advert for a model for an art class.

“What sort of model?” J'ai demandé.

“A nude model of course; what other type are there?” Ryan said.

“I can’t be a nude model.”

"Pourquoi pas?"

“Well, for starters” I said. ”I haven’t got the body for it.” Cupping my little tits I continued, “They’ll want someone with bigger tits than these 28AAAA. Then there’s my modesty. I’ve never done anything like that and I just couldn’t. The humiliation and embarrassment would be way too much for me.”

“TT, it’s okay,” Ryan said, “I’ve told them all about how big you are and they aren’t bothered. In fact the teacher that I spoke to told me that it would be good for the students to draw a woman that doesn’t have massive breasts. As for your embarrassment, it’s not as bad as you make out. You even go jogging in a really short skirt on your own; and besides, it’s cash-in-hand and we need the money.

“Ryan,” I said, “it’s one thing running passed someone in a short skirt that covers my puss and butt, but it’s something completely different standing in front of a group of people for 2 hours without any clothes on.”

“Yeah, you’re right, but think of the money, and I want you to do it. Please say yes?”

I looked at Ryan; he looked as if he’d be heartbroken if I refused. What else could I say?

“Okay, I’ll do it, just for you though.”

“Great, I’ll phone the teacher and confirm it. Oh, the first session’s tomorrow night.” Ryan said.

Shit, what had I just let myself in for. My nerves went into overdrive. I just knew that I’d die of embarrassment.

Fortunately Ryan didn’t give me much chance to think about it that night. He had other things on his mind.

The next morning was spent hunting for jobs again. I had a bit more enthusiasm as I just didn’t know what other humiliating job Ryan would find for me.

The afternoon was spent jogging. I didn’t put the vibrator in that time as I didn’t want reminding of what I had to do that evening.

That evening I got a bus to the college where I was going to have to get naked in front of lots of stranger. I had butterflies in my stomach and felt sick. It was something that I really didn’t want to do, but knew that I had to.

As I walked into the college and followed the signs to the art room I did something that I never thought I would do again; I prayed that there would be no one there.

As usual, my prayers weren’t answered. I knocked on the door and was really disappointed when I heard a voice say,

"Entrez."

There were about 2 dozen people in there. Their ages ranged from my age to pensioners and about half of them were men.

A middle-aged man came up to me and said,

“Hi, you must be Tanya. I’m Dan.”

A hand came out for me to shake.

“Thank you so much for volunteering to be our model, it’s so difficult to get people these days. I’m sorry to ask you and I know that your boyfriend said that you’re 20 years old and look a lot younger; but you really do look a lot younger than 20. Do you have anything on you that will confirm your age? I’m sorry but the college governors have demanded that I get proof that all models are over 18.”

In total silence I put my hand in my bag and got out my passport. I opened it at the appropriate page and showed it to Dan.

“Sorry about that Tanya, but I could get in real trouble if I didn’t ask. Now, the way it works here is that students have been selected to put you in a pose, one at a time that is. You will then hold that pose for 20 minutes. After that you will have a 5 minute break then another student will put you in a pose, followed by another 5 minute break. This will go on until we run out of time.

The same will happen at the next 2 sessions that you have volunteered for, but with different students. The next week will be a repeat of this weeks; but with different students putting you in poses.

I’ll bring your money in at the last session.

Is that okay?”

I was shaking and stunned. Something like 60 people were going to see me naked. Not only see me naked, but stare at me for 20 minutes at a time. Ryan, what have you done to me?

I felt like turning and running but I didn’t want to disappoint Ryan.

“Is that okay?” Dan asked again.

J'ai juste hoché la tête.

“Right then, you can go and take you clothes off behind that screen, then come out and we’ll get started. Oh, I do hope that you haven’t got any strap marks, we don’t want to spoil things for the students, do we?”

I wanted to laugh at the strap marks comment, but I was too numb. I turned and walked to the screen.

I put my bag down and held my hand out flat. It was shaking. I slowly took off my jacket and top, then my shoes. Finally resigning myself that I had to do it, I unfastened my skirt and dropped it to the floor.

I was naked. I took a deep breath and with a very red face, I stepped out from behind the screen.

I was so tempted to cover my breasts and pubes, but somehow resisted.

Dan was there waiting.

“Good, good Tanya, the students will not be disappointed. It’s so good not to get a girl with ginormous breasts.” Turning to his left Dan continued,

“This is Sheila, she’ll get things started.”

Sheila smiled at me then led me to a table in front of the class.

“Climb up.” Sheila said.

She then told me to stand facing the class with my legs about shoulder width apart, my left hand on my left hip, and my right index finger just touching my lower face lip. She asked me to put a puzzled expression on my face.

As I opened my legs I suddenly realised that my pussy was dripping. My lips were swollen and all wet and shiny. Then I thought about my nipples; they were rock hard. All those people would be able to see that I was aroused.

OMG – why does my body do that? I wanted to die.

After a couple of minor adjustments Sheila has happy and she told me not to move.

Not move! Je pensais. I was shaking and my face was burning. The woman cannot be serious.

I looked round the room. Yes, about 2 dozen people were staring at me, but none of them had that lustful look to their faces. Well, maybe 1 man.

Somehow I managed to stay reasonably still for the 20 minutes. What’s more my face was burning, my pussy was still swollen and wet and my nipples were still rock hard; for all of that 20 minutes. If anything, my pussy was wetter.

Sheila came over and thanked me; then told me that I could climb down and walk around.

Walk around! I wanted to run and hide.

I stood there for a minute and Dan came over to me. He asked me if I was okay. After I lied and said that I was, he told me that I could walk round and look at the drawings.

I was feeling like a pig at a Jewish wedding so I started to move around. It helped my legs as well.

I walked amongst the students trying to look interested in their drawings of me. Most ignored me, a couple smiled at me and said. "Salut." Two men and one young woman looked me up and down and I’m sure that they were thinking about sex. The woman even licked her lips.

“Tanya, Vicky, can you both come to the front please?” Dan shouted.

Vicky said “Hi” then asked me to get back up on the table. She then surprised me by asking me if I’d done any yoga. One of my friends at school had taken me along to one of her classes so I said,

“A little.”

“Have you done the Warrior II position?” Vicky asked.

“Is that the one where you spread your legs and then hold your arms out straight?” J'ai demandé.

“Basically, yes.” Vicky said, then directed me into the position that she wanted me in.

I wasn’t happy about that pose on 3 counts; firstly it was hard keeping my arms up like that. Secondly, I was naked; and thirdly, my pussy was spread wide and I could feel the cool air inside my hole. If I thought that my pussy was totally exposed on the first pose then this was obscene. What’s more, my body was being nasty to me again; I could feel my juices leaking out of me. I just hoped that they weren’t dripping down onto the table.

Thankfully I managed to last the 20 minutes and was sooo relieved when Vicky told me to climb down.

I wandered around the room again, looking at the drawings. Most of students had drawn my pussy lips as hanging down a bit; a couple of them had even drawn my clit as being more like a little dick.

Did I really look like that down there?

The third student to tell me how to pose was a man. My initial reaction was that he was going to produce a dildo and tell me to stick it half way in my pussy and hold it there for 20 minutes; but thankfully I was wrong. The man just wanted me to lie on my side, propping may head up with one arm. My top leg had to be bent with my foot next to the other knee.

Again, my pussy was spread and my hole was open, but the pose was easy to hold.

At the end, Dan came and thanked me and reminded me when the next session was. He told me that I could go and get dressed.

I was out of there within a minute, and running to the bus stop. I really did hope that none of the students got on the same bus.

The next 2 sessions were very similar to the first one. Okay, the poses were different, but none of them were any more obscene than the first 2 sessions. It was only by the third session that I started to relax just a little bit. I wasn’t shaking as much, but my face was still red with embarrassment for the whole session.

As I was getting ready to leave to go to the fourth session Ryan decided that he needed to spice thing up a bit. When I asked him what he meant, he went and got the remote controlled vibrator.

“No, no, Ryan you can’t possibly expect me to go and pose naked with that thing inside me. Please say that I’ve got it wrong.” I said.

“Why not, you said that the bus trip there and back was boring; this will spice it up a bit.”

“Yes but,” I said, “what about standing on that table with my legs spread wide?”

“You’ve always managed to keep it in before, why would it slide out then?” Ryan asked.

“It’s not it sliding out that I’m worried about,” I replied, “that thing will be purring away in my pussy for over 3 hours. I can’t possibly survive that long without cumming at least once. It’s one thing having an orgasm out on the street with a skirt and top on, where no one is really looking at me, but when I’m stood on that table, naked, with 20 people staring at me all the time it will be something else. What are they going to think of me; and what’s more important, think how humiliating it will be for me.”

“They’ll look at you and see a beautiful woman. It will be a wonderful experience for you. Think how strong those orgasms will be; think about what’s waiting for you as soon as you get back here.”

I wasn’t convinced, but I always end up doing what Ryan wants.

Ryan switched the vibe on to the lowest setting and put the control back in the drawer.

I picked up an extra pack of tissues and walked out of our apartment with that thing vibrating in my pussy, hoping that the battery would run flat pretty quickly. I even considered sitting at the back of the bus and getting the damn thing out of me; but that wouldn’t have been fair on Ryan.

I was already quite wet and aroused when I arrived at the college. When I went behind the screen to take my clothes off I had to wipe my pussy dry before going for the first session.

Dan told me that the second week’s sessions were going to be a bit different. He told me that the theme for that week was ‘erotic art’. The students would be putting me in various yoga poses that could be considered erotic.

I looked a bit puzzled. Did he mean that someone was going to fuck me on that table? They wouldn’t be able to do that because I had the vibe, purring away, inside me.

“Don’t be alarmed Tanya.” Dan said, “We’re not expecting you to climb on that table and masturbate or have sex with anyone. It’s just that the poses will be based on some yoga positions and some people could call them erotic, especially when performed by a naked, beautiful girl.

Pete here will put you in the first pose, you’ll be just fine.”

What was Dan’s version of ‘just fine?’ Pete told me to get on the table and stand facing away from the students. He then told me to spread my legs as wide as I could.

“God, this is going to be embarrassing.” Je pensais.

Next I had to bend forward until my head rested on the table. Finally I had to move my hands so that they were on my feet. When Pete was satisfied he told me that I was in the ‘wide leg forward bend’ pose. He told me that I shouldn’t have a problem keeping that pose for 20 minutes.

That was true, unless I died from embarrassment. My pussy was spread wide and I could feel the air on the inside of my pussy. The students would be looking right inside me. I saw so worried that the vibe would slide out. What’s more, the vibe was doing what it was designed to do. If Ryan started to eat me out there and then he would probably drown.

The more I thought about what I was displaying and how it was b

Articles similaires

Brianne

Elle était toujours aussi belle aujourd'hui. Elle portait une jupe bleue, elle était assez courte, et un t-shirt vert. Elle était assez petite elle-même, seulement environ 5'4 . Elle avait des cheveux mi-longs, bruns, légèrement bouclés, qui lui arrivaient jusqu'à l'épaule. Ses seins étaient de taille moyenne, probablement un bonnet C. Elle avait aussi une belle crosse, elle était légèrement large sur sa petite carrure. Ses yeux étaient étonnamment verts et son sourire était toujours aimable et chaleureux. J'avais le béguin pour elle depuis aussi longtemps que je me souvienne, depuis le retour à l'école primaire. Elle s'appelait Brianne. Je l'ai...

777 Des vues

Likes 0

La grande guerre 3033 partie 2

Quand Jack venait de terminer sur le champ de tir quand Jack, comment pouvez-vous tirer avec cette arme, tous ceux qui ont tiré avec cette arme ont été brûlés de l'intérieur vers l'intérieur ou ils ont juste été tués. Jack a maintenant remarqué qu'il avait été découvert et a juste dit J'ai ramassé les armes et j'ai juste commencé à tirer. Pourquoi est-ce que quelque chose ne va pas. Jack a demandé. John était maintenant au téléphone pour dire au président qu'ils avaient trouvé l'un des deux Umbra et qu'il ne sait pas ce qu'il est. OK, merci pour...

688 Des vues

Likes 0

Ma première fois avec Cindy

L'histoire: Sur le chemin du retour de l'hôpital, après avoir déposé ma femme pour une opération du dos très sérieuse, Cindy, me disait comment elle allait faire toutes les choses que maman faisait dans la maison, comme faire la vaisselle et faire la lessive et ça elle s'occupera de son papa comme maman le fait. C'était dit dans une sorte de murmure doux et elle avait sa main sur mon bras, me touchant doucement et me regardant dans les yeux. J'ai senti un frémissement dans mon pantalon et j'ai regardé les jambes galbées de Cindy et la petite minijupe qu'elle portait...

574 Des vues

Likes 0

Le prisonnier (partie 3)

L'alarme de Stephen s'est déclenchée à 6h30 du matin. «C'était étrange; son alarme sonnait généralement à 7 heures. Il se retourna pour essayer de se rendormir, puis sauta sur ses pieds, se souvenant de ce qui l'attendait en bas et pourquoi il avait réglé son alarme pour qu'elle se déclenche si tôt. Il se leva sous la douche et se prépara pour le travail, puis descendit dans la cuisine ; il mit une tranche de pain dans le grille-pain puis descendit les marches jusqu'au sous-sol. Il poussa alors la porte du sous-sol et regarda à l'intérieur. Et elle était là, Jennie...

499 Des vues

Likes 0

Salope

J'ai été gangbangée par 37 hommes dans une sale salle VIP au sommet d'un bar à New York, mon mari m'a emmenée à une fête et est partie avec une autre fille blonde, je me suis assise au bar toute seule quand 15 hommes m'ont approché, ils m'a dit que j'étais très belle et a demandé s'ils pouvaient prendre des photos de moi, j'ai dit ok, mais ils ont dit qu'il y avait trop de monde dans le bar pouvons-nous aller dans une pièce où c'est un peu plus calme, j'ai dit ok, une des les hommes m'ont emmené à l'étage...

398 Des vues

Likes 0

Une femme Père Noël rencontre le chien de garde..._(1)

C'était serré. Très serré. Elle se souvint soudain de la maison de l'année dernière alors que sa robe moulante grattait les murs couverts de suie de la cheminée. Belle maison, grand salon... résident chaud. Elle sourit alors qu'elle se traînait plus loin le long des murs de briques, sentant soudain une brise monter du foyer, un ruisseau de porte sous elle. Quelqu'un venait soit de sortir... soit d'entrer dans la pièce. La brise souleva sa jupe et elle frissonna. Pas la nuit pour se passer de culotte, pensa-t-elle. Là encore, elle a dû laisser quelque chose pour un cadeau. Elle retint...

369 Des vues

Likes 0

Leur monde partie 3

Je ne sais toujours pas combien d'heures j'ai passé à l'intérieur de ce terrible hangar de stockage en aluminium, ligoté comme un porc... . Qu'avais-je fait de mal ? Qu'avais-je fait pour mériter cette torture inhumaine ? C'était le pire. Je n'avais rien fait de mal. Tout ce que j'ai fait, c'est aider ma femme Monica et son amant Randy à se préparer pour une fête à laquelle ils allaient. Puis, alors qu'ils étaient presque prêts à partir, Randy a commencé à me gifler comme une poupée de chiffon, sans aucune raison. J'avais été parfaitement respectueux envers lui et ma femme...

690 Des vues

Likes 0

A Fantasy Too Far Chapitre 3

CHAPITRE 3 Elle se ressaisit à temps pour aller travailler comme si de rien n'était. Juste un lundi matin normal. Elle supposait que tout bien considéré, elle n'était pas vraiment faite pour être une esclave de sous-sol pour le reste de sa vie après tout, mais vivre son fantasme aurait été mieux si cela avait duré plus longtemps. Bien que tout comme les contes de fées et les comédies romantiques se terminant au mariage, les histoires et les jeux de rôle de briser la volonté d'un esclave kidnappé s'arrêtent toujours après les parties passionnantes. La routine monotone de la vie quotidienne...

696 Des vues

Likes 0

My Sex Life Épisode 6 La soeur de la meilleure amie

Revenons donc à mes jours d'école où j'étais avec mon amie/copine Amy, je suis à peu près sûre que nous n'étions pas exactement amis à ce moment-là parce que j'étais dans une relation engagée mais que j'ai fini par sortir tout récemment de je ne vais pas mentir, cette relation m'a frappé fort normalement, je m'en sors d'une et d'une certaine manière, je suis heureuse parce que maintenant je peux à nouveau baiser d'autres filles, mais cette fois, il m'a fallu un certain temps pour rebondir. Cela fait environ 2 semaines depuis ma mauvaise rupture et à l'époque, la sœur de...

643 Des vues

Likes 0

S.S.Shotguneagle (Partie Six)

Ce ne serait pas tout à fait vrai si Leah disait que son esprit n'était pas fêlé. Même après s'être répété à plusieurs reprises comment elle allait aller, le doute était toujours au fond de son esprit. Son esprit est peut-être encore intact pour le moment, mais sa volonté de rester forte et positive s'effondrait. Elle se demandait combien de temps il faudrait avant qu'elle ne perde complètement la tête. Cela n'aidait pas non plus que Leah se battait mentalement. Elle détestait la façon dont elle laissait ces animaux faire son chemin avec elle. Leah n'a jamais voulu être une autre...

625 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.